Confessions d’une fan de Jane Austen – Laurie Viera Rigler

laurie10

Résumé : Je n’aurais jamais dû noyer mon chagrin dans une énième relecture d’Orgueil et Préjugés et dans l’alcool, car aujourd’hui, me voilà propulsée à l’époque de la Régence anglaise dans le corps d’une autre femme ! Même si la mode Empire et les moeurs ne cessent de me surprendre, je m’aperçois que cette vie offre, malgré tout, son lot de charmes. Surtout lorsque je rencontre l’élégant et séduisant Charles Edgeworth. Mais est-il un Darcy ou un Wickham ? S’il se révèle être un Darcy, je pourrais bien ne plus jamais éprouver l’envie de rentrer chez moi, après tout…

Mon avis :

Dans le même registre j’ai lu Coup de foudre à Austenland même si l’intrigue se passe à notre siècle, il faut respecter les convenances du XIXème siècle.

Ici, l’héroïne est du XXIème siècle et se retrouve dans la peau d’une personne du XIXème siècle. Il est déjà difficile de s’adapter aux convenances de ce siècle, mais rentrer dans la peau d’une autre qui a déjà une vie c’est d’autant plus difficile ! L’histoire en elle-même n’a rien d’original, on suit les aventures d’une femme de trente ans célibataire. Et autant dire qu’être célibataire à cet âge dit « avancé » à cette époque ce n’est vraiment pas ce qu’il y a de mieux. J’ai bien aimé le fait de mettre en avant la condition de la femme à cette époque ou encore l’hygiène. Il est vrai que les femmes, dotant plus les femmes célibataires étaient loin d’être libres à cette époque. Petit aparté : l’héroïne vit un moment dans le roman que moi-même je rêverai de vivre !

Concernant les personnages j’ai bien aimé Jane – son vrai nom est Courtney, j’avoue préférer le second ! – qui est une héroïne assez drôle malgré elle d’autant plus dans cette époque où ses paroles sont souvent déplacées. J’ai aussi bien aimé le héros Edgeworth qui est assez transparent sans pour autant que l’on sache tout sur lui – chacun ses petits secrets me direz-vous ! Il a l’apparence d’un vrai gentleman et a une apparence très élégante, l’homme que l’on rêve d’épouser. Ensuite j’ai aussi bien aimé l’amie de Jane, Mary, qui fait tout pour l’aider avec les moyens qu’elle a à sa disposition à cette époque. Mais bien évidemment les mœurs de ce siècle et le rôle d’une femme n’est pas d’être indépendante.

L’écriture est pour moins représentative du XIXème siècle mais ce qui est normal puisque c’est une héroïne du XXIème siècle qui raconte l’histoire. Cependant, les dialogues et le langage du XIXème siècle est respecté.

En quelques mots : Une très bonne lecture mais à laquelle il manque un petit quelque chose pour en faire un coup de cœur.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Confessions d’une fan de Jane Austen – Laurie Viera Rigler »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s