Archives pour la catégorie Littérature contemporaine

Elle & Lui – Marc Levy


Elleetlui-MarcLevy

Résumé : Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là…

Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s’appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

Mon avis :

Je l’ai déjà dit pour mon dernier avis sur son avant dernier roman mais quand il s’agit de Marc Levy j’aime toujours. Peu importe le sujet je suis presque sûre que son roman sera un coup de cœur, son dernier roman n’a pas dérogé à cette habitude.

Dès les premières lignes j’ai été happée par l’univers. Ici, Marc Levy revient à ses premiers ouvrages avec une histoire plus romantique. L’histoire se concentre sur deux personnages, une femme actrice célèbre et un écrivain peu célèbre. Leur rencontre est le point clef de l’histoire, celui par lequel tout commence vraiment. Avant on les découvre séparément, on en apprend plus sur leur vie, leurs habitudes ou encore leurs soucis. On partage tout de leur quotidien et c’est ce que j’aime chez cet auteur. Le simple fait de décrire un petit déjeuner et je suis déjà subjuguée ! Et ça c’est loin d’être donné à tous les auteurs. On découvre Paris et les habitudes de ses habitants, la cuisine provençale (je vous laisserai découvrir le lien entre Paris et la cuisine provençale ^^). J’ai ris, été au bord des larmes et pour la première fois depuis un moment lâcher mon livre était vraiment très dur !

Concernant les personnages j’ai adoré retrouver les personnages de Et si c’était vrai ? le premier roman de Marc Lévy. Lauren et Arthur sont comme je me les rappelaient. Ensuite on retrouve Paul qui je l’avoue ne m’avait pas marquée (je confonds à force d’avoir vu le film entre le livre et le film.) mais je l’ai trouvé attachant, un peu marginal, mais c’est ce qui arrive souvent lorsque l’on est écrivain, enfin c’est l’image que l’on a. Mais là il est vraiment étrange au début et on se dit « j’aimerai pas le croiser » puis au fil du temps je me suis attachée à sa maladresse. Et pour finir il y a Mia qui est une jeune femme qui cherche toujours sa place, qui est célèbre, riche… mais c’est bien connu l’argent ne fais pas le bonheur !

Concernant l’écriture je sais qu’on reproche souvent à Marc Levy de faire trop dans la simplicité mais moi c’est ce que j’aime chez lui. La lecture est ainsi fluide et il a un style à lui. J’aime ses descriptions, ses dialogues, sa manière de jongler entre plusieurs personnages. Ici on oscille entre les pensées et les dialogues et j’adore les quiproquos que cela provoque.

Vous l’aurez compris ce roman est un véritable coup de cœur, il n’y a rien qui m’a déplu tout est génial du début à la fin. J’ai même envie de le relire, là, maintenant ..

En quelques mots : Un coup de cœur, des personnages attachants, une histoire jolie et divertissante. J’adore la plume de Marc Levy, vivement son prochain roman (oui, je sais, je peux encore attendre ^^)

Publicités

Miss Dumplin – Julie Murphy


miss-dumplin

Résumé : Willowdean est ronde, et alors ? Pas besoin d’être super slim pour s’assumer. Jusqu’au jour où elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom, et ne tarde pas à lui voler un baiser. Mais peut-il vraiment l’aimer ? On lui a tellement dit que les filles comme elle ne sont que des seconds rôles.

Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit… s’inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates hors normes, Will va prouver au monde, et surtout à elle-même, qu’elle aussi a sa place sous les projecteurs.

Mon avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce roman déjà en vo, de par son sujet peu commun il avait beaucoup fait parler de lui.

