Archives pour la catégorie Littérature jeunesse

Duchesses rebelles : La dangereuse amie de la reine – Anne-Marie Desplat-Duc

Résumé : A la cour de France, Marie-Aimée de Rohan est amie de la reine d’Espagne, Anne. Cette existence de plaisirs et de fêtes aurait pu la satisfaire, mais la duchesse de Chevreuse a un tempérament de feu ! Marie-Aimée ne se sent vivre que si elle anime des complots, si elle colporte des secrets et joue les espionnes… et elle ne va pas s’en priver !

Mon avis :

J’ai lu le premier tome il y a quelques mois et j’avais beaucoup aimé ! La suite est tout aussi agréable à lire !

L’histoire ici, se concentre sur Marie-Aimée de Rohan. On la suit durant une grande partie de sa vie. En fait ce livre est un peu sous forme de mémoires. Les titres de chapitres décrivent les évènements qui vont se passer dans le chapitre sans pour autant trop en dire. Je ne sais pas quelle est la part de vrai et la part d’imagination de l’auteur. Je connais très peu cette personne historiquement parlant. Mais j’ai beaucoup aimé découvrir sa vie, assez tumultueuse. Elle aime les conflits et ceux-ci sont au cœur de tout le roman. D’ailleurs cette personnalité est très réputée pour les conflits au XVIIème. Elle sait charmer les hommes aussi et en profite pour tirer à profit cet atout. Marie-Aimée veut à tout prix avoir une grande influence dans le domaine politique et elle n’hésite pas à évincer toutes les personnes qui sont sur son chemin. Elle a beaucoup d’imagination et fait tout pour arriver à ses fins. Ce qu’elle veut c’est être au plus près de l’épouse de Louis XIII, Anne d’Autriche, afin de la conseiller et de pouvoir placer sa famille et ses amis le plus proche possible du roi. En plus de ces complots contre Mazarin et Richelieu principalement il y a aussi un côté plus frivole avec des fêtes et des conversations badines. C’est vraiment un livre que j’ai lu très vite et qui est très plaisant.

Concernant les personnages, difficile d’en dire beaucoup puisque tout le roman est assez centré sur le personnage principal. Je l’ai trouvé très travaillé et la personnalité de la duchesse de Chevreuse est intéressante à découvrir. Il est difficile par moments de savoir ce qui va se passer et ce qu’a en tête Marie-Aimée. Le roi est très peu mis en avant mais il a surtout l’air un peu naïf et totalement sous la coupe de Mazarin (bon avec certaines connaissances on le sait quand même). Il est tel que je l’imaginais. Anne d’Autriche est assez hautaine au début mais peu à peu on découvre une personnalité attachante et finalement pas si bête qu’on le pense.

Concernant l’écriture elle est très fluide et dès qu’on commence à lire le roman on a envie d’en savoir plus. J’aime beaucoup le principe d’écrire sous forme de mémoires même si, pour une lecture plus simple pour les enfants, il y a beaucoup de dialogues. Le roman se lit très vite et il permet d’avoir quelques connaissances historiques tout en passant un très agréable moment.

En quelques mots : Une lecture fluide et agréable. Des personnages bien travaillés et un récit palpitant avec ses complots.

Le pirate de la Loire – Alain Grousset

le-pirate-de-la-loire

Résumé : Avril 1750, Etienne, marinier de 17 ans, et les trois membres de son équipage doivent arriver à Nantes en dix jours pour livrer une cargaison. Mais sur la Loire s’engage une course-poursuite avec une embarcation ennemie, sur laquelle se trouve l’assassin du père d’Etienne. Le danger rôde, pourtant Etienne est résolu à rendre justice…

Mon avis :

J’aime beaucoup les romans jeunesse et plus particulièrement les romans historiques. J’ai lu très peu de romans sur le domaine marin ou fluvial (encore moins ce dernier qui est finalement assez peu commun) c’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai choisi ce roman.

