Archives pour la catégorie Fantastique

La Belle et la bête : Histoire éternelle – Jennifer Donnelly

Résumé : Il était une fois, caché au cœur de la bibliothèque de la Bête, un livre très mystérieux. En le découvrant, Belle va pénétrer dans un univers fascinant. Mais ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ? Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour ? L’histoire pourrait bien ne jamais la laisser partir.

Mon avis :

Je suis une fan du conte de La Belle et la Bête qui est et restera mon Disney préféré. Forcément quand j’ai vu les livres qui sortaient par rapport au film qui est au cinéma je me suis jetée dessus !

Le début de l’histoire commence lorsque la Bête fait découvrir la bibliothèque à Belle. Belle se décide alors à remettre en bon état cette pièce totalement laissée à l’abandon depuis bien trop longtemps. Les points forts de ce roman sont qu’il respecte le caractère des personnages à l’origine du conte. L’histoire s’ancre parfaitement dans le conte et on imagine très bien que ça aurait pu se passer dans le dessin animé. Belle voit un livre magique dans lequel elle peut se projeter et devenir quelqu’un d’autre. Quelle lectrice – et quel lecteur aussi – ne rêve pas de rentrer dans l’univers d’un livre ? Belle vit alors tout ce dont elle rêve mais j’ai trouvé quand même que c’était un peu superficiel. Par contre il y a des éléments mystiques avec les allégories de l’Amour et de la Mort. Au final ce livre a des interprétations différentes, une assez simple et une un peu plus poussée avec le côté morale. Pour moi Belle est avant tout intelligente et ne rêve pas qu’aux apparences alors que le livre de Nevermore l’entraine dans un monde totalement superficiel. Bien sûr un élément crucial lui donne envie de revenir à chaque fois dans le livre (je ne vous en dit pas plus pour vous laisser faire vous-mêmes cette découverte). Je me suis laissée prendre par l’histoire et les rebondissements. Ce livre est fait pour les personnes qui adorent ce conte -là sinon les autres vont le trouver assez fade et sans grand intérêt puisqu’il n’y a pas de grandes actions et la fin n’en est pas une réellement (la fin du livre arrive bien avant la fin du conte d’origine).

Concernant les personnages le caractère de ceux du conte d’origine est bien respecté : Belle, la Bête, Lumière, Big Ben, Mrs Samovar, Zip… Les allégories de l’Amour et de la Mort sont bien représentées. La Mort est beaucoup plus mise en avant que l’Amour dans le livre. La comtesse, personnage du livre dans lequel Belle se retrouve paraît assez calculatrice et manipulatrice. Puis il y a Henri qui est le gentleman par excellence. Honnêtement pour moi il est beaucoup trop lisse et trop sage pour être réellement un personnage intéressant. D’autres personnes sont encore présents dans le roman mais je préfère ne pas trop en dire.

Concernant l’écriture, l’auteur respecte bien l’œuvre d’origine tout en sachant créer une histoire à part entière. Les caractères des personnages sont comme je les imagine pendant mon visionnage du Disney. Alors oui l’auteur ne s’inspire pas du conte de Mme le Prince de Beaumont mais bien de l’œuvre de Walt Disney. Les descriptions sont assez simples et le roman est accessible pour un enfant de 11 – 12 ans s’il est habitué à lire.

En quelques mots : Une très jolie lecture, j’ai beaucoup aimé me plonger dans l’univers de la Belle et la Bête et l’histoire qu’invente l’auteur autour de ces personnages m’a conquise.

Les pluies – Vincent Villeminot

Résumé : Kosh sortit sous le déluge, courut le long de la rue nationale. Les rares voitures en stationnement avaient déjà de l’eau au ras de leurs caisses. Le courant était fort. Quand il arriva au nord du village, il comprit que c’était foutu. Il n’y avait plus de pont, ici non plus. Le tablier, le parapet apparaissaient encore parfois dans la boue écumante. Rien de plus. L’eau rugissait et roulait à hauteur du haut des digues. De l’autre côté, sur l’autre rive : plus de prairie, plus d’herbe – juste un fleuve immense large comme un bras de mer.