L’histoire est centrée sur le personnage de Willowdean, qui est une adolescente mal dans sa peau à cause de son surpoids important. Ce sujet est le sujet central du roman : comment avoir confiance en soi lorsqu’on aime pas son corps ? Comment trouver l’amour ? Etc.. toutes ces questions que nous nous posons tous à l’adolescence. J’ai trouvé par moments ce roman poignant lorsque Willowdean raconte ses difficultés avec les moqueries des autres, ses peurs de ne pas être aimée. Il y a aussi sa vie de famille qui est loin d’être simple. Je pense que beaucoup d’adolescentes peuvent se retrouver en elle que ça soit par rapport au poids, à la confiance en soi, les problèmes de famille et les questions sur le futur. C’est un roman que les jeunes devraient lire pour comprendre le mal être de l’adolescence et accepter la différence des autres. J’ai aimé suivre le quotidien de cette jeune fille mais je m’attendais à une fin plus surprenante. Donc un petit bémol avec la fin..

Concernant les personnages je ne parlerai que de Willowdean. Elle est attachante et on ne peut que vouloir l’aider. Certes, par moments je n’ai pas compris ses réactions mais je mets ça sur le compte de l’adolescence. Elle est très débrouillarde et indépendante mais aussi très courageuse. Elle va faire quelque chose que peu de filles mal dans leur peau serait capable de faire.

Concernant l’écriture je l’ai trouvée simple et très accessible. Malgré tout je pense que c’est le point faible de l’histoire. Par moments je l’ai trouvée très plate et les dialogues sont un peu longs et pas n’ont pas forcément d’intérêt.

En quelques mots : Un sujet principal finalement peu abordé, toutefois ce roman plaira aux adolescentes et peut même aider celles qui sont mal dans leur peau car l’héroïne est attachante et l’histoire sympathique. Un roman que je conseille aux adolescentes en général.

Une saison à la petite boulangerie – Jenny Colgan


Une saison à la petite boulangerie

Résumé : Polly Waterford mène une vie douce et gourmande en Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s’est installée avec son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d’irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa boutique fait irruption sur l’île, une lueur malicieuse au fond des yeux, Polly réalise que son bonheur pourrait être réduit en miettes… Avec une pincée de fleur de sel, des kilos de farine et une bonne dose de volonté, réussira-t-elle à surmonter l’orage qui s’annonce ?

Mon avis :

Le premier tome avait été un coup de cœur je ne pensais pas que le second serait aussi fort, même s’il est différent c’est aussi un coup de cœur. Je précise qu’il y aura des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu le premier tome.

Pour moi, ce livre est un livre qui fait du bien feeling-good comme on dit maintenant ! L’action se situe après le premier tome, elle est dans la continuité. Au début du roman il y a un rappel du premier tome et j’ai beaucoup aimé car c’est très utile pour ceux qui lisent les deux avec de la distance. Au tout début « tout est  beau tout est rose », Polly est gérante des deux boulangeries, elle file le parfait amour avec Huckle et vit dans son phare. Mais tout bascule quand un évènement arrive et que le propriétaire des deux commerces arrive sur l’île et décide de tout faire comme il l’entend. Pour lui tout est une question de business et d’argent. Aucune place à l’authenticité et à la loyauté. La vie de Polly va alors être bouleversée. Il y a aussi des changements sur l’île et dans son entourage. D’autres évènements vont se superposés. J’aime voir évoluer ces personnages et découvrir leur quotidien.

Concernant les personnages ils sont dans la continuité du premier tome. Polly et Huckle ont exactement le même caractère. Leur ami richissime mais tellement gentil est un peu plus présent et on apprend à mieux le connaitre. Aucun changement non plus concernant les autres habitants de l’ile. La seule différence majeure reste ce nouveau propriétaire qui fait bien comprendre à tout le monde qu’il vient de la ville et que tout n’est qu’une question de chiffres ! J’ai aimé aussi découvrir un peu plus certains personnages qui étaient très secondaires dans le premier tome.

Concernant l’écriture j’adore les descriptions des paysages de l’ile, on est immergé dans un endroit qui est une sorte de cocon et où on aime y rester. L’auteur arrive très bien à faire passer cette impression au travers de son écriture.

En quelques mots : Un coup de cœur pour ce second tome qui nous replonge avec délice dans cette petite île au large de l’Angleterre.