L’histoire se passe en France au milieu du XVIIIème siècle.  Etienne a perdu son père et décide de reprendre son bateau. Etant âgé de 17 ans, personne ne veut faire confiance à ce jeune homme mais une personne lui confie une cargaison à livrer en dix jours, mission presque impossible vu la grande distance que le marinier doit effectuer. L’action commence réellement une fois qu’Etienne a choisi son équipage digne de confiance : Paul, un ami à lui, Rit-Court qui a déjà une grande expérience et Bérénice une jeune femme que ce dernier a conseillé. L’aventure commence alors pour ces quatre personnages qui vont de surprise en surprise sur la Loire. Plusieurs obstacles seront sur leur chemin notamment l’assassin du père d’Etienne. L’univers marinier domine le roman et l’auteur donne quelques éléments sur ce domaine, toutefois, cela reste assez vague puisque c’est un roman jeunesse. Malgré ce bémol j’ai passé un très agréable moment à découvrir les aventures d’Etienne et de ses amis !

Concernant les personnages j’ai trouvé le personnage d’Etienne intéressant. Il est un jeune homme mûr pour son âge mais au XVIIIème siècle, on était mûr beaucoup plus jeune qu’aujourd’hui. Il a la tête sur les épaules et semble être prêt à endosser le rôle d’un capitaine. Paul, est le personnage de l’équipage le moins construit. On en sait très peu sur lui et il interagit assez peu aussi. Rit-Court est un homme de confiance qui a vécu des évènements difficiles. Puis il y a Bérénice qui est le seul personnage féminin du roman. Elle a beaucoup de courage mais aussi de mordant, elle a parfois un langage chartier ce qui la rend assez masculine, avantage vu le milieu qu’elle a choisi.

Concernant l’écriture, le roman est assez court puisqu’il fait environ 150 pages, aussi les descriptions sont assez sommaires mais étant donné que le roman se passe principalement sur l’eau, il n’y a pas besoin de descriptions très détaillées. Les dialogues sont bien construits et les actions s’enchainent. C’est un roman qui plaira aux enfants et aux adolescents pour les dialogues, l’action et il est accessible même aux petits lecteurs !

En quelques mots : Un récit intéressant et des personnages bien travaillés. De l’action et un univers  bien développé.

Le monde secret de Sombreterre tome 2 : Les Gardiens – Cassandra O’Donnell

le-monde-secret-de-sombreterre-tome-2

Résumé : Alina comprend que la situation s’est dégradée depuis son départ : le voile qui protège le monde de Sombreterre se fissure de plus en plus, laissant des montres-esprits semer le chaos chez les humains. Parmi les gardiens, on s’interroge : Victor est-il l’élu ? Pourra-t-il tous les sauver ? Les anciens sont fascinés par ses pouvoirs, mais Victor ne sait pas encore à qui accorder sa confiance…

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le premier tome qui avait été une très bonne lecture. Je fais une confiance aveugle à Cassandra O’Donnell qui ne me déçoit jamais ! Ce second tome ne fait pas défaut.

L’histoire reprend à la fin du premier tome. Nos trois personnages principaux : Alina, Victor et Lucas. Les deux garçons découvrent enfin le royaume de Sombreterre dont est issue Alina. Ce royaume est totalement différent de leur monde et ils sont déboussolés. Lucas est considéré comme un moins que rien puisqu’il est un humain sans pouvoirs magiques. Seul Victor compte étant l’élu. Alina a un comportement différent depuis qu’ils sont à Sombreterre, elle est plus distante et cache certaines informations aux deux garçons. J’ai trouvé ce second tome un peu plus mou mais cela est normal étant donné que c’est un tome de transition. Toutefois, il y a de l’action et on ne s’ennuie pas. La fin, mais que dire de la fin ??? C’est quand la sortie du dernier tome ?? Non parce que là ce n’est pas possible de nous laisser pile à ce moment-là !!!