Mon avis :

L’histoire se passe dans une petite ville. Le fleuve va déborder et toute la ville doit être évacuée. Les parents de Kosh ne sont pas présents et il est difficile pour l’adolescent de trouver une solution pour se sauver lui et son frère mais aussi une amie à lui et ses deux frères et sœurs. J’ai beaucoup aimé le thème principal qui est très réaliste puisque dans certains endroits il arrive ces choses-là. Comment s’en sortir lors de catastrophes naturelles ? L’homme essaie toujours de trouver des solutions mais cela reste difficile quand tous les éléments se déchainent contre nous. Le roman est découpé en plusieurs parties, on suit principalement le point de vue de Kosh qui est le personnage principal. J’ai aimé découvrir les différents points de vue ce qui permet d’avoir un récit plus complet et d’apprendre à connaître les personnages plus en profondeur. J’ai été happée par ce récit et par cette catastrophe. J’ai vraiment eu l’impression de vivre les évènements avec les personnages, d’être à côté d’eux lorsqu’ils sont piégés et vouloir les aider à trouver des solutions. Il y a de nombreux rebondissements et la fin donne très envie de découvrir la suite.

Concernant les personnages. Kosh est un adolescent plein de ressources mais qui sait aussi se montrer fragile et reste tout de même un adolescent qui doit apprendre à mûrir très vite. Malcolm, le jeune frère de Kosh, est un enfant attachant et très débrouillard. Lou est une jeune fille qui a appris à s’occuper de sa famille et a de lourdes responsabilités. Son personnage est finalement assez peu développé j’espère qu’on en apprendra plus sur elle dans la suite. Noah, est le jeune frère de Lou. Il m’a plusieurs fois agacée par son comportement et ses réactions, toutefois, son personnage prend de l’ampleur et on apprend à le connaître un peu mieux.

Concernant l’écriture, j’ai beaucoup aimé les descriptions des lieux et la manière dont l’auteur décrit les évènements (la montée des eaux etc..). J’ai été totalement happée par l’écriture. J’ai trouvé aussi intéressant d’avoir plusieurs points de vue. L’auteur sait installer le suspense.. il me tarde de lire la suite !!

En quelques mots : Une lecture très prenante, un récit dont il est difficile de se détacher ! Vivement la suite !

Les clans Seekers tome 1 –Arwen Elys Dayton

les-clans-seekers-tome-1

Résumé : Il y a des vérités qui tuent…
Lorsque Quin aura prêté serment, elle deviendra enfin ce pour quoi elle s’est entraînée toute sa vie : une Seeker. Un honneur qui se mérite tout autant qu’il s’hérite.
Une fois initiée, Quin pourra se battre aux côtés de ses deux compagnons les plus proches, Shinobu et John, pour protéger le pauvre et l’opprimé. Ensemble, ils iront porter la flamme au coeur des ténèbres.
Et elle sera avec celui qu’elle aime, qui n’est autre que son meilleur ami.
Mais la nuit ou elle prête serment, tout bascule. Les masques tombent et Quin découvre qu’elle a été élevée dans le mensonge. Ni sa mission, ni sa famille, ni même ses amis ne sont ce qu’elle croyait.
Et il est trop tard pour faire marche arrière…

Mon avis :

J’ai ce roman dans ma PAL depuis un moment.. et à vrai dire je n’ai aucune excuse pour l’avoir laissé.

L’histoire se passe à notre époque et pourtant l’auteur fait en sorte de troubler le lecteur. Certains détails permettent d’identifier l’époque mais d’autres éléments ancrent le roman dans un temps passé, je dirai même vers le 18ème siècle. Le roman oscille dès le début entre le monde réel et un côté plus fantastique. J’adore comment l’auteur arrive à inclure petit à petit des éléments fantastiques. . Le petit plus c’est que l’auteur lève le voile sur certains éléments du passé des personnages, j’aime découvrir pourquoi les personnages évoluent d’une certaine façon et pas d’une autre. Il y a beaucoup d’actions avec les Seekers et tout ce que cela veut dire (je ne veux pas trop en dévoiler pour vous laisser tout découvrir comme je l’ai fait). Au début on peut être perdu car il y a beaucoup de détails et d’éléments non expliqués. L’univers est très riche et il m’a beaucoup plu. J’aime le côté fantastique et le côté réaliste (les travers de la société d’aujourd’hui, les difficultés qu’on rencontre dans la vie etc..). Ce n’est pas un coup de cœur mais c’est une excellente lecture !

