Archives pour la catégorie Bit-Lit

Le cycle des âmes déchues tome 1, Le mal en la demeure – Stéphane Soutoul

cycle-ames-dechues-tome1-mal-demeure-stephane-L-yGrRvb

Résumé : Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu’entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d’une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n’a d’autre recours que demander l’assistance d’experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d’une longue lignée d’érudits en occultisme et surnaturel, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus. Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l’attend. Car le mal qu’il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie… Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l’importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s’immerger dans le plus terrifiant des cauchemars…

Mon avis :

J’ai longtemps attendu pour lire ce livre mais l’avis de Coquelicote, sans-grand-intérêt, sur ce livre et Fanny qui me parlait longuement de cet auteur m’ont poussé. D’ailleurs il s’agit d’une LC avec Fanny.  

Dès les premières pages on suspecte l’élément fantastique qui domine dans cette nouvelle. J’ai beaucoup apprécié ma lecture mais j’ai trouvé que tous les éléments s’enchaînaient beaucoup trop vite, et c’est le désavantage d’une nouvelle. Il faut que le récit soit succinct. A ce niveau là tout est respecté car l’auteur nous livre un récit bien ficelé et bien imaginé qui répond aux attentes du lecteur. L’élément qui m’a donné envie de lire ce livre est que l’intrigue se passe au XIXème siècle, qui est pour moi le siècle le plus intéressant. Etant donné qu’il s’agit d’un récit fantastique on s’éloigne des conventions mais le domaine de Kraemer offre déjà un cadre idéal à l’intrigue. Cette demeure est lugubre à souhait et rien que les descriptions du lieu donnent des frissons.  

Les personnages sont bien décrits et ne sont pas des personnages types. Toutefois, j’avoue avoir eu du mal à m’attacher à eux. Le personnage principal, est pour moi un peu fade et malgré ce qu’il vit je n’ai pas réussi à m’inquiéter de ce qui pourrait lui arriver. Ensuite il y a la demoiselle de Kraemer, Marion, l’aînée des filles qui est très mystérieuse voire même parfois inquiétante. Puis il y a sa petite sœur, Charlotte, qui est peu présente mais qui pour moi est le personnage le plus attachant. Elle n’a pas une vie facile et semble assez passive mais j’ai regretté qu’elle ne soit pas mise plus en avant. 

L’écriture est le point fort de ce livre. La période du XIXème siècle est respectée, même si elle n’est pas assez mise en avant. Les descriptions sont bien développées mais justement parfois trop. L’écriture est pour moi l’élément le plus développé mais un peu trop. Les descriptions parfois s’étirent en longueur au détriment de l’intrigue. Donc il arrive qu’un moment qui devrait être plein d’actions soit au ralenti. Mais c’est là le seul vrai défaut de ce livre.

La fin arrive assez brutalement mais j’avoue ne pas m’être attendue à cette fin. Le « bonus » du livre permet d’en savoir un peu plus et donne très envie de découvrir la suite.

En quelques mots : Une lecture qui a beaucoup de potentiel, un univers fantastique présent sans être obsédant. J’ai regretté les longueurs dans certaines descriptions mais c’est une lecture très agréable.

 

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Fanny du blog Dans le manoir aux livres. Vous pouvez retrouver son avis ici.

553468_10202903772893315_529139933_n

Les aventures d’Aliette Renoir T1 : La secte d’Abbadon – Cécilia Correia

lesaventuresdalietterenoir

Résumé : En arrivant à Paname, les Allemands s’étaient rendu compte qu’une menace plus dangereuse qu’eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j’avais dû zigouiller des rongeurs et encore… j’en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu’importe l’espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l’honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j’avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.