Concernant les personnages, Alina est un peu différente, un peu plus sombre et mystérieuse. Elle a de grandes responsabilités et c’est sûrement cela qui la rend différente. Victor ne change pas et j’ai beaucoup aimé le fait qu’il ne tourne pas le dos à son ami et le défende devant le conseil. Puis il y a Lucas, j’adore ce personnage drôle et attachant. Je pense qu’il aura encore plus d’importance dans le prochain tome.

Concernant l’écriture j’ai beaucoup aimé les descriptions de Sombreterre et les dialogues. Même si ce second tome est un peu plus sombre il y a toujours beaucoup d’humour, la touche spéciale de l’auteur que j’adore dans tous ses livres !

En quelques mots : Un second tome de transition, plus sombre avec tout de même de l’action et de l’humour !! La fin donne envie de se jeter sur le troisième tome !!

Miss Dashwood nurse certifiée tome 1 : De si charmants bambins – Gwenële Barussaud

miss-dashwood

Résumé : Au fond de leur château normand, monsieur et madame de Grandville sont désespérés : leurs charmants bambins, Godefroy et Charlotte, multiplient les bêtises et font fuir les gouvernantes. Heureusement, la célèbre école de nurses anglaises, la prestigieuse Perfect Children Academy, a promis de leur envoyer une demoiselle à la hauteur de la situation, et c’est l’excellente Daisy Dashwood qui a été choisie pour cette périlleuse mission. Avec ses connaissances toute fraîches en matière d’éducation, ses diplômes flambants neufs et son réputé flegme britannique, Daisy Dashwood semble effectivement dotée des qualités requises pour corriger les insupportables descendants de la famille Grandville ! Mais il ne faut jamais sous-estimer l’incroyable résistance des enfants français, ni leur extrême inventivité…. Caprices en pleine rue, batailles de mottes de terre, odeurs de camembert, pianiste myope et dressage de marcassin réussiront-ils à déstabiliser la célèbre nurse anglaise ?

Mon avis :

Le premier élément qui m’a interpelée est le nom « Miss Dashwood », bien évidemment cela m’a fait penser à Raison et Sentiments de Jane Austen. Puis il y a aussi la photo où la cuisinière ressemble étrangement à Miss Patmore dans Downton Abbey ! Ces deux éléments m’ont disposée favorablement ainsi que le résumé et j’ai tout simplement adoré cette histoire jeunesse.

L’histoire au début se passe en Angleterre. Daisy, fait partie de l’école de renommée « Perfect Children Academy ». Elle y apprend la manière de devenir une excellente gouvernante. Puis elle se retrouve pour sa première mission en France. Dans une famille qui se compose de deux enfants : Godefroy et Charlotte. Le début se passe sans encombre mais cela devient vite difficile de canaliser ces enfants. Il y a des obstacles quant à la  bonne éducation des enfants. C’est un livre très drôle mais qui démontre aussi ce que sont des enfants gâtés ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde durant cette lecture. La fin donne très envie de lire la suite.

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé Daisy Dashwood. Au début elle semble très sûre d’elle, elle croit tout savoir mais une fois l’école quittée finalement la vie réelle n’est pas aussi simple. On ne trouve pas toutes les solutions dans des livres et chaque situation est différente. Elle sait s’adapter et elle est très drôle sans le vouloir. Les enfants, Charlotte et Godefroy son attachants, malgré leur caractère. Les bêtises qu’ils font m’ont bien fait rire. J’avais l’impression de retrouver le même esprit que dans Les malheurs de Sophie.

Concernant l’écriture je l’ai trouvée très fluide, l’auteur respecte bien les règles de ces gouvernantes particulières. Il y a de belles descriptions et de beaux dialogues. L’humour est omniprésent avec un mélange d’humour anglais et de notre humour français : rires garantis ! J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir la plume de cette auteur !

En quelques mots : Un coup de cœur pour ce livre jeunesse plein d’humour  aux personnages attachants et qui sait aussi mettre en avant des sujet sérieux.