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé l’héroïne, Quin, qui est une jeune femme forte mais qui montre aussi ses faiblesses. Elle veut aller au bout de ce qu’elle entreprend mais fait tout pour faire le bien. Ensuite il y a Shinobu, j’avais du mal à le cerner au début mais au fur et à mesure que je découvrais son passé j’ai appris à l’apprécier, je suis sûre qu’on en saura plus sur lui dans le second tome. Puis, il y a John, honnêtement au même titre que Shinobu je n’arrivais pas à le cerner mais même à la fin du roman je n’arrive pas à le cerner. Tantôt je l’aime bien et tantôt je ne le supporte pas.  A voir dans le deuxième tome ! Et pour finir il y a Maud, pour moi elle est un personnage secondaire et je trouve que son rôle est dur à cerner. Je sais qu’il y a une nouvelle sur son personnage et je la lirai avant de lire le tome 2 pour y voir plus clair.

Concernant l’écriture, j’ai beaucoup aimé pouvoir avoir plusieurs points de vue : Quin, Shinobu, John et Maud. J’aime beaucoup suivre différent point de vue et cela m’a permis de comprendre certaines réactions des personnages, comme celles de Shinobu et John.

En quelques mots : Un univers riche qui oscille entre réalisme et fantastique. Des personnages ambigus. Un roman prenant dont il me tarde de lire la suite !

La sélection tome 5 : La couronne – Kiera Cass

La sélection tome 5

Résumé : Il ne doit en rester qu’un. Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants. Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…

Mon avis :

J’ai une affection particulière pour cette dystopie. Je pense que j’aime toujours les histoires de princesses et ce dernier tome est encore un coup de cœur pour moi, parce que ça fait tellement de bien de se replonger dans cet univers, même si America et Maxon ne sont plus au centre du roman.

J’ai beaucoup aimé redécouvrir Eadlyn dans ce tome. Ici l’action est plus rapide. America est entre la vie et la mort et tout est bouleversé dans le royaume par la peur de perdre une reine tant aimée. Maxon est totalement anéanti par l’état de son épouse aussi il n’arrive plus à gouverner. Eadlyn se retrouve obligée d’endosser le rôle qui lui revient bien plus tôt mais aussi devoir gérer une sélection qui est de plus en plus difficile. Le peuple a les yeux rivés sur elle et l’attend au moindre faux pas.. Que de pression sur les épaules. En lisant ce dernier tome on ressent toute cette tension, j’étais triste pour America et angoissée car elle est un personnage que j’aime beaucoup.  L’action va créscendo et j’ai beaucoup aimé suivre cette aventure aux côtés d’Eadlyn qui est beaucoup plus forte qui n’y parait. Je n’ai pas pleuré à la fin mais j’étais très triste de quitter cet univers que j’aime tant..

Dans ce dernier tome j’avais l’impression de redécouvrir Eadlyn, je l’ai trouvée très différente du tome précédent. Son caractère se dévoile petit à petit. On voit peu America mais Maxon est rendu encore plus humain, alors que je le trouvais justement beaucoup plus juste et attentionné que ses parents. Il prouve que l’amour compte plus que le pouvoir pour lui. Après, il y a la sélection et ses prétendants. Je ne veux pas vous spoiler aussi je dirai d’une manière générale que chacun se révèle tel qu’il est réellement, j’avoue que j’avais su ce qui se passerait dès les premières pages, même si je ne savais pas comment ça allait précisément se passer.

Concernant l’écriture on pourrait reprocher qu’elle ne soit pas assez recherchée mais ce n’est pas du tout ce que j’attends de cette lecture. Je l’ai trouvée fluide, les dialogues bien construits et le respect de certaines règles de bienséances respectée. J’aime beaucoup la plume (même traduite je sais..) de l’auteur.

En quelques mots : Un coup de cœur pour ce dernier tome mais surtout un gros coup de cœur pour cette saga ! J’adore l’univers dystopique, les personnages et les aventures qui se passent. Des romans que je relirai encore et encore..

