La Belle et la bête : Histoire éternelle – Jennifer Donnelly

Résumé : Il était une fois, caché au cœur de la bibliothèque de la Bête, un livre très mystérieux. En le découvrant, Belle va pénétrer dans un univers fascinant. Mais ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ? Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour ? L’histoire pourrait bien ne jamais la laisser partir.

Mon avis :

Je suis une fan du conte de La Belle et la Bête qui est et restera mon Disney préféré. Forcément quand j’ai vu les livres qui sortaient par rapport au film qui est au cinéma je me suis jetée dessus !

Le début de l’histoire commence lorsque la Bête fait découvrir la bibliothèque à Belle. Belle se décide alors à remettre en bon état cette pièce totalement laissée à l’abandon depuis bien trop longtemps. Les points forts de ce roman sont qu’il respecte le caractère des personnages à l’origine du conte. L’histoire s’ancre parfaitement dans le conte et on imagine très bien que ça aurait pu se passer dans le dessin animé. Belle voit un livre magique dans lequel elle peut se projeter et devenir quelqu’un d’autre. Quelle lectrice – et quel lecteur aussi – ne rêve pas de rentrer dans l’univers d’un livre ? Belle vit alors tout ce dont elle rêve mais j’ai trouvé quand même que c’était un peu superficiel. Par contre il y a des éléments mystiques avec les allégories de l’Amour et de la Mort. Au final ce livre a des interprétations différentes, une assez simple et une un peu plus poussée avec le côté morale. Pour moi Belle est avant tout intelligente et ne rêve pas qu’aux apparences alors que le livre de Nevermore l’entraine dans un monde totalement superficiel. Bien sûr un élément crucial lui donne envie de revenir à chaque fois dans le livre (je ne vous en dit pas plus pour vous laisser faire vous-mêmes cette découverte). Je me suis laissée prendre par l’histoire et les rebondissements. Ce livre est fait pour les personnes qui adorent ce conte -là sinon les autres vont le trouver assez fade et sans grand intérêt puisqu’il n’y a pas de grandes actions et la fin n’en est pas une réellement (la fin du livre arrive bien avant la fin du conte d’origine).

Concernant les personnages le caractère de ceux du conte d’origine est bien respecté : Belle, la Bête, Lumière, Big Ben, Mrs Samovar, Zip… Les allégories de l’Amour et de la Mort sont bien représentées. La Mort est beaucoup plus mise en avant que l’Amour dans le livre. La comtesse, personnage du livre dans lequel Belle se retrouve paraît assez calculatrice et manipulatrice. Puis il y a Henri qui est le gentleman par excellence. Honnêtement pour moi il est beaucoup trop lisse et trop sage pour être réellement un personnage intéressant. D’autres personnes sont encore présents dans le roman mais je préfère ne pas trop en dire.

Concernant l’écriture, l’auteur respecte bien l’œuvre d’origine tout en sachant créer une histoire à part entière. Les caractères des personnages sont comme je les imagine pendant mon visionnage du Disney. Alors oui l’auteur ne s’inspire pas du conte de Mme le Prince de Beaumont mais bien de l’œuvre de Walt Disney. Les descriptions sont assez simples et le roman est accessible pour un enfant de 11 – 12 ans s’il est habitué à lire.

En quelques mots : Une très jolie lecture, j’ai beaucoup aimé me plonger dans l’univers de la Belle et la Bête et l’histoire qu’invente l’auteur autour de ces personnages m’a conquise.

La maison aux secrets – Catherine Robertson

Résumé : Depuis que le petit garçon d’April Turner a été tué par une voiture, la jeune femme ne vit plus. Cela fait cinq ans qu’elle s’est écartée de tout ce qu’elle aime, et de tous ceux qui l’aiment, et entend bien continuer son existence ainsi. Lorsqu’une lettre lui arrive de la part d’un notaire anglais, l’informant qu’elle est l’héritière d’une propriété abandonnée en Angleterre, Empyrean, la jeune femme tente de résister. Mais le mystère entourant cet héritage est intrigant, et elle décide de quitter temporairement la Nouvelle-Zélande pour le vieux continent, où elle va rencontrer des habitants étonnants : Oran, musicien qui reste loyal à sa femme infidèle ; Jack, qui vit dans les bois avec son chien ; et Sunny, dite Lady Day, qui approche des 90 ans mais qui est bien plus énergique que ceux qui ont la moitié de son âge. Sunny avait connu Empyrean lors de son âge d’or, et son histoire rend le passé encore plus vivant. Mais April sera-t-elle prête à renoncer à ses principes pour, enfin, revivre à nouveau ? Une histoire qui vous apprend ce que signifie être vivant…

Mon avis :

Le titre me donnait déjà beaucoup envie de lire le roman. Je l’ai découvert grâce au partenariat avec les Editions Charleston et c’est un coup de cœur pour ce livre !!

