Archives de l’auteur : misselody

Dragon de glace – George R.R. Martin

Résumé :  Adara ne se souvient plus de sa première rencontre avec le dragon de glace. Pour la petite fille, il a toujours fait partie de sa vie. Cette créature terrifiante ne laisse dans son sillage que le froid et la désolation. Pourtant, Adara ne le craint pas car elle est née durant l’hiver le plus glacial qui ait jamais existé. Mais l’année de ses sept ans, des dragons de feu venus du nord ravagent le paisible hameau où elle vit. Adara et son dragon de glace sont les seuls à pouvoir ramener la paix et sauver le monde de la destruction.

Mon avis :

L’histoire se passe dans un petit village. Adara, une jeune enfant se lie d’amitié avec un dragon de glace. Elle est fascinée par l’hiver et son effet sur le monde. Le fantastique est omniprésent avec les dragons. Cependant, c’est le seul élément fantastique le reste est très réaliste. Comme dans tous les romans il y a le bien et le mal. Ici, aucun doute n’est possible pour savoir quel clan est le bon et le mauvais. J’ai beaucoup aimé l’histoire touchante de cette enfant passionnée de dragons et la manière dont sa relation avec son dragon évolue au fil du roman. Ce roman plaira beaucoup aux enfants qui aiment l’hiver fantastique et qui sont aussi de petits lecteurs. En effet, le roman est très court (116 pages) et il y a de nombreuses illustrations pour aider le lecteur à s’imaginer l’action et les lieux. L’objet livre lui-même est sublime avec des en-têtes de pages et des décors de chapitres très bien réalisés !

Concernant les personnages je ne parlerai que d’Adara, qui est une jeune fille aventureuse et très imaginative. Elle aime s’inventer un monde et est très mystérieuse. D’ailleurs ses proches ont du mal à cerner sa personnalité. Son dragon est très fascinant et même s’il est décrit j’ai tout de même du mal à imaginer un dragon de glace, plus habituée à ceux de feu.

Je trouve que ce roman est parfait pour une première approche de l’écriture de George R.R. Martin. J’ai préféré commencer par celui-ci pour me faire une idée de son écriture. J’ai beaucoup aimé les descriptions donc je pense que je suis prête pour lire le Trône de fer ! Les illustrations de ce court roman sont juste sublimes ! Elles permettent au lecteur de bien s’imaginer le récit et de rajouter quelques détails aussi.

En quelques mots : Une jolie lecture qui plaira aux petits et au grands. Un premier pas dans l’univers de George R.R. Martin.

L’auberge entre les mondes : péril en cuisine ! – Jean-Luc Marcastel

Résumé : Nathan est apprenti cuisinier dans une auberge réputée pour ses bonnes recettes. Avec son ami Félix, il sent très vite que cet endroit regorge de mystères. Les murs bougent ; des créatures inquiétantes semblent vivre tapies dans l’ombre ; et il y a cette force qu’il ressent au plus profond de lui…

Mon avis :

Je crois que c’est la première fois que je lis cet auteur, il était temps !

L’histoire se passe à notre époque. Nathan est un jeune garçon orphelin qui veut devenir cuisinier. Avec son meilleur ami, Félix ils font un stage dans une auberge. Au début l’univers est assez simple, on apprend à connaître un peu les personnages. Puis au fur et à mesure l’auteur place des détails qui semblent instaurer une ambiance fantastique. J’ai beaucoup aimé l’approche du côté fantastique et la manière dont l’auteur l’exploite : c’est un univers assez riche et assez simple à comprendre pour les jeunes lecteurs. Le côté fantastique se met bien en place mais il reste assez secondaire, finalement à la fin du premier tome j’ai beaucoup de questions sans réponses. La fin de l’histoire laisse présager une suite avec plein de rebondissements et j’ai hâte de replonger dans l’univers assez loufoque par moments, de l’auteur !

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé suivre les aventures de Nathan, qui est un personnage attachant et assez enfantin, il est un peu naïf mais au fur et à mesure de l’intrigue il commence à mûrir. Felix son meilleur ami est assez mystérieux, même si on en sait un peu plus sur lui dans ce premier tome j’espère qu’on connaîtra son passé plus en détail dans la suite. Ensuite, il y a Mademoiselle Fan, elle m’a beaucoup fait rire et reste assez en retrait. J’ai hâte d’en savoir plus sur ce qu’elle est. Puis il y a Monsieur Raymond qui est l’adulte de la situation, il donne un côté plus sérieux à l’histoire et n’en révèle pas trop sur l’intrigue.

