Archives de l’auteur : misselody

Fille des cauchemars tome 1 – Kendare Blake


fille-des-cauchemars-tome-1

Résumé : Il s’appelle Thésée Cassio Lowood. Exterminer les fantômes, c’est sa mission. Elle s’appelle Anna Korlov, « Anna à la robe de sang ». Il traque, chasse, tue, sans remords. Elle extermine sans pitié ceux qui osent l’approcher. Pour lui, elle est une déesse de la mort ; pour elle, il n’est qu’une proie comme les autres. Pourtant, elle a décidé d’épargner sa vie..

Mon avis :

Ce livre est parfait pour la période d’Halloween d’où le fait qu’il soit enfin sorti de ma PAL !

L’histoire se passe à notre époque majoritairement au Canada (seul le tout début se passe ailleurs). L’ambiance est de mise pour une histoire assez effrayante. Cas, le surnom du personnage principal, est un chasseur de fantôme. Il les chasse depuis plusieurs années et pourtant il n’est qu’un lycéen. A Thunder Bay, ville où il déménage, il y a un fantôme qui sème la terreur mais qui surtout tue de nombreuses personnes qui osent s’approcher de la maison qu’il hante. Je dis il mais c’est une jeune femme qui hante la maison. J’ai beaucoup aimé l’ambiance pesante du roman, on ne sait pas du tout ce qu’il va se passer et j’ai plusieurs fois été très surprise par la tournure des évènements. Je ne m’attendais pas à certains rebondissements. Le devoir de Cas est le point central du roman mais il est aussi question de s’adapter à un nouvel environnement et de comprendre certains évènements.

Concernant les personnages, je ne parlerai que des deux principaux afin, comme je le fais la plupart du temps, de vous laisser le loisir de découvrir les autres si vous voulez lire le livre. Cas, est un jeune homme courageux. Je trouve que sur certains aspects il est un peu trop mûr pour son âge, mais, lorsqu’on en apprend plus sur son passé on comprend pourquoi il a mûrit vite. Puis il y a Anna, qui est très mystérieuse. Elle n’a que le rôle d’une proie mais j’ai trouvé très intéressant de découvrir sa personnalité et d’en apprendre plus sur elle.

Concernant l’écriture, l’ambiance est parfaite pour halloween. Pas trop effrayante pour ceux qui ont peur des romans très noirs mais tout de même on éprouve quelques frissons à certains moments. Surtout si vous lisez ce livre avant de dormir !

En quelques mots : Une lecture très prenante du début à la fin. Une ambiance parfaite pour halloween ! Il va falloir que j’achète le tome 2 bientôt

Publicités

Aux livres exquis – Fanny Vandermeersch

Mon avis :

J’ai été assez vite plongée dans l’histoire de l’auteur. On suit le quotidien d’une femme, Chloé, (que je suppose trentenaire) qui a deux enfants et un mari. Bien sûr des changements importants vont survenir au cours du roman qui vont perturber son quotidien et apporter une vie nouvelle. Ce livre met en avant le rôle d’épouse et de mère, combien il est parfois difficile de jongler entre les deux mais aussi de vouloir être indépendante en ayant un travail. Cette histoire est tout de même plus profonde puisqu’on en apprend un peu plus sur le passé de Chloé ce qui lui permet de construire entièrement. Puis il y a un dernier thème assez central dans le roman, le thème qui, pour moi, dirige et regroupe les autres, le café littéraire. Tout démarre à partir du moment où Chloé franchit la porte de ce café littéraire. En lisant les descriptions faites par l’auteur j’avais l’impression d’être moi-même immergée dans l’ambiance de ce café et d’être une cliente parmi les autres. Toutefois, j’aurai bien aimé que le roman soit plus long et que les éléments sur le passé de Chloé soient plus exploités, ici, j’avais plus l’impression qu’ils étaient survolés.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé Chloé qui est un personnage au caractère fort et qui fait tout pour son bien-être et fait passer ses enfants avant tout le reste. Les enfants auraient pu être plus présents car ils apportent un peu plus de fraicheur au livre. Ensuite il y a Thierry, son mari qui est finalement peu présent dans le livre. Clara, qui est la meilleure amie de Chloé est très drôle et a toujours le mot pour faire sourire son amie. Elle est entièrement dévouée à leur amitié. Elle a un côté un peu folle mais attachante. David et Tristan sont les deux personnes qui s’occupent du café littéraire. Ils ont un caractère opposé : David est assez distant et peu joyeux alors que Tristan aime rire et fait toujours en sorte que tout le monde se sente bien.