 

Il faut sauver la reine ! – Carl Aderhold et Michèle Lancina

il_faut_sauver_la_reine__c1_large

Résumé : 1792. Héloïse de Saint-Phalle, ses parents et sa gouvernante, Mme de Boisgobey, tentent de fuir la France en pleine Révolution. Mais la tempête fait rage entre l’Angleterre et le vieux continent, et Héloïse et Mme de Boisgobey sont séparées de M. et Mme de Saint-Phalle. Poursuivies par les révolutionnaires, les deux femmes décident d’aller demander secours à la tante d’Héloïse, la marquise de Vauséjour. Les voilà en route pour Paris, où Héloïse n’a qu’une idée en tête : libérer la reine Marie-Antoinette des Tuileries. Mais c’est sans compter le beau Brutus, révolutionnaire, que le sort a décidé de mettre en travers de son chemin…

Mon avis :

J’aime beaucoup les romans jeunesses et les romans historiques. Celui-ci ne fait pas exception. Je dis « l’auteur » à chaque fois mais il s’agit d’un roman à quatre mains !

L’histoire se passe en 1792, la révolution fait rage et le terme « citoyen » prend tout son sens. Louis XVI et Marie-Antoinette sont enfermés et le pouvoir au peuple est exigé. Dans ce climat où le peuple demande la loi, Heloïse, qui est noble est obligée de fuir la France. Mais tout ne se déroule pas comme prévu et avec l’aide de sa gouvernante, Mme de Boisgobey, elles doivent trouver le moyen de survivre. Ce roman est captivant. Que d’aventures pour cette jeune héroïne. J’ai beaucoup aimé la manière dont est décrit le changement qu’amène la Révolution. L’auteur montre l’aristocratie mais aussi le peuple. On ressent bien cette différence aussi bien à travers les biens matériels que le langage et les personnages.

Concernant les personnages il y a Héloïse, l’héroïne, qui est une jeune fille issue de la noblesse. Elle est une jeune fille attachante et forte. Son rang la destine à se marier plus tard mais finalement avec l’arrivée de la Révolution elle ne sait plus ce qu’elle doit faire. Certes, Héloïse fait plus que son âge mais à cette époque les adolescents étaient mariés et avaient des obligations, aussi, pour l’époque cela ne choque pas. Il y a aussi Brutus, qui est issu du peuple. Il est contre la noblesse et se bat pour la liberté du peuple. C’est un garçon au caractère assez fort mais qui par moments ne réfléchit pas avant d’agir. Puis il y a Mme de Boisgobey, qui est une noble mais sous les ordres des parents d’Héloïse, puisqu’elle est la gouvernante de celle-ci. J’ai beaucoup aimé son personnage qui essaie de se familiariser avec les nouveautés qu’apportent la Révolution mais dont le changement reste difficile. Des personnages qui ont un caractère bien défini et qui sont tous intéressants à leur manière.

L’écriture est assez détaillée sans l’être trop. Elle est accessible aux adolescents. J’ai trouvé l’univers très riche avec les descriptions et les détails donnent un côté réaliste au récit. Ce livre est écrit par deux auteurs et j’ai trouvé que c’est vraiment très réussi !

En quelques mots : Une très belle lecture que ce roman jeunesse où le côté historique à une grande importance.

Suis-moi Sophia – Fleur Hitchcock

suis-moi-sophia

Résumé : Lorsque Sophia décide de fuguer pour partir â la recherche de sa mère, Lottie saisit l’aventure au vol. Finie la banalité du quotidien ! Elle a toujours rêvé d’être une héroïne de roman, mais elle ne pensait pas que cela serait si dangereux…

Mon avis :