Concernant l’écriture avec la progression du personnage de Nathan, il y a un certain côté du roman d’apprentissage : le personnage principal grandit et apprend de ses erreurs. Bien qu’à la fin il soit toujours un peu naïf cela annonce une suite où il va mûrir de plus en plus. Je ne sais pas si je suis très clair dans mes propos. L’écriture est agréable et la lecture est très fluide. L’auteur a mis en place un univers assez riche et qui laisse entendre une suite tout aussi prenante.

En quelques mots : Un univers riches, des personnages intéressants qui laissent entrevoir une suite pleine de rebondissements dans ce monde fantastique et assez loufoque.

Piégés dans le train de l’enfer – Hubert Ben Kemoun

4ème de couverture : « Teddy s’assit, le sac rouge cadenassé, bien posé sur le siège à côté de lui. Interdit d’ouvrir et d’ausculter ce bagage, il connaissait la règle. Un mulet transporte son chargement sans se préoccuper de ce qu’on lui a posé sur le dos. Il était 14h23 quand il prit place dans le wagon du train à destination de Toulouse. Celui-ci s’arrêterait à Bordeaux à 17h42. A peine plus de trois heures. Une affaire vite pliée. » Mais ce qui semblait tranquille, devient très vite un enfer… Quand le hasard se met à nous jouer des tours, il ne sert à rien de chercher à lui échapper.

Mon avis :

J’avoue honnêtement que je n’ai pas été très prise par l’histoire. Je pense que c’est un roman qu’il faut lire de manière rapide (en une ou deux fois) pour être totalement pris dans l’intrigue. C’est un roman qui représente seulement 3H de la vie des personnages donc tout se passe très vite. De l’action il y en a à revendre dans ce livre : tout s’enchaine très rapidement. J’avoue que certains passages m’ont dérangé par leur vulgarité. L’auteur sépare bien le caractère des personnages et certains parlent de manière assez crue et vulgaire, aussi je ne pense pas que ce livre soit conseillé à un jeune adolescent. Après tout ceci n’est que mon avis, chacun peut se faire sa propre opinion. Ah et juste petit détail qui m’a chiffonné : on ne peut pas avaler sa langue lors d’une crise d’épilepsie ! Si, si je vous l’assure. C’est dommage j’aurai réellement voulu aimer ce livre qui a tout de même une ambiance palpitante.

Concernant les personnages je n’ai pas grand-chose à dire car finalement on apprend très peu à les connaître. On sait très peu leur passé et leur vie car le livre se concentre vraiment sur l’intrigue principale. Il y a tout de même pas mal de personnages pour un livre assez court : moins de 200 pages.

Concernant l’écriture j’ai bien aimé le fait d’avoir les détails sur l’heure qu’il est au moment de l’action et l’immersion avec les récits qui sont racontés par tous les personnages. Cela permet un point de vue plus large de l’intrigue.

En quelques mots : Une intrigue rapide et palpitante mais je suis restée totalement extérieure à l’histoire et aux personnages.

Malenfer tome 4 : Les sorcières des marais – Cassandra O’Donnell

Résumé : Gabriel et Zoé se sont cachés dans les Terres de magie, après la disparition de leur ville Wallangar et de leurs amis. Parmi les sorcières des marais de Houquelande, ils découvrent un nouveau monde régi par ses propres règles. Alors que Zoé semble prendre conscience de son immense pouvoir, Gabriel doit l’aider à maîtriser mieux sa force pour défendre leurs amis. Un grand défi les attend…

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé les trois premiers tomes qui forment une première trilogie. Ce quatrième tome est dans la lignée des trois premiers pour moi mais comme l’a déjà dit Cassandra O’Donnell, ce tome est adressé à un lectorat un peu plus mûr que la première trilogie.

Dans ce troisième tome l’ambiance du roman est beaucoup plus sombre. De nombreux dangers guettent les deux personnages principaux : Gabriel et Zoé. L’histoire est aussi un peu plus complexe. On entre plus dans les détails et l’univers est plus exploité. On y découvre d’autres créatures fantastiques telles que les sorcières de Houquelande qui sont assez effrayantes. J’avais un peu l’impression de retrouver l’ambiance de l’apprenti épouvanteur  (Joseph Delanay) par moments. Ces sorcières sont le fil conducteur de ce tome, elles sont bien décrites et je les ai trouvées assez complexes par rapport à leur caractère et à la différence entre toutes les sorcières (sorcières des marais et autres caractéristiques.) Il y a un moment très sombre (je ne dirai pas lequel pour vous spoiler le roman) qui montre bien que le roman est destiné à un public un peu plus âgé que les tomes précédents. Les illustrations sont toujours aussi magnifiques et elles permettent de s’imaginer encore plus l’univers dans les détails. Comme dans les tomes précédents il y a les images des personnages et une carte de l’endroit où se passe l’action. L’histoire est passionnante je n’ai pas vu les pages défiler et j’ai adoré découvrir ce qui se passait dans ce quatrième tome. Comme toujours la fin donne très envie de se ruer sur le prochain tome (vivement sa sortie !!).