Mon avis :

Ce livre m’a beaucoup attirée au début avec sa couverture que je trouve magnifique (le côté rétro fonctionne toujours avec moi !) Mais je n’ai pas été déçue à la lecture, même si, je l’avoue, je ne m’attendais pas à cette histoire là avec le résumé. Les vampires sont bien représentés et n’ont rien d’irréel au contraire, ici ils sont très bien immergés dans la société dans laquelle ils évoluent et ils sont sombres à souhait, mais fascinants aussi ! L’enquête policière est aussi intéressante. Au début j’ai eu un peu ahurie devant le côté sensuel et sexuel qui se dégage du livre mais au fur et à mesure de la lecture j’ai trouvé cet aspect plaisant car il est maîtrisé sans vulgarité.

Concernant les personnages j’aime beaucoup Aliette qui a un humour décapant et qui m’a fait rire de nombreuses fois surtout au travers de ses paroles ou de ses nombreuses peurs (une héroïne trouillarde, on en croise pas à tous les coins de rue) ! Elle est très attachante et a un passé assez difficile, dans ce premier tome elle subira des épreuves qui la rendent encore plus humaine et réelle. Bien évidemment je ne suis pas restée insensible au charme du bel Américain : … qui a tout pour plaire avec son côté mystérieux. Il y a aussi Sytry qui est encore plus mystérieux (pour un artiste ce n’est pas étonnant ^^) et il possède un côté sombre qu’il est difficile de nier. Vient le roi Abbadon qui lui est parfait dans son rôle de « grand méchant ». Il se montre cruel et pour rien au monde au ne voudrait croiser son chemin ! Les autres personnages sont aussi bien décrit et ont une personnalité qui leur est propre.

L’écriture est très agréable et vraiment drôle, j’ai rarement lu des auteurs qui m’ont fait rire comme Cécilia Correia ici. Cependant, j’aurai aimé plus d’ancrage historique à travers la période nazie. Certes, il y a certains détails qui nous permettent de bien situer la période (comme les couvre-feux, la présence des Allemands dans les rues de Paris ..) mais j’aurai aimé que ce soit plus poussé dans l’écriture.

La fin même si elle ne met pas en avant le suspense me donne très envie de lire la suite des aventures d’Aliette !

En quelques mots : Une très agréable lecture malgré un côté ancrage historique un peu absent. Je lirai la suite avec plaisir !

Charley Davidson T 1 de Darynda Jones

m_SefuwxjxyHvoxiAEW6BjyrsF4

Résumé : Mon nom c’est Charley et je suis la faucheuse. Les morts, je connais : j’en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leurs proches ou traquer leur assassin… Ca tombe bien parce que je suis aussi détective privée ! Pratique, non ? Ce qui l’est moins, c’est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l’agent avec qui je bosse : je voudrais qu’il me lâche un peu la grappe. Cela dit, je pourrais le gérer si je n’avais pas d’autres chats à fouetter… comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j’aimerais bien découvrir l’identité…

Mon avis :

Une histoire de faucheuse.. un peu plus original que toutes les séries sur les vampires ! Et puis j’ai lu plusieurs avis très positifs sur cette saga. Il n’en fallait pas plus pour que je l’achète ! Cependant, je n’ai pas eu un coup de cœur comme certaines autres lectrices mais j’ai quand même beaucoup aimé.

Il m’a fallu quelques temps pour entièrement rentrer dans l’histoire. Le mélange de fantômes/vivants et l’enquête policière me semblent un peu brouillon au début et c’est le point que je trouve négatif sur ce premier tome. L’auteur voulait sûrement mettre l’intrigue principale en place dans ce tome.

Concernant les personnages j’ai bien aimé Charley qui a de l’humour à revendre et qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense (c’est quand même énervant ces héroïnes belles, intelligentes et drôles en même temps,… >< oui c’est peut-être de la jalousie!). J’ai trouvé aussi sa meilleure amie, Cookie assez drôle et elle prend son rôle de meilleure amie très à cœur en étant toujours là pour Charley même en plein milieu de la nuit ! J’ai aussi bien aimé l’oncle Bob et le père de Charley qui sont deux personnages assez proches au niveau du caractère je trouve. Quant à Reyes il est le personnage masculin type : mystérieux, beau à tomber .. bref pas besoin de faire un dessin !

