Prodigieuses créatures – Tracy Chevalier

 

prodigieuses-creatures,M121124

Résumé : Dans les années 1810, à Lyme Régis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces « prodigieuses créatures » qui remettent en question les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d’un milieu modeste se heurte à la communauté scientifique, exclusivement composée d’hommes. Elle trouve une alliée en Elizabeth Philpot, vieille fille intelligente et acerbe qui l’accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double de rivalité, elle reste, face à l’hostilité générale, leur meilleure arme.

Mon avis :

Cela fait maintenant quelques années que j’avais envie de découvrir cette auteure, j’ai acheté ce livre aussi parce que sur la quatrième de couverture Jane Austen est mentionnée (et vous savez que j’ai du mal à résister à cet appel !). Mais le livre est resté longtemps dans ma PAL puis avec Fanny du blog Dans le manoir aux livres, on a décidé d’en faire une LC.

Dès le début du livre j’ai été happée par l’univers assez particulier de l’auteur. J’ai l’habitude de livres des livres du XIXème siècle mais la plupart se passent à Londres ou mélangent des histoires de cœurs avec d’autres sujets. Ici, c’est la découverte scientifique qui prédomine. On y découvre aussi un mélange avec l’envie de l’auteur de mêler différentes classes sociales. Deux récits se superposent, celui de Mary Anning, jeune fille vivant dans un milieu pauvre où trouver à manger est une remise en question tous les jours, et Elizabeth Philpot, qui même si elle n’est pas riche, n’a pas besoin de travailler mais peut être oisive. J’ai aimé ce mélange de récits qui montrent les différences de ces deux classes sociales mais aussi les ressemblances, comme quoi l’amitié n’est pas forcément affaire d’argent. Les découvertes scientifiques sont au cœur du roman et j’ai adoré découvrir en même temps que les personnages des fossiles qui pour elles, au XIXème siècle, sont totalement abstraits. L’auteur a voulu nous faire découvrir une face cachée du XIXème siècle ou les femmes commencent déjà à rêver d’indépendance, d’une position plus avantageuse et de pouvoir être reconnues en dehors du mariage. Finalement, on peut dire que ce roman a un côté féministe mais il s’agit avant tout d’un roman sur une amitié liée grâce à des fossiles.

Concernant les personnages, il y a Mary Anning, qui est une jeune fille illettrée mais qui est une spécialiste des fossiles, pas en étudiant mais en allant chaque jour sur le terrain. Elle est parfois un peu bourrue mais elle a un cœur en or, et peut-être même trop… Il y a ensuite les sœurs Philpot (je ne parlerai que des trois sœurs présentes dans le roman). Elizabeth qui est la seconde sœur, est la deuxième narratrice. Elle est très indépendante et se moque du « qu’en dira-t-on ». Elle est passionnée par les fossiles aussi et ne rêve que de liberté, elle se bat in peut inconsciemment pour la place de la femme. Il y a l’ainée des sœurs, Louise, qui est plus discrète, elle aime la nature et surtout les fleurs. J’ai eu beaucoup de mal à la cerner mais j’ai fini par l’apprécier. Puis, il y a Margaret (elle me fait penser à Margaret dans le roman de Jane Austen Raison et Sentiments). Elle rêve de se marier, les bals sont sa passion ainsi que les robes. La parfaite petite demoiselle. Ce que j’ai aimé aussi dans ce roman c’est qu’on suit les personnages sur de nombreuses années et donc on les voit évoluer au fil du temps.

Concernant l’écriture, même s’il s’agit d’une traduction j’ai beaucoup aimé les descriptions ainsi que les dialogues. Tracy Chevalier met en avant la condition de la femme au XIXème siècle face à un milieu totalement masculin (les sciences) mais aussi les différences entre les classes. Les dialogues sont très intéressants et oscilles entre ironie, plaisanterie et gravité.

En quelques mots : Un roman que j’ai beaucoup aimé et qui me (je dirai même nous avec Fanny ^^) donne envie de découvrir les autres romans de l’auteur.

Vous pouvez trouver l’avis de Fanny en cliquant ici

6cue

Lu dans le cadre du Challenge XIXème siècle de Fanny.

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Prodigieuses créatures – Tracy Chevalier »

  1. Ping : Prodigieuses créatures de Tracy Chevalier | Dans le manoir aux livres

  2. Melleaurel

    Tout le monde me conseille de lire au moins un de ses livres…J’en ai eu plusieurs dans ma PAL…mais je n’ai jamais eu le courage de les lire…Je les ai même donné ! En tout cas, quand je note un énième avis positif au sujet de ce livre, ça fait réfléchir ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s