Miss Alabama et ses petits secrets – Fannie Flag

miss-alabama-et-ses-petits-secrets

Résumé : Birmingham, États-Unis. Ex-Miss Alabama, Maggie Fortenberry a pris une grande décision : elle va mettre fin à ses jours. Elle n’est ni malade ni déprimée, son travail dans une petite agence immobilière est plutôt agréable, mais elle a trouvé malgré tout seize bonnes raisons d’en finir, la principale étant peut-être que, à 60 ans, elle pense avoir connu le meilleur de la vie.
Maggie a donc arrêté la date de sa mort et se consacre désormais en toute discrétion à en régler les détails.
Or, peu de temps avant de passer à l’acte, Maggie est invitée par une collègue, Brenda, à un spectacle de derviches tourneurs. La représentation étant dans moins d’une semaine, elle décide, pour faire plaisir à Brenda, de retarder l’ultime échéance.
Elle est alors loin de se douter combien les jours à venir vont être riches en secrets dévoilés et en événements imprévus, lesquels vont lui montrer que l’existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu’elle ne le croyait.

Mon avis :

J’ai beaucoup entendu parler de cette auteur surtout pour un autre roman plus connu : Beignets de tomates vertes.

Dans cette histoire on suit Maggie, une femme de 60 ans qui pense que la vie n’a plus rien à lui offrir. Elle décide donc de mettre fin à ses jours et organise tout pour partir en toute tranquillité. Au niveau de l’organisation elle est très méticuleuse au point de fermer ses comptes bancaires etc.. C’est bien la première fois que je lis un roman où un personnage veut mettre fin à ses jours de cette manière-là et avec ce recul. Bien évidemment le roman ne s’arrête pas là. Plein d’évènements vont l’empêcher de mener à bien son projet en lui mettant des bâtons dans les roues. Ce roman est à la fois triste avec la décision de Maggie mais aussi drôle avec tous les aléas de la vie et certaines situations rocambolesques notamment une. En plus d’être drôle et triste ce roman possède aussi une enquête, qui est secondaire mais que j’ai beaucoup aimé découvrir. Ce n’est pas un coup de cœur pour ce roman mais c’est tout de même une très bonne lecture que j’ai lu assez vite, compte tenu du peu de temps que j’avais pour la lecture.

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé Maggie. On ne peut rester insensible face à son envie de mettre fin à ses jours. Même si j’étais assez perplexe puisqu’elle ne semble pas en dépression et en détresse. Bien au contraire, elle est très calme et sereine. Elle est drôle sans le vouloir et elle a toujours une solution pour chaque situation. Ensuite il y a sa collègue et amie, Brenda, qui est finalement assez secondaire. Difficile d’expliquer son personnage mais elle est parfois drôle et une personne ambitieuse. Puis il y a de nombreux autres personnages secondaires donc un qui finalement à la fin du roman devient plus important. Je ne veux pas en dire plus pour vous laisser la surprise mais tout ce que je peux dire c’est que Maggie a tellement d’importance dans ce roman et montre tellement de prestance que les autres personnages deviennent forcément secondaires face à elle.

Concernant l’écriture, j’ai beaucoup aimé les descriptions et les dialogues mais aussi l’ambiance que dégage ce roman que ce soit par son côté drôle mais aussi triste. Même si c’est une traduction j’ai trouvé l’écriture très agréable et travaillée.

En quelques mots : Un personnage principal intéressant et travaillé. Ce roman est à la fois drôle, triste mais aussi intriguant.

La petite boulangerie du bout du monde – Jenny Colgan

La-petite-boulangerie-du-bout-du-monde_9712

Résumé : Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir de zéro ? Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Mon avis :

J’ai entendu parler de ce roman depuis un petit bout de temps (non pas de jeux de mots avec « petit bout ») et j’ai pu le découvrir car dans ma famille on se prête le roman. J’aime ce principe et ça nous arrive de temps en temps, nous sommes assez lecteurs dans ma famille.