Honnêtement c’est très difficile d’écrire mon avis.. j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire qui m’a beaucoup émue mais j’ai bien peur que les mots ne suffisent à exprimer mon ressenti pour cette histoire à la fois sombre et joyeuse qui se passe dans deux époques différentes. J’ai adoré découvrir deux ambiances totalement différentes. Il y a celle de l’avant deuxième guerre (et la guerre aussi) mondiale avec des personnages vivants dans un monde aisé mais dont les chamboulements seront grands. J’aime les récits historiques qui permettent de suivre le quotidien de personnages vivant a une époque différente de la nôtre mais qui aussi nous font redécouvrir des aspects du passé que l’on connaît. La seconde se passe dans notre époque avec une héroïne attachante mais difficile à cerner. Un lourd secret de son passé l’empêche de profiter de la vie, de vivre tout simplement. Alors après on peut se poser la question si elle a une responsabilité ou non. Je pense que chaque lecteur peut avoir un avis différent, pour moi elle a juste manqué de chance et vécu un drame qui bouleversai n’importe qui à jamais. Ce roman traite aussi de la reconstitution : comment vivre après un drame ? Comme vivre lorsque notre monde s’écroule ? Il y a des intrigues amoureuses dans les deux époques mais d’autres questions subsistent et c’est justement l’attrait de ce roman : découvrir deux destinées dans deux époques différentes et qui pourtant se rejoignent. L’ambiance du roman oscille entre la joie, la tristesse, le mystère et la peur. Je suis passée par une palette d’émotions.

Concernant les personnages j’ai été émue par ceux qui sont dans le présent : ils ont tous une personnalité différente et attachante, chacun à leur manière, même s’ils peuvent parfois être exaspérant. Par contre j’ai été moins émue par ceux du passé. Sûrement à cause du personnage principal et de Lily (honnêtement je suis restée totalement hermétique à son personnage, j’avais l’impression qu’elle était une ombre.) L’incarnation d’un personnage type sans personnalité.

Concernant l’écriture j’ai beaucoup aimé les descriptions surtout celles concernant la maison et l’époque de la seconde guerre mondiale. J’ai aussi aimé les touches d’humour qui donnent un côté vivant au roman et qui prouvent que oui même dans la noirceur on peut réussir à sourire.

 

Outliers, Les Anomalies – Kimberly McCreight

outliers

Résumé : Tout commence par un texto : Wylie, stp, j’ai besoin de ton aide.

Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire à son amie… Qu’est-elle partie faire dans les denses forêts du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ? Aidée de Jasper, le petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour se lancer à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment ne faiblit pas, loin de là : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l’équilibre du monde ?

Mon avis :

J’ai déjà lu Amélia de cet auteur, une histoire qui m’a beaucoup marquée, aussi je me suis lancée avec impatience dans celui-ci, d’ailleurs il n’est pas resté longtemps dans ma PAL.

L’histoire se passe aux Etats-Unis, dans une petite ville. Wylie est une adolescente qui a vécu un drame dans sa famille. Ce drame l’a totalement détruite, sa vie a changé du tout au tout et fini le lycée depuis ces quelques mois écoulés. Les premières pages installent une ambiance très sombre, assez triste. Forcément on compatit à ce qui arrive à Wylie et on voudrait que ça s’arrange. La recherche de Cassie est au centre du roman mais de nombreuses péripéties viennent s’ancrer pendant cette recherche. Honnêtement je ne m’attendais pas forcément à ça au début. L’ambiance du roman est assez similaire à celle d’Amélia. Il y a des indices concernant tout ce qui se trame mais je ne pensais pas que le roman irait aussi loin sur cette piste. Difficile d’en dire plus sans en dévoiler trop donc je ne peux que vous conseiller ce roman qui est prenant du début à la fin ! D’ailleurs quelle fin…

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé celui de Wylie. Je l’ai trouvé attachante et on ne peut que compatir à sa douleur. Elle est assez complexe et j’ai eu plusieurs fois du mal à la cerner mais au bout d’un moment elle devient prévisible. Cela ne m’a pas empêchée d’être surprise par certaines péripéties. Ensuite il y a Cassie, personnage très mystérieux. Au début pour moi elle est simplement une adolescente mal dans sa peau qui cherche à se faire accepter du plus grand nombre mais il se cache autre chose derrière son apparence. Puis il y a Jasper, le petit ami de Cassie, pour moi il est le stéréotype du garçon populaire prétentieux et arrogant. Mais comme souvent mon avis change en apprenant à le connaître. J’aime les personnages complexes.