Concernant l’écriture, j’ai beaucoup aimé les descriptions et les dialogues, ce livre se lit vraiment très vite. C’est un moment un peu cocooning et je pense même que ce roman a un côté feel-good. Il y a aussi des touches d’humour qui permettent de bien détendre l’atmosphère quand celle-ci devient un peu plus sérieuse.

Belgravia – Julian Fellowes


Résumé : Le 15 juin 1815, le bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond réunit à Bruxelles tous les grands noms de la société anglaise. La plupart des beaux officiers présents ce soir-là périront quelques heures plus tard sur le champ de bataille de Waterloo, faisant de cette réception l’une des plus tragiques de l’histoire. Mais cette nuit va aussi bouleverser le destin de Sophia Trenchard, la ravissante responsable de l’intendance du duc de Wellington. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard, en pleine ascension sociale, se sont installés dans le nouveau quartier de Belgravia et pensaient laisser derrière eux ces terribles évènements. Mais dans un monde en mutation où l’aristocratie côtoie désormais la classe émergente des nouveaux riches, certains sont prêts à tout pour que les secrets du passé ne menacent pas leurs privilèges…

Mon avis :

La raison pour laquelle je me suis ruée sur ce livre c’est le nom de l’auteur : Julian Fellowes, qui est le producteur de ma série chouchou Downton Abbey !

L’histoire est assez similaire à Downton Abbey puisqu’on suit une famille riche et leurs domestiques. Après le reste est assez différent. Les domestiques sont tout de même beaucoup moins présents que dans Downton Abbey et forcément ils ont moins de « consistance » (je ne vois pas trop comment le dire autrement : moins d’épaisseur ?). L’intrigue principale tourne autour de Charles Pope qui est le lien entre les deux familles : les Richmond et les Trenchard. J’ai beaucoup aimé les répliques que s’échangent les deux familles et je voulais à tout prix savoir comment allait se terminer cette histoire et comment Charles Pope allait se sortir de cette situation. Pour certains il n’y aura pas assez d’action dans ce livre mais ce n’est pas ce qui compte pour moi c’est surtout la complexité des personnages, l’univers bien détaillé et les nombreux rebondissements qui arrivent aux personnages. Il faut aimer les romans à l’aspect un peu historique pour lire ce roman. Ce roman est totalement dans la même veine que Downton Abbey même si les domestiques ont une importance moindre.

Concernant les personnages il y en a une profusion aussi je parlerai que des personnages principaux. Au début il est difficile de s’y retrouver car on passe d’une famille à une autre. J’ai beaucoup apprécié découvrir toute la palette de personnages, honnêtement il n’y en a aucun qui a ma préférence, ils sont tous différents et sont tous à un moment attachants ou agaçants.. Au final je trouve que l’auteur dresse un portrait réaliste de cette société avec les défauts et les qualités qu’elle comporte à travers chaque personnage.

Concernant l’écriture, j’ai adoré lire la plume de Julian Fellowes. Les descriptions sont bien détaillées sans trop l’être, les dialogues sont bien construits et on retrouve toujours le côté un peu acerbe dans certains dialogues, comme dans Downton Abbey avec la comtesse Douairière (Violet Grantham).

En quelques mots : Une très belle lecture j’ai adoré découvrir la plume de Julian Fellowes et son univers qui a beaucoup de similitudes avec Downton Abbey.