L’histoire se passe de nos jours, au début elle démarre à Plymouth, en Angleterre,(ville que j’ai eu la chance de visiter et qui est juste sublime) puis sur une petite île. On imagine facilement l’endroit qui semble hors du temps, un endroit où les gens se connaissent et où ils vivent en communauté. Ce roman m’a un peu fait penser à Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates pour le côté campagne anglaise. On suit Polly, une trentenaire, qui repart de zéro dans sa vie. On la suit dans son installation, dans ses choix et les rencontres qu’elle fait. J’ai adoré ce roman qui est pour moi un coup de cœur entre les personnages, l’histoire (celle un peu légère et celle plus dramatique), les lieux et .. tout en fait. On s’imagine facilement vivre avec eux sur cette île (même si en vrai je ne pourrai pas habiter sur une île sauf l’Angleterre !).

Concernant les personnages afin d’éviter de spoiler j’en parlerai que brièvement. Polly, qui est le personnage principal, est attachante, drôle et simple. Toutes les lectrices peuvent s’identifier à elle à un moment de leur vie. Qui n’a jamais rêvé de repartir à zéro ? Ensuite il y a sa meilleure amie,.. , qui semble superficielle mais qui a un cœur en or. Et pour finir il y a Mrs Manse, personnage incontournable du roman on l’aime ou pas mais au fur et à mesure du roman on apprend à la connaitre. Ce roman nous offre de nombreux personnages avec tous un caractère défini mais je veux vraiment vous laisser la surprise car il faut absolument que vous le lisiez !

Concernant l’écriture, elle est très fluide. On tourne les pages à grande vitesse. Les descriptions sont travaillées et il n’est pas difficile de s’imaginer sur cette île.

En quelques mots : Un coup de cœur pour cette île perdue où on rencontre une panoplie de personnages tous intéressants et attachants.

L’horizon à l’envers – Marc Levy

1540-1

Résumé : Où se situe notre conscience ? Est-ce qu’on peut la transférer et la sauvegarder ? Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences, forment un trio inséparable, lié par une amitié inconditionnelle et une idée de génie. Lorsque l’un des trois est confronté à une mort imminente, ils décident d’explorer l’impossible et de mettre en œuvre leur incroyable projet.

Mon avis :

Un nouveau livre de Marc Lévy ? Autant vous dire que je me suis précipité dès le jour de sa sortie. Est-ce que j’ai aimé ? Aller je ne vous fait pas languir en vous disant qu’encore une fois, sans surprise, c’est un coup de cœur ! Que voulez-vous, pour moi, Marc Lévy, est une valeur sûre, il ne m’a jamais déçue.

Comme je viens de l’écrire c’est un coup de cœur, mais un coup de cœur assez étrange, il y a beaucoup de tristesse dans ce roman alors non je n’aime pas la tristesse mais je trouve qu’ici elle devient poétique. L’histoire tourne autour de trois personnages : Hope, Josh et Luke, ces jeunes adultes étudiants apprennent à se connaître et apprennent à dépasser leurs limites, dépasser ce que tout le monde pense impossible. Par moments j’ai trouvé que ce roman mettait en avant la science et au final, comme dans tous les romans de Marc Lévy, la science et ses complexes ont un sens dans le roman, tout est écrit pour amener le lecteur vers ce que l’auteur voulait. Je pense qu’on a tous, un jour ou l’autre, pensé à notre mort, et à ce qui peut se passer après. Ici, les personnages dépassent les limites de l’imagination. J’ai adoré le cheminement pour arriver à cette fin. L’histoire d’amour du roman permet un autre aspect poétique : c’est un amour inconditionnel, un amour comme chacun d’être nous voudrait vivre. Ce roman m’a bouleversée et m’a transportée dans un monde ou l’impossible devient possible.

Concernant les personnages, Hope est le personnage féminin du roman. Elle a beaucoup d’humour mais est aussi réaliste, tout en ayant plein de rêves. Si, si, c’est possible d’être tout cela à la fois. J’ai beaucoup aimé son personnage qui a toujours une réplique pour faire rire. Ensuite il y a Josh, qui est lui aussi plein de rêves et qui a d’énormes capacités. Il est généreux et il fait tout pour réussir ce qu’il veut. Puis, il y a Luke, le travailleur acharné. Il a moins de talent que Josh mais fait tout pour réussir ce qu’il veut. Avec Josh ils se complètent et se comprennent, ils forment un bon duo dans leur travail. Ce trio-là est complémentaire, les trois personnages sont attachants tous à leur manière.