La passe-miroir tome 2 : Les disparus du Clairdelune – Christelle Dabos

La passe miroir tome 2

Résumé : Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Mon avis :

J’avais emprunté le premier tome à la médiathèque et là je n’ai pas pu résister à l’envie d’acheter ce second tome.  Je pense avoir même préféré ce second tome au premier c’est pour moi un coup de cœur !

L’histoire et l’univers sont très développés dans ce second tome. L’auteur avait déjà inventé un univers riche dans le premier tome et cela se confirme dans celui-ci. La fin du premier tome laissait présager de nombreuses aventures dans ce second tome et je n’ai pas été déçue. Même si les décors, les lieux et plein d’autres choses sont inventées d’autres sont semblables à notre histoire. Ici, Ophélie est en plein milieu de complots, comme ceux qu’on a connu dans notre Histoire, je pense d’ailleurs à la célèbre affaire du Collier, et ici on a vraiment cette impression. La cour, les règles qu’on doit suivre, l’étiquette tout y est. Ophélie n’est pas libre de ses mouvements et elle doit être au milieu de la scène, difficile pour elle qui est une jeune femme timide, maladroite détestant être le centre de l’attention. J’ai adoré le mélange historique et inventé. Ensuite il y a une enquête plus poussée sur les personnes disparues et Ophélie veut à tout prix trouver ce qui se passe et retrouver ces personnes. L’histoire devient assez sombre avec des menaces qui planent. S’ensuit alors de nombreuses péripéties. Je n’ai pas envie de rentrer dans les détails pour ne pas vous spoiler mais tout ce que je peux dire c’est qu’il y a encore plus dans ce second tome d’actions et de questions qu’on se pose. La fin donne très envie d’avoir la suite sous la main !

Concernant les personnages j’ai adoré retrouver Ophélie. Elle est toujours aussi attachante et maladroite. Forcément j’ai beaucoup ri et je la comprends totalement. Ensuite il y a Thorn, qui reste toujours mystérieux, par contre on en apprend un peu plus sur lui dans ce second tome mais de nombreuses questions demeurent sans réponse.. Les autres personnages déjà présents dans le premier tome sont toujours aussi bien décrits et construits. Ils prennent même plus d’importance pour certains.

Concernant l’écriture. Là encore c’est un des points forts de l’auteur. Quel univers ! Des descriptions, très riches mais pas redondantes, une imagination débordante. Des dialogues bien construits chaque personnage a son langage et sa manière d’être. Un travail de titan sur l’écriture !

En quelques mots : Un coup de cœur pour ce second tome encore plus riche avec un univers très développé. Que d’aventures et la fin laisse présager un troisième tome dans la lignée de celui-ci. Il me tarde de le lire !

 

 

 

La dernière Terre tome 2 : Des certitudes – Magali Villeneuve

CVT_La-derniere-terre--Tome-2--Des-certitudes_5138

Résumé : Dans les Cinq Territoires, les saisons débutent un autre cycle et à nouveau, la Grande Relève en marquera l’amorce. Renvoyé vers son pays d’origine de façon arbitraire, Cahir, rongé par l’amertume et hanté par ses souvenirs, tente de retrouver sa place parmi les siens. Tandis que, dans la cité-capitale, l’on a préféré effacer toute trace du drame pour mieux l’oublier, certaines culpabilités, quoique silencieuses encore, commencent à peser lourd.

Derrière les murs inébranlables de la tour du Nolath, l’Igilh reçoit un message glaçant en provenance des planes de Tilh. Il lui faut prendre une réelle décision. De celles qui, dépendantes d’un seul homme, peuvent déterminer pourtant le devenir de chacun.

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le tome 1 avec l’univers très riche et développé ainsi que l’écriture ce tome 2 est un réel coup de cœur ! Si vous n’avez pas lu le tome 1 il y a des risques de spoilers (difficile de faire autrement). J’écris cette chronique des mois après avoir lu ce tome et pourtant je m’en souviens assez bien, les mots ont du mal à venir et j’ai peur de ne pas réussir à montrer mon adoration pour cette saga si bien écrite.