Concernant l’écriture, difficile d’en juger, mais je l’ai trouvée riche et les descriptions détaillées. Je n’avais pas l’impression de lire un roman adolescent et ce sentiment m’arrive rarement. J’adore l’ambiance qui se dégage des romans de cette auteur, j’ai hâte d’en lire d’autres.

En quelques mots : Des personnages complexes, une ambiance sombre pour un roman prenant du début à la fin !

 

Duchesses rebelles : La dangereuse amie de la reine – Anne-Marie Desplat-Duc

Résumé : A la cour de France, Marie-Aimée de Rohan est amie de la reine d’Espagne, Anne. Cette existence de plaisirs et de fêtes aurait pu la satisfaire, mais la duchesse de Chevreuse a un tempérament de feu ! Marie-Aimée ne se sent vivre que si elle anime des complots, si elle colporte des secrets et joue les espionnes… et elle ne va pas s’en priver !

Mon avis :

J’ai lu le premier tome il y a quelques mois et j’avais beaucoup aimé ! La suite est tout aussi agréable à lire !

L’histoire ici, se concentre sur Marie-Aimée de Rohan. On la suit durant une grande partie de sa vie. En fait ce livre est un peu sous forme de mémoires. Les titres de chapitres décrivent les évènements qui vont se passer dans le chapitre sans pour autant trop en dire. Je ne sais pas quelle est la part de vrai et la part d’imagination de l’auteur. Je connais très peu cette personne historiquement parlant. Mais j’ai beaucoup aimé découvrir sa vie, assez tumultueuse. Elle aime les conflits et ceux-ci sont au cœur de tout le roman. D’ailleurs cette personnalité est très réputée pour les conflits au XVIIème. Elle sait charmer les hommes aussi et en profite pour tirer à profit cet atout. Marie-Aimée veut à tout prix avoir une grande influence dans le domaine politique et elle n’hésite pas à évincer toutes les personnes qui sont sur son chemin. Elle a beaucoup d’imagination et fait tout pour arriver à ses fins. Ce qu’elle veut c’est être au plus près de l’épouse de Louis XIII, Anne d’Autriche, afin de la conseiller et de pouvoir placer sa famille et ses amis le plus proche possible du roi. En plus de ces complots contre Mazarin et Richelieu principalement il y a aussi un côté plus frivole avec des fêtes et des conversations badines. C’est vraiment un livre que j’ai lu très vite et qui est très plaisant.

Concernant les personnages, difficile d’en dire beaucoup puisque tout le roman est assez centré sur le personnage principal. Je l’ai trouvé très travaillé et la personnalité de la duchesse de Chevreuse est intéressante à découvrir. Il est difficile par moments de savoir ce qui va se passer et ce qu’a en tête Marie-Aimée. Le roi est très peu mis en avant mais il a surtout l’air un peu naïf et totalement sous la coupe de Mazarin (bon avec certaines connaissances on le sait quand même). Il est tel que je l’imaginais. Anne d’Autriche est assez hautaine au début mais peu à peu on découvre une personnalité attachante et finalement pas si bête qu’on le pense.

Concernant l’écriture elle est très fluide et dès qu’on commence à lire le roman on a envie d’en savoir plus. J’aime beaucoup le principe d’écrire sous forme de mémoires même si, pour une lecture plus simple pour les enfants, il y a beaucoup de dialogues. Le roman se lit très vite et il permet d’avoir quelques connaissances historiques tout en passant un très agréable moment.

En quelques mots : Une lecture fluide et agréable. Des personnages bien travaillés et un récit palpitant avec ses complots.

Les pluies – Vincent Villeminot

Résumé : Kosh sortit sous le déluge, courut le long de la rue nationale. Les rares voitures en stationnement avaient déjà de l’eau au ras de leurs caisses. Le courant était fort. Quand il arriva au nord du village, il comprit que c’était foutu. Il n’y avait plus de pont, ici non plus. Le tablier, le parapet apparaissaient encore parfois dans la boue écumante. Rien de plus. L’eau rugissait et roulait à hauteur du haut des digues. De l’autre côté, sur l’autre rive : plus de prairie, plus d’herbe – juste un fleuve immense large comme un bras de mer.

