Les fiancés de l’hiver T1 : le passe-miroir – Christelle Dabos

cover

Résumé : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis :

J’ai hésité plusieurs fois à l’acheter et puis je l’ai trouvé à la bibliothèque : aussitôt vu – aussitôt emprunté !

Il s’agit d’un roman qui fait 500 pages mais qui se lit très vite.. si l’on réussi à rentrer dans l’histoire. Non ce ne sera pas un avis négatif car j’ai vraiment beaucoup aimé ! Même si au début j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, à cause du nombre important de personnages, ou encore d’univers qui se rencontrent et qui sont totalement différents. Il m’a fallu une bonne centaine de pages je pense pour vraiment être happée par cet univers un peu particulier. Je ne vais pas tout expliquer concernant les deux mondes auquels on a le droit mais déjà ils sont tous les deux très singuliers. Dans le premier c’est celui de l’héroïne Ophélie. Ici ce serait un monde assez proche de nous. Les relations familiales sont exactement les mêmes que les nôtres, chaque personne s’occupe comme il peux. Mais là s’arrêtent les rapprochements. Les habitants d’Anima (c’est le nom du royaume) doivent rendre hommage à Artémis, qui est une divinité, mais une divinité que l’on peux voir. De plus, tout le monde appartient à la même famille, bien que ce soit souvent des liens éloignés. Et ils ont tous un pouvoir, celui d’Ophélie est d’être liseuse elle « lit les objets ». Je ne dirai rien sur les pouvoirs des autres personnages. Dans le second royaume le fantastique est beaucoup plus présent. Déjà le royaume est séparé en « castes » et les liens familiaux ou amicaux ne sont pas du tout les mêmes. Le premier, Anima, est un univers où il fait bon vivre, alors que le second, est un lieu hostile et froid.

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé Ophélie, qui est loin d’être une héroïne au sens premier. Elle est très maladroite, loin d’être jolie, elle ne parle presque pas ou de manière à ce qu’on l’entende très peu et en plus très petite. Bref elle a tout pour que je l’adore ! Ensuite il y a Thorn, son fiancé, qui lui est très grand, mince et avec un regard glacial. Pour l’anecdote la première fois que j’ai lu son nom j’ai cru lire « Thornton » bien évidemment il n’y a aucun rapport entre les deux (mis à part la grandeur et le caractère emporté).

 J’ai bien aimé l’écriture surtout les descriptions des lieux ou encore celles des personnages (bien qu’ils soient assez peu décrits je trouve sauf les principaux). Cependant, c’est un roman pour les adolescents donc il n’y a pas de dialogues très poussés sur la construction etc.. (oui je cherche toujours un roman jeunesse moderne qui met en avant une écriture très travaillée ^^) .

En quelques mots : une lecture très agréable malgré le début un peu trop fouillé pour moi. Je lirai la suite avec plaisir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s