L’histoire au travers de la quatrième couverture de ce roman m’a intriguée. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Pour les jeunes adolescents qui recherchent des aventures ce livre est parfait ! On suit Lottie, qui vient d’une famille peu banale. Ses parents adorent les insectes et la nature en général, au point de laisser pousser de la mousse sur le frigo (vous voyez le tableau ?). Afin de palier à ce quotidien qu’elle n’aime pas Lottie lit beaucoup de romans policiers. Lors de son camp de vacances d’été elle fait la rencontre d’une jeune fille Sophia. Lottie est intriguée par cette jeune fille qui semble tout connaitre et qui en plus a la chance d’être jolie. Sophia va l’emmener à fuir le camp où elles sont pour retrouver la mère de Sophia, celle-ci ne l’a pas vue depuis des années. Certaines situations sont un peu rocambolesques mais le tout est tout de même assez cohérent. J’ai beaucoup aimé suivre leurs aventures et les nombreuses péripéties qui croisent leur route. Bien évidemment tout ne se passe pas comme prévu et de nombreux ennuis sont sur leur chemin. Bien que cet ensemble semble cohérent, pour moi il est assez difficile de croire que des jeunes filles de leur âge puissent vivre toutes ces aventures. J’ai  beaucoup aimé la fin de ce roman qui apporte des réponses mais rend réaliste cette aventure.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé Lottie qui est une jeune fille à la recherche d’aventures très rêveuse. Elle déteste son quotidien et a honte de sa famille, une situation qui arrive finalement assez fréquemment pour des adolescentes. Par moments son aventure lui fait peur, ça rend son comportement en adéquation avec son âge. Puis, il y a Sophia, personnage assez mystérieux et qui donne les informations au compte-goutte à Lottie. Par moments son côté « je suis la meilleure » m’agaçait un peu mais la fin aide à comprendre son comportement.

Concernant l’écriture, j’ai bien aimé les descriptions des aventures qui sont assez détaillées pour un roman jeunesse. On est totalement imergé dans l’aventure de ces deux jeunes filles.

En quelques mots : Une jolie aventure qui  ravira petits et grands !

Un coupable presque parfait – Robin Stevens

un-coupable-presque-parfait

Résumé : Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de science étendue dans le gymnase. Le temps d’aller chercher Daisy, le corps a disparu. Dès lors, il ne s’agit plus seulement d’un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau. Chaque minute compte lorsque tout indique que le meurtrier est là, coincé à vos côtés, dans l’école où vous vivez.

Mon avis :

J’ai profité du weekend à mille pour lire ce roman. J’ai bien fait car j’ai été happée par l’univers et c’est une très belle lecture !

L’histoire commence lorsque Hazel retrouve le corps d’un des professeurs du collège. Avec sa meilleure amie, Daisy, elles vont enquêter sur ce meurtre. Pour moi, ce roman est parfait pour les jeunes adolescents qui veulent découvrir les romans policiers. L’enquête est omniprésente sans être trop dure psychologiquement. J’ai trouvé l’enquête, les rebondissements et les indices tout à fait crédible. Je l’avoue, j’ai été totalement happée par l’enquête des deux adolescentes. En parallèle on en apprend plus sur le passé d’Hazel et de Daisy. J’ai aimé justement que le roman aille plus en profondeur concernant les personnages. On comprend leurs réactions et leur manière d’être grâce à ces explications. La fin ne m’a nullement déçue et j’ai beaucoup aimé la résolution de l’enquête.

Concernant les personnages il y a Hazel, qui est le premier personnage principal. Je la trouve très attachante. C’est une adolescente très intelligente, maligne et réfléchie. Mais ne vous inquiétez pas contrairement à certains personnages elle fait bien son âge ! Elle est d’origine étrangère et veut à tout prix s’adapter et s’intégrer à son école. Malgré tout elle garde son caractère. Ensuite il y a Daisy, la fille populaire du collège. Jolie, elle dit ce qu’elle pense mais plait quand même à ses professeurs et les plus jeunes font tout ce qu’elle veut. Honnêtement elle m’a agacée à de nombreuses reprises. Ces adolescentes il y en a dans toutes les écoles mais sous cette façade se cache une jeune fille gentille et pas du tout telle qu’elle veut le faire croire.

Concernant l’écriture elle est simple, fluide mais finalement assez riche pour un roman jeunesse. J’ai beaucoup aimé les références à Sherlock Holmes !

En quelques mots : Une très belle lecture que cette enquête jeunesse très bien écrite avec des personnages exploités en profondeur.