L’écriture est très accessible et j’aime beaucoup l’humour présent, surtout comme dit au-dessus l’humour de Charley. Apparemment il est est de même pour les autres tomes!

Je pense que ce n’est pas un coup de coeur à force d’en avoir entendu beauc

En quelques mots : Une lecture sympathique mais pas à la hauteur de ce à quoi je m’attendais. Une palette de personnages bien trop remplie à mon goût pour un premier tome. Je lirai sûrement la suite quand même.

Comment sauver un vampire amoureux ? de Beth Fantaskey

9782253164685-T

Résumé : Lorsque Jessica Packwood a appris qu’elle était une princesse vampire roumaine, elle a eu le choc de sa vie. Il s’avère que c’était la partie facile. Maintenant, en tant qu’épouse du prince Lucius Vladescu, elle doit réclamer son trône et convaincre une nation de vampires qu’elle est apte à être leur reine. Mais Jess ne peut même pas commander un repas décent au personnel roumain de son château, et encore moins faire face à ses sujets, des morts-vivants sournois qui aimeraient la voir échouer. Et quand Lucius est accusé du meurtre d’un vampire nommé Elder et emprisonné privé du sang dont il a besoin, Jessica se retrouve seule et doit lutter pour leur survie à tous les deux. Prête à tout pour laver le nom de son mari et obtenir sa libération, elle requiert l’aide de sa meilleure amie Mindy Stankowicz et celle du mystérieux cousin Italien de Lucius, Raniero Lovatu. Mais ils cachent tous deux de sombres secrets. Jess comprendra-t-elle à qui elle peut faire confiance – et la façon d’acquérir le pouvoir – avant qu’elle ne perde tout, y compris le vampire qu’elle aime ?

Mon avis :

 J’ai lu le premier tome il y a un petit moment et je n’avais que de vagues souvenirs de l’intrigue et des personnages principaux, pas facile donc de se plonger dans la suite.

J’avais adoré le tome 1 avec son intrigue mais ici j’ai eu un peu plus de difficultés à rentrer dans l’histoire. Ici, on retrouve les deux personnages principaux, Lucius et Jess après leur mariage. Ils vivent dans leur château en Roumanie. L’intrigue met beaucoup de temps à se mettre en place. Il y a un bon nombre de pages à tourner avec de trouver de l’action et c’est ce qui me manque dans ce livre : de l’action, du danger…  J’ai trouvé le récit assez plat et je m’ennuyai à certains moments. Cependant, une fois l’intrigue mise en place j’ai beaucoup aimé. Plusieurs intrigues s’entremêlent et la principale, Lucius accusé de meurtre, n’est pas mise en avant. S’il n’y avait eu que cette intrigue je pense que le roman n’aurait pas dépassé une centaine de pages.

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé retrouver Lucius et Jess. Lucius est un vampire comme on voudrait en rencontrer une fois dans notre vie : gentleman, un peu dangereux et un regard à vous couper le souffle (d’après les descriptions bien sûr). J’ai eu un peu plus de difficultés à me rappeler qui était Mindy et Raniero ce qui m’a prouvé qu’ils ne m’ont pas marquée ! Mindy est un peu la jeune fille parfaite que les hommes admirent. Mais elle est loin des beautés superficielles que l’on rencontre dans les séries et dans certains livres. Quant à Raniero il est un peu hippie mais cache un côté très sombre qui est très intéressant.

L’écriture est assez simple et j’ai trouvé les dialogues moins recherchés que dans le premier tome. Je me souviens d’un décalage entre la manière de parler de Lucius et de Jess. Ici, aucun décalage et un langage beaucoup plus courant. La seule différence réside dans les « ouai » à répétition de Jess, ce qui m’a un peu agacée.

En conclusion : Une déception pour ce second tome qui est loin d’être à la hauteur du premier. Une intrigue qui met beaucoup trop de temps à se mettre en place.