Mon avis :

L’histoire se passe dans une petite ville. Le fleuve va déborder et toute la ville doit être évacuée. Les parents de Kosh ne sont pas présents et il est difficile pour l’adolescent de trouver une solution pour se sauver lui et son frère mais aussi une amie à lui et ses deux frères et sœurs. J’ai beaucoup aimé le thème principal qui est très réaliste puisque dans certains endroits il arrive ces choses-là. Comment s’en sortir lors de catastrophes naturelles ? L’homme essaie toujours de trouver des solutions mais cela reste difficile quand tous les éléments se déchainent contre nous. Le roman est découpé en plusieurs parties, on suit principalement le point de vue de Kosh qui est le personnage principal. J’ai aimé découvrir les différents points de vue ce qui permet d’avoir un récit plus complet et d’apprendre à connaître les personnages plus en profondeur. J’ai été happée par ce récit et par cette catastrophe. J’ai vraiment eu l’impression de vivre les évènements avec les personnages, d’être à côté d’eux lorsqu’ils sont piégés et vouloir les aider à trouver des solutions. Il y a de nombreux rebondissements et la fin donne très envie de découvrir la suite.

Concernant les personnages. Kosh est un adolescent plein de ressources mais qui sait aussi se montrer fragile et reste tout de même un adolescent qui doit apprendre à mûrir très vite. Malcolm, le jeune frère de Kosh, est un enfant attachant et très débrouillard. Lou est une jeune fille qui a appris à s’occuper de sa famille et a de lourdes responsabilités. Son personnage est finalement assez peu développé j’espère qu’on en apprendra plus sur elle dans la suite. Noah, est le jeune frère de Lou. Il m’a plusieurs fois agacée par son comportement et ses réactions, toutefois, son personnage prend de l’ampleur et on apprend à le connaître un peu mieux.

Concernant l’écriture, j’ai beaucoup aimé les descriptions des lieux et la manière dont l’auteur décrit les évènements (la montée des eaux etc..). J’ai été totalement happée par l’écriture. J’ai trouvé aussi intéressant d’avoir plusieurs points de vue. L’auteur sait installer le suspense.. il me tarde de lire la suite !!

En quelques mots : Une lecture très prenante, un récit dont il est difficile de se détacher ! Vivement la suite !

Le pirate de la Loire – Alain Grousset

le-pirate-de-la-loire

Résumé : Avril 1750, Etienne, marinier de 17 ans, et les trois membres de son équipage doivent arriver à Nantes en dix jours pour livrer une cargaison. Mais sur la Loire s’engage une course-poursuite avec une embarcation ennemie, sur laquelle se trouve l’assassin du père d’Etienne. Le danger rôde, pourtant Etienne est résolu à rendre justice…

Mon avis :

J’aime beaucoup les romans jeunesse et plus particulièrement les romans historiques. J’ai lu très peu de romans sur le domaine marin ou fluvial (encore moins ce dernier qui est finalement assez peu commun) c’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai choisi ce roman.

L’histoire se passe en France au milieu du XVIIIème siècle.  Etienne a perdu son père et décide de reprendre son bateau. Etant âgé de 17 ans, personne ne veut faire confiance à ce jeune homme mais une personne lui confie une cargaison à livrer en dix jours, mission presque impossible vu la grande distance que le marinier doit effectuer. L’action commence réellement une fois qu’Etienne a choisi son équipage digne de confiance : Paul, un ami à lui, Rit-Court qui a déjà une grande expérience et Bérénice une jeune femme que ce dernier a conseillé. L’aventure commence alors pour ces quatre personnages qui vont de surprise en surprise sur la Loire. Plusieurs obstacles seront sur leur chemin notamment l’assassin du père d’Etienne. L’univers marinier domine le roman et l’auteur donne quelques éléments sur ce domaine, toutefois, cela reste assez vague puisque c’est un roman jeunesse. Malgré ce bémol j’ai passé un très agréable moment à découvrir les aventures d’Etienne et de ses amis !