Elle & Lui – Marc Levy


Elleetlui-MarcLevy

Résumé : Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là…

Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s’appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

Mon avis :

Je l’ai déjà dit pour mon dernier avis sur son avant dernier roman mais quand il s’agit de Marc Levy j’aime toujours. Peu importe le sujet je suis presque sûre que son roman sera un coup de cœur, son dernier roman n’a pas dérogé à cette habitude.

Dès les premières lignes j’ai été happée par l’univers. Ici, Marc Levy revient à ses premiers ouvrages avec une histoire plus romantique. L’histoire se concentre sur deux personnages, une femme actrice célèbre et un écrivain peu célèbre. Leur rencontre est le point clef de l’histoire, celui par lequel tout commence vraiment. Avant on les découvre séparément, on en apprend plus sur leur vie, leurs habitudes ou encore leurs soucis. On partage tout de leur quotidien et c’est ce que j’aime chez cet auteur. Le simple fait de décrire un petit déjeuner et je suis déjà subjuguée ! Et ça c’est loin d’être donné à tous les auteurs. On découvre Paris et les habitudes de ses habitants, la cuisine provençale (je vous laisserai découvrir le lien entre Paris et la cuisine provençale ^^). J’ai ris, été au bord des larmes et pour la première fois depuis un moment lâcher mon livre était vraiment très dur !

Concernant les personnages j’ai adoré retrouver les personnages de Et si c’était vrai ? le premier roman de Marc Lévy. Lauren et Arthur sont comme je me les rappelaient. Ensuite on retrouve Paul qui je l’avoue ne m’avait pas marquée (je confonds à force d’avoir vu le film entre le livre et le film.) mais je l’ai trouvé attachant, un peu marginal, mais c’est ce qui arrive souvent lorsque l’on est écrivain, enfin c’est l’image que l’on a. Mais là il est vraiment étrange au début et on se dit « j’aimerai pas le croiser » puis au fil du temps je me suis attachée à sa maladresse. Et pour finir il y a Mia qui est une jeune femme qui cherche toujours sa place, qui est célèbre, riche… mais c’est bien connu l’argent ne fais pas le bonheur !

Concernant l’écriture je sais qu’on reproche souvent à Marc Levy de faire trop dans la simplicité mais moi c’est ce que j’aime chez lui. La lecture est ainsi fluide et il a un style à lui. J’aime ses descriptions, ses dialogues, sa manière de jongler entre plusieurs personnages. Ici on oscille entre les pensées et les dialogues et j’adore les quiproquos que cela provoque.

Vous l’aurez compris ce roman est un véritable coup de cœur, il n’y a rien qui m’a déplu tout est génial du début à la fin. J’ai même envie de le relire, là, maintenant ..

En quelques mots : Un coup de cœur, des personnages attachants, une histoire jolie et divertissante. J’adore la plume de Marc Levy, vivement son prochain roman (oui, je sais, je peux encore attendre ^^)

Phobos tome 2 – Victor Dixen


Résumé : Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boite de Pandore du passé.

Mon avis :

Attention spoilers pour ceux qui n’ont pas lu le premier tome !!

J’avais beaucoup aimé le premier tome que j’ai trouvé original sur la trame de fond : emmener 12 personnes sur Mars. J’ai aimé ce deuxième tome mais un peu moins. Alors peut-être parce qu’il n’y a pas eu d’élément de surprise vu que je connaissais déjà l’univers. Mais ce qui m’a surtout déçue dans ce tome c’est les relations amoureuses des personnes. Certes, dans la navette ils ont eu des speed-dating et commencent à se connaitre mais j’ai trouvé que les relations amoureuses prenaient des proportions trop importantes face à l’histoire elle-même. Pour moi, ce roman est intéressant avec son univers et les dangers ainsi que les doutes qui subsistent concernant la vie sur Mars. Heureusement, il y a eu quelques rebondissements avec deux nouveaux personnages qui vont pendre de l’ampleur, nouveau dans le sens où dans le premier tome ils n’avaient que très peu d’importance. Il y a pas mal de retournements de situations et malgré les histoires d’amour je ne me suis pas ennuyée dans ce second tome, j’ai hâte de découvrir la suite. La fin laisse un suspens et des attentes pour le troisième tome. Heureusement, il est dans ma PAL !

