La cueilleuse de thé – Jeanne-Marie Sauvage-Avit

Résumé : Au Sri Lanka, l’ancien Ceylan, Shemlaheila est cueilleuse de thé dans une plantation. Depuis dix ans déjà, elle ploie sous les lourds sacs de feuilles de thé et sous le joug des contremaîtres, mais, à l’aube de ses vingt ans, la jeune femme a d’autres rêves. Elle est bien décidée à partir, à échapper à la condition de celles qui, dans les théiers et dans les maisons, sont au service des hommes. Elle ne sera pas cueilleuse de thé toute sa vie, comme sa mère, comme toutes ces femmes asservies qui n’ont d’autres horizons que les interminables rangées de théiers…

Du Sri Lanka à Londres, à la découverte d’un pays complètement différent du sien, Shemla va découvrir une autre culture, d’autres personnes et surtout d’autres envies. La cueilleuse de thé qu’elle a toujours été choisira-t-elle de revenir au pays, ou de se créer une nouvelle vie ?

 

Mon avis :

J’avais très hâte de lire ce livre, j’aime beaucoup ces pays qui sont très peu développés et mis en avant finalement dans notre société.

L’histoire se passe au début au Sri Lanka. L’héroïne Shemlaheila, est une jeune femme de 20 ans. Elle est cueilleuse de thé dans une plantation. On ne suit pas que Shemlaheila même si elle est le personnage principal. J’ai trouvé le début du roman assez dur à travers les conditions de vie et de travail de la femme dans ce pays méconnu. L’esclavagisme est un point important du roman : l’esclavagisme au travail mais aussi l’esclavagisme à la maison. Les femmes sont considérées comme des objets qu’on peut prendre et jeter comme on veut. Le viol est monnaie courante dans ces plantations et les femmes n’ont aucun droit. C’est difficile d’imaginer des conditions de vie comme celles-ci quand on voit la différence avec notre pays. On n’imagine pas la chance que l’on a ! Les cueilleuses de thé en plus de travailler dans des conditions difficiles pour un salaire de misère sont formatées pour ne pas faire de bruit, être invisibles même lorsque des touristes viennent les voir. Shemlaheila décide de se sortir de ce cercle sans fin et part pour l’Angleterre. C’est tout un périple pour elle de pouvoir accéder à ce pays tant désirer et surtout d’accéder à la liberté. Shemlaheila est une héroïne pleine de courage et de volonté. Elle est un exemple pour celles qui voudraient changer leur vie. Bien sûr tout ne lui réussit pas tout de suite, elle subit de nombreuses épreuves mais elle a toujours la force de rebondir. Concernant l’écriture je l’ai trouvée travaillée et très intéressante. Dans certains passages j’ai ressenti comme de la retenue afin de laisser le lecteur se faire sa propre opinion. Cela ne m’a pas empêchée, bien au contraire, de ressentir de l’empathie pour toutes ces femmes qui vivent ces difficultés au quotidien. Ce livre met en avant une femme au départ assez commune mais qui grâce à sa force et sa persévérance fera tout pour arriver à son idéal.

Publicités

Une réflexion au sujet de « La cueilleuse de thé – Jeanne-Marie Sauvage-Avit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s