Concernant les personnages il n’y en a pas de nouveaux qui prennent une grande importance mais les deux héros : Gabriel et Zoé ont grandi et ça se ressent dans leur comportement et dans leur langage. Ils ont appris de leurs erreurs et commencent à mûrir pour devenir des adolescents plus conscients de l’importance de leurs choix. Je ne rentre pas dans les détails sur ce sujet pour vous laisser découvrir en lisant le livre (car il faut le lire !!!).

Concernant l’écriture l’univers est aussi riche qu’avant mais en étant un peu plus sombre. Les héros grandissent et leurs aventures deviennent plus complexes et dangereuses. J’ai trouvé aussi qu’il y avait plus de détails donc l’histoire est plus fournie. Il me tarde de lire la suite des aventures de Gabriel et Zoé.

En quelques mots : Un univers plus complexe et plus sombre, des personnages plus mûrs. J’ai adoré suivre les aventures de Gabriel et Zoé à travers le royaume des sorcières. Il me tarde de lire la suite !

Phobos tome 1 – Victor Dixen

Résumé : Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre à sa sortie. Il m’a interpellée et j’avais hâte de le lire. Certes, j’ai attendu longtemps avant de le lire mais je ne suis pas déçue de ma lecture !

L’histoire commence où les 12 personnages vont dans le vaisseau qui les emmène sur mars. On suit les personnages féminins et non masculins. Les 6 filles et 6 garçons ont 6 minutes de speed dating par semaine pour apprendre à se connaître les uns les autres. Une fois que le vaisseau atterrira sur Mars ils devront se marier avec le/la partenaire de leur choix. Ce n’est pas l’aspect speed-dating qui m’a donné envie de le lire mais plutôt le fait d’emmener les personnages sur Mars. J’ai beaucoup aimé les détails qu’a apporté l’auteur sur l’espace et la manière de vivre dans un vaisseau (les techniques pour l’eau, gagner de la place, s’adapter à l’apesanteur..). Toutefois, j’en aurai aimé plus concernant leur vie dans la capsule et savoir aussi ce qui se passe dans le compartiment des garçons. Après c’est un léger bémol car j’ai été très embarquée par l’histoire, j’ai beaucoup aimé voyager au côté des personnages. Le récit est très intéressant et prend parfois une tournure politique et des complots sont au cœur du roman. C’est un roman avec un univers très riches et plusieurs sujets totalement différents. La fin du premier tome donne envie de se jeter sur la suite afin de savoir ce qui va se passer.

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé celui de Léonor, l’héroïne. Elle est assez imprévisible et je trouve intéressant de ne pas savoir tout de suite ce qu’il va se passer. Elle est attachante et on ne peut que compatir face à ce qu’elle a vécu. D’ailleurs on ne peut que compatir à tous les personnages qui ont un passé compliqué. Les autres filles et garçons ont chacun une importance dans le roman et je pense que chacun d’entre eux sera plus exploité dans la suite, il me tarde d’en savoir plus sur leur passé et leur personnalité (la vraie pour certains qui savent très bien cacher qui ils sont). Il y a du mystère qui entoure chacun d’entre eux.

Léger spoiler !! Serena Mc Bee, qui est la personne avec qui ils échangent à bord de leur navette, est une femme à double face. Elle peut montrer une personnalité gentille, attentive et chaleureuse mais elle sait aussi être calculatrice et manipulatrice. Je ne révèle là pas grand-chose puisqu’on s’en rend compte très vite dans le roman. Je vous laisse en découvrir plus par vous-même.

Concernant l’écriture, j’ai trouvé le vocabulaire sur l’espace assez riche et j’en aurai voulu encore plus ! L’idée de départ de voyage dans l’espace, d’une vie sur Mars et de speed dating est originale. J’ai lu ce livre assez rapidement en étant happée par l’univers et les personnages. L’auteur installe trois points de vues différents avec 3 narrations « hors champ » « contre-champ » et « champ ». Cela permet la lecture d’une histoire complète et riche.

En quelques mots : Une lecture captivante, un univers riche et original. J’ai beaucoup aimé découvrir cet univers fantastique un peu scientifique. J’ai hâte de lire la suite (heureusement j’ai le tome 2 dans ma PAL !)