Concernant les personnages je ne vais pas m’étendre mais ils restent fidèles à leur personnalité dans le premier tome. Même si je trouve que certains deviennent un peu mièvres (Mars ? on s’en fou tant qu’on peut s’aimer.. bref.. honnêtement qui penserait qu’à ça en arrivant sur une planète totalement inconnue ?!) Alors je pense que ce sujet est mis en avant pour plaire aux adolescents mais les ados ne pensent pas qu’à ça je pense, enfin j’espère. Léonor a des côtés qui m’agacent par moments surtout comme pour les autres lorsqu’elle fond d’amour pour Marcus et que tout est beau et rose avec lui lorsqu’elle est dans ses bras blablabla… Mais elle a un côté réfléchi et essaie sincèrement de tout comprendre et d’être prudente, heureusement qu’elle est là parce qu’avec certains ils n’iraient pas loin..

Concernant l’écriture j’ai aimé les schémas que l’auteur a inséré dans l’histoire, cela permet d’être plus immergé dans le roman et l’univers. Parce que dans ce tome on arrive dans un univers totalement inconnu : la navette et la vie sur Mars. Je ne suis pas assez calée en science pour m’étendre sur ce qu’on sait sur Mars mais là je pense qu’il y a quand même de nombreux éléments inventés mais ils ne semblent pas si absurdes que ça et à mon avis l’auteur s’est renseigné dans ce domaine.

En quelques mots : Une bonne lecture malgré des relations amoureuses qui prennent trop d’ampleur. Un univers intéressant et un suspens qui donne envie de lire la suite.

Si loin de toi – Tess Sharpe


Résumé : Sophie Winters a failli mourir. Deux fois. Blessée à vie, elle est accro aux antidouleurs. Mina, sa meilleure amie a été tuée sous ses yeux. Personne ne croit à sa version des faits. Ni la police. Ni sa famille. Elle se battra pour qu’éclate la vérité. Au nom de l’amour.

Mon avis :

L’histoire se concentre sur Sophie, qui a perdu sa meilleure amie morte juste devant ses yeux. Elle revient d’un centre pour drogués et essaie de reprendre sa vie en main tout en essayant de trouver le meurtrier de sa meilleure amie, Mina. J’ai mis quelques chapitres avant de vraiment rentrer dans l’histoire, je ne sais pas si c’est la narration ou le fait de ne pas réussir à m’attacher aux personnages. Il y a de nombreux retours en arrières. Deux récits se superposent : le présent avec la quête de vérité de Sophie et la passé la relation de  Sophie avec Mina. L’auteur met en avant un problème récurrent chez les adolescents : la drogue. Alors ici elle prend une autre forme et peut parler aux adolescents comme aux adultes. Difficile de se sevrer lorsqu’on est totalement dépendant et l’auteur fait bien passer cette difficulté dans le roman. Le mal-être et la recherche de soi est aussi un sujet très présent dans le roman. Les adolescents pourront facilement se retrouver dans les personnages de Sophie et Mina. Sophie n’est jamais prise au sérieux par ses proches qui doutent toujours de ce qu’elle dit et n’ont aucune confiance en elle un sentiment que de nombreux adolescents ressentent. La recherche du meurtrier est finalement pas assez détaillée pour moi. Par contre, le rythme s’accélère vers la fin.

