Charlotte Collins de Jennifer Becton

18015_317279135054529_1821419030_n

Résumé : Certains personnages méritent une seconde chance…
Dans Orgueil et Préjugés, Elizabeth fait un mariage d’amour avec Mr Darcy, alors que Charlotte fait le choix de la raison en s’unissant au mielleux révérend Collins. Un mariage qui, à défaut de lui révéler l’amour, lui vaut une situation confortable.
Lorsque son mari meurt, délivrée de ses pénibles sermons et souhaitant éviter à sa petite sœur une union malheureuse, Charlotte accepte de chaperonner celle-ci. Les deux sœurs sont courtisées par des gentlemen américains peu soucieux des convenances. Alors que sa réputation est mise à mal par un libertin, et qu’elle se débat contre la calomnie, Charlotte qui n’a jamais cru au mariage d’amour va devoir reconsidérer son point de vue…

Mon avis :

Charlotte est un personnage que j’ai beaucoup aimé dans Orgueil et Préjugés. Même si elle est un personnage effacé et que beaucoup déprécient je la trouve très attachante. Aussi j’ai beaucoup aimé ce livre qui nous montre Charlotte Collins après la mort de Mr Collins (qui entre nous, ne nous manque vraiment pas, quoique peut-être ses sempiternels sermons nous auraient fait rire !) L’histoire met en scène Charlotte et sa sœur, la société anglaise est bien représentée mais elle est aussi un peu remise en question avec l’arrivée d’américains. Dans ce livre on retrouve les coutumes anglaises très bien exploitées et des histoires de mensonges, trahisons et d’amour qui passionnent. On retrouve la vie à la campagne mais aussi la vie à la ville ce qui permet de voir les différences à cette époque ! Comme l’importance du garde robe ou encore le rituel du thé (que j’apprécie beaucoup en tant que française ^^) 

Pour les personnages Charlotte est égale à elle-même et j’ai beaucoup apprécié cette continuité dans le caractère du personnage. Il n’y a rien de caricatural et le personnage originel de Jane Austen est très bien exploité. Charlotte est attachante, assez effacée mais est prête à tout pour défendre sa famille, comme dans Orgueil et Préjugés. On retrouve aussi Maria, une de ses sœurs (oui il y a une famille nombreuses chez les Lucas !) qui est plus jeune que Charlotte et ressemble un peu à Lydia (Bennet) par son caractère. Elle recherche à tout prix le mariage avec le plus beau des maris ! Mais contrairement à Lydia elle sait où se situent les limites et apprend de ses erreurs, ce qui fait d’elle un personnage non pas exaspérant mais au contraire attachant. En tant que suite au roman de Jane Austen il faut bien sûr des gentlemans, ce dont il ne manque pas dans ce roman. Mr Basford est un gentleman assez original. Il est américain et peut parfois montrer des manières rustres mais il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Il y a aussi Mr Card qui habite près de chez Charlotte et est un jeune homme tout a fait convenable mais un peu trop timide pour attirer les jeunes filles qui lui préfère Mr Westfield le neveu de Mr Basford. Mr Westfield a tout d’un gentleman en apparence. Le quatrième jeune homme important est Mr Edgintgton. Je ne veux pas rentrer dans les détails mais ici on retrouve un schéma assez similaire à Orgueil et Préjugés ou l’apparence et les « on dit » ne font pas tout..

L’écriture est je trouve assez respectée. Le langage mais aussi les descriptions sont bien écrites. Toutefois pour en faire une suite encore plus fidèle à Orgueil et Préjugés il manque l’ironie de Jane Austen que peu d’auteurs réussissent à retranscrire.

En quelques mots : Une très agréable surprise, ce roman prouve que l’on peut savoir écrire une suite intéressante au roman de Jane Austen. Vous pouvez aussi consulter ma chronique sur Orgueil et Préjugés ici.

Cet article est ma deuxième participation au challenge du XIXème siècle du blog Netherfield Park.

564463_10202055511847319_1153109460_n

Publicités

6 réflexions au sujet de « Charlotte Collins de Jennifer Becton »

  1. Coquelicote

    Je suis d’accord avec ta chronique, à l’exception que, avant de lire cette suite, je n’aimais pas Charlotte ! Elle pousse un peu trop loin l’abnégation et le sens du devoir à mon goût dans O&P.

    Répondre
    1. misselody Auteur de l’article

      Je l’aime bien, même si elle manque de caractère .. En tout cas j’étais ravie de lire une suite sur ce personnage! Hâte de lire Caroline Bingley! ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s