Concernant l’écriture, comme toujours, j’ai adoré la plume de Marc Lévy, qui m’embarque toujours. L’histoire est passionnante, au début on ne sait pas où l’on va et pourtant je me suis laissée prendre au jeu. Il y a de magnifiques citations, beaucoup d’humour et de la tristesse. Ce roman grâce à l’écriture de l’auteur fait passer par toutes les émotions.

En quelques mots : Encore un coup de cœur pour le dernier livre de Marc Lévy. Une histoire touchante, bouleversante et qui fait réfléchir. Des personnages attachants que l’on a pas envie de quitter.. Vivement l’année prochaine pour son prochain livre !

 

Le monde caché d’Axton House – Edgar Cantero

Cantero_Axton_House

Résumé : Agé d’une vingtaine d’années, A. vient d’hériter d’Axton House, un mystérieux domaine niché dans les bois de Point Bless, en Virginie. A. ignorait pourtant avoir un parent éloigné nommé Ambrose Wells, et savait encore moins que le pauvre homme s’était récemment défenestré le jour de son cinquantième anniversaire, tout comme l’avait fait son père, au même âge, trente ans plus tôt. Quel sens donner à ses suicides ? Où est passé le majordome qui s’est enfui le jour de la mort d’Ambrose Wells ? Quel mystère abrite le labyrinthe du jardin ? Et que penser de cette rumeur qui voudrait qu’à chaque solstice d’hiver, sous le pâle halo lunaire, un mystérieux rassemblement s’y produise ?

Mon avis :

Je l’ai lu en lecture commune avec Fanny Dans le Manoir aux livres (cliquez sur le nom de son blog pour voir sa chronique.)

La couverture du livre m’a tout de suite attirée (oui je sais c’est un argument futile mais que voulez-vous on ne se refait pas..) et le résumé m’a intriguée !

Pour commencer, comme le dit Fanny, ce livre est un ovni ! Je n’ai jamais lu un livre de ce genre. La narration oscille entre souvenirs, lettres, enregistrements audio/ vidéo, documents tirés de livres… Au début j’étais un peu perdue n’étant pas habituée à une narration aussi décousue, qu’on peut même qualifier de brouillonne. Mais ça c’est au début parce que quand on s’habitue à ces changements sans cesse on se rend compte du travail qu’il faut pour écrire un livre de ce genre. Des indices sur la suite sont éparpillés, des notions plus ou moins réelles d’autres pas du tout. Tout est étrange aussi bien l’ambiance que les personnages. L’enquête de A sur ses suicides est la trame principale du roman mais il y a de nombreux détours et des détails qui finalement ont leur importance. Honnêtement par moments on oublie cet objectif pour être totalement happé par l’instant. Ce livre est vraiment intéressant mais par moments très déstabilisant !

Concernant les personnages il y a donc A. qui est le personnage principal. Il n’est nommé que par cette lettre, ça me fait penser aux romans du XIXème siècle car ces diminutifs étaient très courants ! A. est un personnage très étrange, difficile à cerner. Il n’a que 23 ans, il me semble, mais par certains côtés on lui donnerait au moins dix ans de plus. Je ne peux pas dire qu’il est attachant car pour moi à aucun moment je n’ai vraiment réussi à le cerner complètement ou à être en empathie pour lui. Puis il y a Niamh je ne veux pas dire grand-chose pour vous laisser la surprise mais pour elle c’est la même chose que pour A. il est difficile de la cerner. Cependant, je l’ai trouvée attachante et pleine de ressources.

Concernant l’écriture je pense que c’est le point fort de l’auteur. Tenir un récit aussi étrange tout en captivant le lecteur est une réussite ! D’habitude je ne me tourne pas vers ce genre de lectures mais là j’ai vraiment beaucoup aimé ce style tout à fait hors normes.  

En quelques mots : Une lecture déstabilisante avec des personnages et une narration particulières mais intrigantes.