Les filles de l’été – Mary Alice Monroe


Résumé : Située en plein coeur d’un boisé de chênes et de palmiers nains surplombant la mer, la villa historique de Sea Breeze est la demeure ancestrale de Marietta Muir. Jadis, ses petites-filles adoraient venir y passer leurs vacances, mais voilà des années qu’elles ne lui ont pas rendu visite. Et Mamaw craint qu’une fois qu’elle aura quitté ce monde, les liens familiaux ne s’effritent. La famille Muir est l’une des plus anciennes familles de Charleston, et le sang de leur ancêtre, un capitaine pirate, coule dans les veines des trois petites-filles. Alors, Marietta décide de jeter comme une bouteille à la mer une subtile promesse de butin (des colliers de perles, des meubles anciens à la valeur inestimable, la maison elle-même) pour les appâter et les inciter à revenir.

 

Mon avis :

Ce roman raconte les retrouvailles de trois sœurs qui se retrouvent pour les 80 ans de leur « Mamaw », leur grand-mère. On suit principalement l’une des trois sœurs, Carson. Chacune a une vie différente et a vécu des épreuves. Elles ont leur père en commun mais ont une mère différentes aussi c’est lors de ces retrouvailles qu’elles apprennent à se connaître. Ce roman est touchant par le passé qu’on vécut les trois héroïnes mais aussi par la voix de la grand-mère qui a toujours quelque chose d’important à dire. Ce roman traite de nombreux sujets de sociétés importants comme la famille, l’alcoolisme, l’autisme… L’autisme est un sujet qui me tient à cœur et j’ai trouvé que ce côté-là était expliqué de manière assez simple pour ceux qui ont peu de connaissances. Le roman tourne aussi autour des dauphins qui ont une portée symbolique dans ce roman. Ce roman permet de savoir quelques informations que les humains feraient mieux de se rappeler, ou de connaître … La nature est omniprésente surtout à travers cet animal. Les trois sœurs évoluent dans ce cadre idyllique et apprennent de leurs erreurs, elles découvrent aussi des éléments de leur passé et se reconstruisent. C’est un beau roman sur la recherche de soi ainsi que le respect des autres et de la nature.

Concernant les personnages j’ai trouvé les trois sœurs attachantes et leur personnalité est bien travaillée. Carson, l’héroïne principale, a un passé très douloureux avec ses parents. Elle essaie de se construire sans y parvenir complètement. Elle est très courageuse et persévérante. Dora, l’aînée, est la sœur un peu autoritaire et qui aime l’ordre. C’est celle qui m’a le moins touchée mais je l’ai trouvée courageuse et une mère à l’écoute de son enfant. Puis il y a Harper qui est la cadette. Pour moi c’est son personnage qui est le moins exploité. Elle vit avec sa mère et travaille avec elle. Honnêtement sa mère est, comme elle l’a dit elle-même, le sosie de Miranda Priestly dans Le Diable s’habille en Prada… Je comprends qu’Harper soit assez renfermée avec une mère comme elle.. 

Concernant l’écriture je l’ai trouvée fluide et agréable. J’ai beaucoup aimé les descriptions de la nature environnante et les dialogues semblent de vraies paroles.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les filles de l’été – Mary Alice Monroe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s