L’étrangleur de Cater Street – Anne Perry

couv51695413

Résumé : Suffragette avant l’heure, la téméraire Charlotte Ellison n’aime ni l’étiquette ni le badinage des jeunes filles bien nées. Dévorant en cachette les faits divers des journaux, sa curiosité la mêlera à une affaire des plus périlleuses, aux côtés du séduisant inspecteur Pitt de Scotland Yard. Dans le Londres des années 1880, le danger guette et les femmes en sont souvent la proie

Mon avis :

 

J’ai beaucoup entendu parler des romans policiers d’Anne Perry et surtout de cette saga avec l’inspecteur Pitt. Je suis assez surprise car j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui est presque un coup de cœur. Aussi bien l’enquête que l’histoire de la famille de Charlotte.

 

L’histoire se passe au XIXème siècle en Angleterre (déjà rien que ça et j’ai envie de lire le roman.) J’ai aimé retrouvé le Londres de ces années-là, même si l’on ne découvre qu’une partie de Londres : celle de la haute société. Les mœurs et les conventions sont bien exploitées. Le mélange entre la société aristocratique de la famille Ellison principalement et l’enquête policière menée par l’inspecteur Pitt est bien exploité. Certes, l’histoire ne privilégie pas l’enquête face au reste, mais c’est justement cette juste mesure qui donne une note plus légère au roman et m’a permis de m’attacher aux personnages. L’auteur nous dresse le portrait de la société victorienne du XIXème siècle en y incluant toutes les valeurs de l’aristocratie. L’enquête prend de l’ampleur avec les personnages qui deviennent de plus en plus préoccupés et se suspectent même entre eux. Les petits secrets bien enfouis risquent fort d’être révélés au grand jour.

 

Concernant les personnages on retrouve les trois sœurs, Sarah, qui est l’aînée. Elle est très coquette et n’accorde de l’importance qu’aux choses matérielles. La benjamine est Charlotte, le personnage principal, un peu garçon manqué, très curieuse ce qui est loin de plaire à sa famille. Elle est loin de la fille idéale du XIXème siècle. Puis il y a Emily, la cadette, qui est un mélange entre Sarah et Charlotte. Mais par ses actes elle ressemble à toutes les jeunes filles de cette société : épouser un mari riche. Il y a leur père, Edward, assez froid et austère mais qui ferait tout pour sa famille. Il est l’incarnation du père victorien : les femmes doivent seulement coudre, lire (des œuvres appropriées) et apporter de l’aide aux pauvres, le reste c’est aux hommes de le faire ! Sa femme Caroline laisse plus de liberté. La mère d’Edward est encore pire que lui-même. Puis il y a Dominic, le mari de Sarah qui a toute l’apparence d’un gentleman mais il reste très mystérieux. Et pour finir, l’inspecteur Pitt qui mène l’enquête dans le quartier de Cater Street. Il est de basse condition (comparé à la famille Ellison) mais est prêt à tout pour trouver le meurtrier. J’ai beaucoup aimé ce personnage et surtout sa volonté pour arriver à ses fins..

Concernant l’écriture j’ai aimé la description de la société victorienne. Tout y est : les conventions, la tenue, les loisirs, le vocabulaire. Un vrai régal de retrouver une belle peinture de ce siècle. L’auteur va même jusqu’à montrer les conditions de la femme qui sont brimées par leur mari ou leur père.

En quelques mots : Presque un coup de cœur pour ce premier tome qui décrit très bien la société victorienne. L’enquête est au second plan mais cela n’enlève rien à l’intérêt du roman.

J’ai lu ce roman en LC avec Méli du Bazar de la littérature vous pouvez lire sa chronique ici.

564463_10202055511847319_1153109460_n

Publicités

12 réflexions au sujet de « L’étrangleur de Cater Street – Anne Perry »

  1. Ping : Charlotte et Thomas Pitt, Tome 1 : L’Etrangleur de Cater Street de Anne PERRY | Bazar de la Littérature

  2. Jamestine

    Contente que cela t’ait plus! Cela avait aussi été à la limite du coup de cœur pour moi n_n. J’espère que les prochains tomes te plairont autant 😉

    Répondre
      1. Jamestine

        Je n’ai lu que le tome 2 ensuite et j’ai bien aimé! Il y a 27 tomes en tout si je ne dis pas de bêtises. C’est assez décourageant x).

  3. Ping : What’s up weekly ? 2014 – 18 (du 05/05 au 11/05/14) | Bazar de la Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s