Concernant les personnages, j’ai eu comme je l’ai dit plus haut, des difficultés à m’attacher à Sophie. La pauvre n’a pas eu une vie facile mais elle essaie de tout faire pour s’en sortir. CE qui la fait tenir debout c’est sa quête de vérité face aux accusations qu’on lui fait et le doute que tout son entourage a concernant sa version de l’histoire. C’est une jeune fille pleine de courage et de détermination mais on sent en dessous une certaine fragilité. Je n’arrive pas trop à dire pourquoi je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, peut-être que son personnage manque un peu de profondeur ou que je n’arrivais pas à avoir d’empathie pour elle. Puis il y a Mina, sa meilleure amie. Idem que pour Sophie j’ai eu du mal à m’attacher à son personnage, je l’ai trouvée assez superficielle et égoïste par moments. Les autres personnages sont assez secondaires c’est vraiment Sophie qui « dirige » toute l’histoire.

Concernant l’écriture, le roman se lit très facilement. C’est un roman young adult donc les descriptions sont présentes sans être détaillées et les dialogues utilisent un vocabulaire adolescent.

En quelques mots : Une lecture en demi-teinte avec une quête de vérité intéressante des sujets actuels mis en avant mais je suis restée extérieure à l’histoire et je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Edimbourg – Carolina Lozano


jai-laisse-mon-coeur-dans-les-brumes-dedimbourg

Résumé : A dix-sept ans, il paraît qu’on n’est pas normal si l’on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l’enceinte du prestigieux lycée d’Edimbourg, cette antique bâtisse peuplée d’ombres et de mystères. Car aujourd’hui, dans la salle de lecture, j’ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l’un de ces guerriers celtes que toute l’Europe redoutait au Moyen Age. Or, en prêtant à ce garçon des origines si lointaines, je ne me suis pas trompée …

Mon avis :

Avant de le trouver à la médiathèque je n’avais pas entendu parler de ce roman mais le résumé m’a intriguée..

L’histoire se passe en Ecosse (un des points qui m’a fait craquer !) à notre époque. Liadan, l’héroïne, est orpheline. Elle habitait en Espagne mais décide de s’installer en Ecosse, pays dont sa mère est originaire. Elle fait ses études dans un pensionnat qui est dans un château. Il faut avouer que cela fait rêver ? Mais ce château semble hanter. Liadan va découvrir qu’elle peut communiquer avec des êtres qui n’existent pas pour la plupart des gens. J’ai beaucoup aimé ce roman. Je m’attendais à une histoire d’adolescents où chacun doit apprendre à vivre dans le monde de l’autre etc.. mais cette histoire est plus profonde que ça. Déjà avec le passé difficile de Liadan mais ensuite il y a des péripéties auxquelles je ne m’attendais pas ! Le récit est raconté par plusieurs personnages mais principalement par les deux héros principaux : Liadan et Alastair. J’aime les romans à plusieurs voix cela permet d’en savoir plus sur les personnages et d’avoir plusieurs points de vue sur les évènements. L’ambiance du roman est très intriguante et assez mystérieuse. J’avoue que j’ai trouvé un passage à la fin assez effrayant (je vous laisse lire le livre pour découvrir lequel !). Je pense que cette lecture serait parfaite pour Halloween : un peu sombre sans être trop effrayante !

Concernant les personnages, Liadan est une héroïne attachante. On ne peut rester insensible à son passé et à sa force de caractère pour survivre malgré ce drame. Sa meilleure amie, Aith, est une jeune fille assez banale : les garçons, la musique et les sorties sont ses principales activités. Mais elle est loin d’être bête ! Puis il y a Alastair qui est un garçon très mystérieux mais qui est un personnage assez complexe. Il y a bien d’autres personnages dans ce roman mais je préfère vous laisser les découvrir pour ne pas trop en dévoiler sur l’intrigue.

Concernant l’écriture j’ai bien aimé les descriptions et les dialogues qui sont assez simples mais prenants. L’histoire ne perd jamais en intensité et j’avais très envie d’en découvrir plus.

En quelques mots : Un roman à l’ambiance sombre dans un lieu sublime  avec des personnages attachants et mystérieux. Une lecture prenante !