L’histoire est toujours aussi remplie de mystère dans ce second tome. Même si l’auteur nous apporte quelques réponses, notamment sur le passé de certains personnages ainsi que sur les évènements présents le doute continue de s’installer face aux dangers qui menacent les populations. Dans ce second tome on trouve aussi l’effet contemplatif, de nombreuses descriptions mais très peu d’actions. Bien qu’il y en ai plus que dans le premier tome. L’auteur installe les bases de sa saga dans le premier tome et dans ce second tome elle nous dévoile certains aspects et amène le lecteur vers de nombreuses péripéties à venir. Même si l’action n’est pas au cœur de ce second tome on ne s’ennuie pas, tout est travaillé avec minutie et on est immergé dans une société totalement inventée et très complète (faute d’un meilleur terme..). J’ai adoré en découvrir plus sur Cahir et apprendre à vraiment le connaître dans toute sa complexité afin de comprendre pourquoi il est tel qu’il est dans le présent du roman.

Concernant les personnages je ne voudrai pas trop m’attarder dessus car ils sont très nombreux et j’écrirai un roman. Ce que je peux dire c’est que les personnages ont un passé, un présent et un avenir. Ils ont une identité propre ainsi qu’un caractère, loin des stéréotypes. L’auteur nous offre des personnages hauts en couleurs, certains qu’on aime, d’autres beaucoup moins. J’avais l’impression de vraiment connaître les personnages et de pouvoir les croiser au bout de ma rue (j’aurai quand même été surprise de voir quelqu’un avec une épée mais bon ^^).

Concernant l’écriture c’est le point fort de l’auteur. Tout au long de ma lecture j’avais l’impression de faire moi aussi partie des cinq territoires et d’être envoyée pour surveiller ces terres. A de nombreuses reprises j’avais l’impression de connaître Cahir comme un ami (j’ai un petit faible pour lui depuis le premier tome, mais il ne faut pas le dire !).

En quelques mots : Un roman qui m’a transportée : un univers riche, une écriture superbe, des personnages travaillés. Un roman comme on en lit peu. Un de mes plus gros coups de cœur de ces dernières années.

Une braise sous la cendre – Sabaa Tahir

une-braise-sous-la-cendre,-tome-1-640961-250-400

Résumé : Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai.

Autrefois, l’Empire était partagé entre les Erudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de le lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Mon avis :

Ce livre me faisait envie depuis sa sortie et pourtant il est resté plus de trois mois dans ma PAL, je n’ai d’ailleurs aucune explication ! Mais il faut avouer que certains livres y sont depuis des années..

L’histoire est racontée sous deux points de vues différents : Laia, jeune fille esclave qui a vécu plusieurs tragédies et qui en vie aussi juste devant ses yeux dès le début du roman. Puis, il y a, Elia, qui est un soldat. Contrairement à Laia il vit pour se battre, servir ceux qui sont au-dessus de lui et aimer la haine, la violence. Lorsqu’on compare les deux points de vue, il n’est pas difficile de se rendre compte de la similarité entre les deux : prisonniers d’une manière différente, ils doivent tous les deux obéir aux ordres ou se faire tuer.

Concernant les personnages j’ai bien aimé le personnage de Laia, elle est une jeune femme forte qui malgré les épreuves de la vie est restée simple et gentille. Au début elle déteste la violence et cela la paralyse mais avec le temps elle apprend à se forger une carapace et à devenir plus forte. Elle veut tout faire pour retrouver son frère qui lui a été pris de force par les Martiaux.

Puis, il y a, Elias, qui est un jeune homme fort (aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur) dès l’âge de 10 ans il a été choisi pour faire partie des Martiaux, alors un entraînement de 11 années commence pour faire de lui un véritable soldat, qui a une pensée qui s’unit aux chefs, qui ne pense qu’à respecter et faire respecter les règles, une personne froide et pleine de violence. Mais Elias n’est pas devenu comme ça car justement sa part d’humanité est restée, malgré les punitions, malgré les années d’abrutissements.

Concernant l’écriture elle est assez soignée et l’univers est très bien expliqué. J’ai beaucoup aimé les deux parties du récit que ça soit celle de Leia ou celle d’Elias.

En quelques mots : Une lecture prenante, des personnages attachants et une intrigue qui tient le lecteur en haleine, j’ai hâte de lire la suite !