La fille qui aimait les abeilles – Santa Montefiore


Résumé : 1973. Trixie Valentine est amoureuse du leader d’un groupe anglais de rock qui passe l’été sur la petite île au large de Cape Cod (Massachusetts) où elle a grandi. La jeune femme en a assez de sa vie isolée, et rêve des grandes villes du monde. Elle a prévu de quitter l’île à l’automne avec Jasper ; après tout, elle ne veut pas finir comme sa mère, Grace, qui s’occupe des jardins des grands propriétaires depuis qu’elle a quitté l’Angleterre avec son mari, Freddie, à la fin de la guerre. Trixie ne comprend pas non plus l’obsession de sa mère pour les abeilles, et pourquoi elle les regarde s’affairer autour des ruches.

1937, l’Angleterre se prépare à la guerre, et la jeune Grace Hamblin est sur le point de se marier. Mais alors qu’elle est sur le point de s’engager avec Freddie Valentine, elle est déchirée entre cet amour de jeunesse et le superbe aristocrate qu’elle ne pourra jamais épouser, malgré son amour débordant pour lui. Le prix à payer pour faire le bon choix est énorme, et elle transporte sa douleur de l’autre côté de la planète, où Freddie, revenu gravement blessé de la guerre, amène également sa propre douleur, mais aussi un énorme secret.

 

Mon avis :

Au début de ma lecture j’ai eu quelques difficultés à rentrer dans l’histoire mais une fois deux ou trois chapitres lus j’ai été embarquée par le récit. L’histoire se passe entre deux époques : les années 1930 et les années 1980-1990. Même si j’ai aimé les deux périodes j’ai préféré celle qui se passe dans les années 30. J’adore les romans historiques et pouvoir me plonger dans une époque que je n’ai pas vécue. Dans les années 30 on suit Grace, qui vit avec son père qui est apiculteur et jardinier pour le domaine de la famille, Penselwood. La romance est au cœur du roman mais l’auteur fait évoluer le personnage de Grace qui devient une femme et qui veut s’émanciper de sa condition de fille au foyer. Elle a un père aimant qui l’aide à faire ce qu’elle veut. Pendant cette période la seconde guerre mondiale est présente dans le roman. On voit alors les femmes prendre la place des hommes aux champs, à la ferme etc.. Les femmes deviennent alors  indépendantes. On ressent aussi le malheur que cause cette guerre sur les familles, la vie du peuple mais aussi la difficulté pour les soldats d’être sur le front loin de leurs proches à risquer leur vie à chaque instant. Dans l’époque plus proche de la nôtre on suit Trixie, qui est la fille de Grace. Elle a un sacré caractère et se bat pour vivre ses rêves. Elle va partir à la recherche du passé de sa famille en découvrant des objets qui l’intrigue. Ce roman traite pour moi de l’émancipation de la femme au travers des deux époques où l’on peut constater de nombreuses différences. Il traite aussi de la dureté de la guerre, de s’adapter à une vie différente et de la différence entre les classes sociales. L’amour est omniprésent sans tomber dans la mièvrerie.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé celui de Grace qui possède un caractère bien à elle. Elle est assez têtue et volontaire. Au début du roman elle est assez rêveuse mais pendant son évolution son caractère va devenir un peu plus secret et réaliste. Trixie est une femme pleine d’ambitions qui montre même un caractère féministe mais reste tout de même rêveuse, ce qui la rapproche de sa mère. Freddie, est un homme finalement assez mystérieux. On sait ce qu’il a vécu sans pour autant le connaître en profondeur. Je ne parlerai pas des autres personnages pour éviter les spoilers et laisser les lecteurs découvrir ce roman.

Concernant l’écriture je l’ai trouvée fluide et très agréable. J’ai été transportée par ce récit et les descriptions de l’auteur que ce soit concernant les deux époques mais aussi les paysages et la manière dont on s’occupe des abeilles et des fleurs. L’auteur différencie bien les classes sociales et le fossé qui les sépare. L’histoire m’a passionnée et j’ai été émue par la vie de ses personnages.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « La fille qui aimait les abeilles – Santa Montefiore »

  1. à la page des livres

    Voici le genre de livre que j’aime beaucoup. Je suis intriguée par « cet énorme secret » qui est énoncé dans le résumé et que tu survoles dans ta chronique… certainement pour ne pas spoiler l’histoire et la découverte.
    Merci pour la découverte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s