Concernant les personnages j’ai trouvé le personnage d’Etienne intéressant. Il est un jeune homme mûr pour son âge mais au XVIIIème siècle, on était mûr beaucoup plus jeune qu’aujourd’hui. Il a la tête sur les épaules et semble être prêt à endosser le rôle d’un capitaine. Paul, est le personnage de l’équipage le moins construit. On en sait très peu sur lui et il interagit assez peu aussi. Rit-Court est un homme de confiance qui a vécu des évènements difficiles. Puis il y a Bérénice qui est le seul personnage féminin du roman. Elle a beaucoup de courage mais aussi de mordant, elle a parfois un langage chartier ce qui la rend assez masculine, avantage vu le milieu qu’elle a choisi.

Concernant l’écriture, le roman est assez court puisqu’il fait environ 150 pages, aussi les descriptions sont assez sommaires mais étant donné que le roman se passe principalement sur l’eau, il n’y a pas besoin de descriptions très détaillées. Les dialogues sont bien construits et les actions s’enchainent. C’est un roman qui plaira aux enfants et aux adolescents pour les dialogues, l’action et il est accessible même aux petits lecteurs !

En quelques mots : Un récit intéressant et des personnages bien travaillés. De l’action et un univers  bien développé.

L’année du flamant rose – Anne de Kinkelin

lannee-du-flamant-rose

Résumé : Louise, Ethel, Caroline. Trois amies, joyeuses mais solitaires, partagent tout, leurs peines et leurs bonheurs, leur passion aussi pour les belles choses. Toutes trois sont des créatrices, des faiseuses de rêves, dans leurs ateliers qui se font face dans un passage parisien.

Louise, joaillière, crée des bijoux qui réjouissent le coeur et les yeux. Ethel, corsetière, réveille les sentiments et les sens des amoureuses éperdues (et des autres). Caroline, relieuse, redonne vie aux livres anciens, tout en rêvant la sienne. Toutes trois, passionnées, sont amoureuses de l’amour, mais celui-ci leur semble inatteignable…

Le jour où Louise s’entiche d’un flamant rose empaillé, superbe et quelque peu étrange, qu’elle installe dans son atelier, son regard sur la vie semble changer. Après sa rupture, elle est face à un défi : se relever, tenir debout, comme le flamant sur une patte, pour sa petite fille, Rose, malgré sa fragilité et les obstacles.
Cette année, les trois femmes sauront-elles trouver la force de se reconstruire ?

Mon avis :

Voici la deuxième lecture en partenariat avec les éditions Charleston !

L’histoire se passe dans une petite ville. On suit la quotidien de trois femmes : Louise, Caroline et Ethel. Chacune d’entre elle est différente ce qui permet aux lecteurs de s’identifier à un des personnages. Il y a Caroline qui tient un magasin de réparation de livres (honnêtement un métier que j’aime beaucoup). Il y a Louise qui est créatrice de bijoux, elle a une enfant et est mariée. Puis il y a Ethel qui change de compagnon assez souvent. Elle possède un magasin de lingerie. Chacune à ses particularités, on suit leur quotidien et les bouleversements qu’elles ont dès le début du roman. J’ai aimé découvrir leur vie. L’auteur veut nous donner l’illusion que l’on fait partie de ce trio. Ca a fonctionné pour beaucoup des lectrices qui font partie de cette aventure mais pas pour moi. J’ai aimé ma lecture, découvrir les personnages et leurs changements mais je suis restée extérieure à l’histoire. Il m’a manqué quelque chose dans la narration pour que j’aie de l’empathie et que je m’identifie à l’un des personnages. C’est dommage mais je pense que cette lecture plaira à de nombreuses lectrices.

Concernant les personnages je dirai que chacune est intéressante. Il y a Caroline qui comme je l’ai déjà écrit travaille dans les livres (au sens large) mais par moments elle m’agaçait notamment certaines décisions. Ensuite il y a Louise qui est une femme forte car elle va avoir des changements dans sa vie. Et pour finir il y a Ethel qui est un peu la femme qui ne veut pas grandir. Les trois femmes ont des vies différentes mais pourtant leur amitié les lie à jamais. Je trouve la force de leur lien très beau.

Concernant l’écriture c’est pour moi le point faible de l’histoire. Pour moi, les personnages n’ont pas assez de profondeur pour qu’on puisse s’attacher à eux. Certes, on connaît des caractéristiques chez chacun mais il m’a manqué quelque chose.. Peut-être est-ce dû à la rapidité du récit. Le roman fait 200 pages à peu près.

En quelques mots : Une lecture en demi-teinte pour moi. Une histoire qui peut être très intéressante mais qui pour moi manque de profondeur. Je suis restée trop extérieure à l’histoire. Toutefois, l’amitié qui lie les trois femmes est très belle.

lectrice-charleston