Un coupable presque parfait – Robin Stevens

un-coupable-presque-parfait

Résumé : Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de science étendue dans le gymnase. Le temps d’aller chercher Daisy, le corps a disparu. Dès lors, il ne s’agit plus seulement d’un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau. Chaque minute compte lorsque tout indique que le meurtrier est là, coincé à vos côtés, dans l’école où vous vivez.

Mon avis :

J’ai profité du weekend à mille pour lire ce roman. J’ai bien fait car j’ai été happée par l’univers et c’est une très belle lecture !

L’histoire commence lorsque Hazel retrouve le corps d’un des professeurs du collège. Avec sa meilleure amie, Daisy, elles vont enquêter sur ce meurtre. Pour moi, ce roman est parfait pour les jeunes adolescents qui veulent découvrir les romans policiers. L’enquête est omniprésente sans être trop dure psychologiquement. J’ai trouvé l’enquête, les rebondissements et les indices tout à fait crédible. Je l’avoue, j’ai été totalement happée par l’enquête des deux adolescentes. En parallèle on en apprend plus sur le passé d’Hazel et de Daisy. J’ai aimé justement que le roman aille plus en profondeur concernant les personnages. On comprend leurs réactions et leur manière d’être grâce à ces explications. La fin ne m’a nullement déçue et j’ai beaucoup aimé la résolution de l’enquête.

Concernant les personnages il y a Hazel, qui est le premier personnage principal. Je la trouve très attachante. C’est une adolescente très intelligente, maligne et réfléchie. Mais ne vous inquiétez pas contrairement à certains personnages elle fait bien son âge ! Elle est d’origine étrangère et veut à tout prix s’adapter et s’intégrer à son école. Malgré tout elle garde son caractère. Ensuite il y a Daisy, la fille populaire du collège. Jolie, elle dit ce qu’elle pense mais plait quand même à ses professeurs et les plus jeunes font tout ce qu’elle veut. Honnêtement elle m’a agacée à de nombreuses reprises. Ces adolescentes il y en a dans toutes les écoles mais sous cette façade se cache une jeune fille gentille et pas du tout telle qu’elle veut le faire croire.

Concernant l’écriture elle est simple, fluide mais finalement assez riche pour un roman jeunesse. J’ai beaucoup aimé les références à Sherlock Holmes !

En quelques mots : Une très belle lecture que cette enquête jeunesse très bien écrite avec des personnages exploités en profondeur.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un coupable presque parfait – Robin Stevens »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s