Douze minutes avant minuit – Christopher Edge

couv12minutes-658x1024

 

Résumé : Londres 1899

Tous les soirs, douze minutes avant minuit, un phénomène inquiétant frappe un hôpital psychiatrique : les patients se mettent à écrire frénétiquement d’étranges messages sur des papiers, des murs, et même leur peau. Pénélope Tredwell, propriétaire à treize ans du célèbre magazine Le Frisson illustré, et auteur d’histoires terrifiantes, décide d’enquêter. Bientôt prise au piège dans une véritable toile d’araignée, Pénélope regarde d’un œil angoissé les minutes s’écouler : chacune d’elles la rapproche du vénéneux complot qui se prépare… 

Mon avis :

Je tiens à dire que j’ai aimé ce roman mais que quelques semaines plus tard je n’en ai pas beaucoup de souvenirs.. aussi ma chronique sera sûrement assez courte.

L’histoire est bien menée. On suit une enquête qui a lieu dans un hôpital psychiatrique, de quoi faire peur aux adolescents (ça me fait un peu penser aux « Chair de Poule » que je lisais petite). J’ai vraiment beaucoup aimé cette enquête et les différents rebondissements. Ce livre comporte des aventures mais aussi quelques frayeurs, le lieu s’y prête aussi. Le journal dont Pénélope est propriétaire est aussi au centre de ce tome. L’écriture tient une place importante notamment à travers l’histoire qui est écrite. Les écrits des personnages sont tous intéressants et j’ai aimé découvrir ce qui se passait dans cet établissement psychiatrique à travers le côté sombre et étrange.

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé Pénélope qui est une jeune fille (qui encore fait plus que son âge mais bon étant donné qu’elle est propriétaire d’un journal cela ne devrait pas m’étonner ..) pleine d’idées, intelligente et indépendante. J’ai beaucoup aimé suivre son raisonnement au fil de l’enquête. Ensuite il y a son oncle qui est assez présent. Elle est très attachante et j’aimerai lire la suite pour voir son évolution. Lui rient n’y fait je ne l’ai pas aimé. Je l’ai trouvé nigaud, balourd et sans intérêt. Face à sa nièce en même temps difficile de faire le poids !

L’écriture est agréable et même si elle n’est pas recherché j’ai vraiment aimé la manière dont l’auteur veux donner des frissons à son lecteur ou encore lorsqu’elle montre quelques éléments caractéristiques de cette fin de siècle.

En quelques mots : Une lecture qui m’a plu mais qui ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Une belle enquête et un personnage principal attachant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s