 

Book Haul Mai 2017

Bonjour à tous,

 

Je vous avais dit que j’essaie de reprendre le blog en main et je commence par la reprise des Book Haul. Alors je ne vais pas rentrer dans les détails de chaque livre mais je vous les présente en images et en quelques mots :

Désolée les photos ne sont pas forcément dans le bon sens mais voici les acquisitions côté services Presses. Comme vous le voyez il y a de tout et pour tous les goûts ^^. Cette année 2017 je fais partie des lectrices Charleston je reçois donc toutes leurs publications (jusqu’à maintenant je n’ai pas été déçue de ces lectures ! ^^) Je remercie les éditions Nathan, Charleston et Flammarion jeunesse pour l’envoi de ces livres !

La première photo ce sont les trouvailles faites d’occasion dans des boutiques d’occasion et la seconde photo c’est lors de ma sortie à la Japan’Co de Pontivy. J’y ai trouvé ces trois mangas à prix réduits mais neufs !

Voilà pour le mois de mai qui est plus que bien rempli !

Je vous souhaite un beau mois de Juin ! N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet article et si ça vous plait que je fasse des articles comme celui-là !

Miss Elody

La Belle et la bête : Histoire éternelle – Jennifer Donnelly

Résumé : Il était une fois, caché au cœur de la bibliothèque de la Bête, un livre très mystérieux. En le découvrant, Belle va pénétrer dans un univers fascinant. Mais ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ? Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour ? L’histoire pourrait bien ne jamais la laisser partir.

Mon avis :

Je suis une fan du conte de La Belle et la Bête qui est et restera mon Disney préféré. Forcément quand j’ai vu les livres qui sortaient par rapport au film qui est au cinéma je me suis jetée dessus !

Le début de l’histoire commence lorsque la Bête fait découvrir la bibliothèque à Belle. Belle se décide alors à remettre en bon état cette pièce totalement laissée à l’abandon depuis bien trop longtemps. Les points forts de ce roman sont qu’il respecte le caractère des personnages à l’origine du conte. L’histoire s’ancre parfaitement dans le conte et on imagine très bien que ça aurait pu se passer dans le dessin animé. Belle voit un livre magique dans lequel elle peut se projeter et devenir quelqu’un d’autre. Quelle lectrice – et quel lecteur aussi – ne rêve pas de rentrer dans l’univers d’un livre ? Belle vit alors tout ce dont elle rêve mais j’ai trouvé quand même que c’était un peu superficiel. Par contre il y a des éléments mystiques avec les allégories de l’Amour et de la Mort. Au final ce livre a des interprétations différentes, une assez simple et une un peu plus poussée avec le côté morale. Pour moi Belle est avant tout intelligente et ne rêve pas qu’aux apparences alors que le livre de Nevermore l’entraine dans un monde totalement superficiel. Bien sûr un élément crucial lui donne envie de revenir à chaque fois dans le livre (je ne vous en dit pas plus pour vous laisser faire vous-mêmes cette découverte). Je me suis laissée prendre par l’histoire et les rebondissements. Ce livre est fait pour les personnes qui adorent ce conte -là sinon les autres vont le trouver assez fade et sans grand intérêt puisqu’il n’y a pas de grandes actions et la fin n’en est pas une réellement (la fin du livre arrive bien avant la fin du conte d’origine).

Concernant les personnages le caractère de ceux du conte d’origine est bien respecté : Belle, la Bête, Lumière, Big Ben, Mrs Samovar, Zip… Les allégories de l’Amour et de la Mort sont bien représentées. La Mort est beaucoup plus mise en avant que l’Amour dans le livre. La comtesse, personnage du livre dans lequel Belle se retrouve paraît assez calculatrice et manipulatrice. Puis il y a Henri qui est le gentleman par excellence. Honnêtement pour moi il est beaucoup trop lisse et trop sage pour être réellement un personnage intéressant. D’autres personnes sont encore présents dans le roman mais je préfère ne pas trop en dire.

Concernant l’écriture, l’auteur respecte bien l’œuvre d’origine tout en sachant créer une histoire à part entière. Les caractères des personnages sont comme je les imagine pendant mon visionnage du Disney. Alors oui l’auteur ne s’inspire pas du conte de Mme le Prince de Beaumont mais bien de l’œuvre de Walt Disney. Les descriptions sont assez simples et le roman est accessible pour un enfant de 11 – 12 ans s’il est habitué à lire.

En quelques mots : Une très jolie lecture, j’ai beaucoup aimé me plonger dans l’univers de la Belle et la Bête et l’histoire qu’invente l’auteur autour de ces personnages m’a conquise.