Archives pour la catégorie Littérature jeunesse

Les sorcières du clan du Nord tome 1 : Le sortilège de minuit – Irena Brignull

Résumé : Poppy, adolescente rebelle, se fait renvoyer de tous les lycées qu’elle fréquente. L’innocente Clarée a du mal à se faire accepter par sa communauté secrète de sorcières. Leurs chemins n’auraient jamais dû se croiser. Pourtant, elles deviennent inséparables. Et la rencontre avec le mystérieux Léo achèvera de bouleverser leurs destinées. Mais y a-t-il une frontière entre magie et réalité ?

J’ai lu ce roman assez vite et j’ai beaucoup aimé l’univers développé par l’autrice.
Clarée est une adolescente très discrète et secrète. Tout le monde se moque d’elle parce qu’elle semble ne pas avoir de pouvoirs magiques. Avec sa communauté de sorcières, elles vivent totalement recluses de notre monde. Pas d’électricité, ni d’eau courante, pas de magasins etc.. J’ai trouvé que c’était bien abordé cette particularité et le fait de vivre avec ses propres ressources au travers des plantes et des tâches faites par nous-même. L’école de sorcellerie est par contre peu abordée et j’aurai aimé en apprendre plus, même si effectivement ce n’est pas le sujet principal du livre. Poppy, est une adolescente d’apparence rebelle qui ne s’attache à personne et qui refuse toute autorité. Comme toute personne se cache un mal-être qui fait ressortir ce côté de son caractère. Je ne veux pas vous en dire plus concernant Poppy et vous laisser la découvrir en lisant ce livre.
J’ai adoré l’histoire développée par l’autrice. L’univers est riche et je pense que les prochains tomes vont permettre d’en apprendre plus. Il y a un mélange de sorcellerie, d’histoires de familles et de destins entremêlés. Un savoureux mélange qui m’a fait beaucoup apprécier les péripéties que vivent Poppy et Clarée. Même s’il n’y a pas de gros rebondissements et d’aventures pendant une grande partie du récit, suivre le quotidien de ces deux filles permet de rendre l’histoire plus profonde et plus réelle. On s’attache plus facilement aux personnages et cela permet de plus s’identifier à ces deux adolescentes.

Les chevaliers Des Gringoles livre 1 : Les menhirs maudits – Erwan Ji – Papaya

Résumé : Bientôt, je participerai à un duel sur les Menhirs maudits. Si vous connaissez pas, c’est juste la course la plus dangereuse du monde. Tout ça parce qu’au collège de Cayou-des-Gringoles, un humain terrifiant l’a pris en grippe. C’est fou, non ? Comme diraient les humains, c’est la vie. Et comme on le dirait en zombi, Hjjlhhggllrfv. Traduction : « Euh, ça me paraît risqué, quand même, et j’ai un peu peur de faire dans mon pantalon. »

Mon avis :

L’histoire se passe sur une île. Wesley est un zombi. Il vient de déménager sur l’île avec ses parents. On suit alors son adaptation dans un nouvel endroit, sa nouvelle école et son quotidien. Ce roman jeunesse est agréable à lire. J’aime beaucoup les jeux de mots qu’emploie l’auteur comme pour New York dans le roman la ville est appelée « Nouille Ork ». De plus, il y a aussi de nombreuses expressions qui sont retranscrites autrement. Entre ces tournures de phrases et les paroles des personnages qui sont assez drôle on ne s’ennuie pas. J’ai trouvé l’histoire intéressante et assez originale, l’auteur met en avant des créatures et des caractéristiques humaines peu utilisées dans la littérature jeunesse.  Il y a plusieurs illustrations qui permettront aux enfants d’imaginer plus facilement les aventures des personnages. Ce premier tome est bien construit, certains secrets restent inconnus à la fin. L’aventure que vivent les héros est sympathique et plaira aux petits comme aux grands.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé la personnalité de Wesley qui est un jeune garçon comme tout le monde mais pas facile de s’adapter aux humains lorsqu’on est un zombi. Ensuite il y a Gus qui adore faire rire son entourage. Léo, est assez secrète et je pense qu’on en apprendra plus sur elle ainsi que sa famille dans les autres tomes. Puis, il y a Drake, forcément il faut un méchant dans les romans. Toutefois, j’ai eu du mal à le voir comme véritablement mauvais je pense surtout que c’est les circonstances et son quotidien qui le rendent méfiant vis-à-vis particulièrement des jeunes de son âge.

Concernant l’écriture, je l’ai trouvée agréable, l’auteur joue avec la langue : jeux de mots, inventions etc… et cela plaira aux enfants. Toutefois, pour moi, les enfants ayant quelques difficultés en lecture et compréhension (dyslexie…) risquent de confondre certaines structures de phrases. J’ai trouvé aussi qu’il y avait un fond très intéressant autre que le côté fantastique : la différence. En effet, à travers le personnage de Wesley, l’auteur met en avant l’acceptation des différences entre enfants. D’ailleurs, il y a d’autres personnages qui se sentent différents mais je vous laisse les découvrir par vous-mêmes. Entre enfants, on n’est parfois plus dur que les adultes, moins tolérants. Tout le monde doit jouer aux mêmes jeux, s’habiller de la même manière … et là les différences poussent les leaders à se moquer ouvertement et gratuitement des différences. Ce roman montre que peu importe la société la différence est encore loin d’être totalement acceptée.

En quelques mots : Une lecture divertissante avec des personnages attachants et drôles. Un sujet important tel que la différence est au cœur du roman. Je lirai la suite avec plaisir.

J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Edimbourg – Carolina Lozano


jai-laisse-mon-coeur-dans-les-brumes-dedimbourg

Résumé : A dix-sept ans, il paraît qu’on n’est pas normal si l’on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l’enceinte du prestigieux lycée d’Edimbourg, cette antique bâtisse peuplée d’ombres et de mystères. Car aujourd’hui, dans la salle de lecture, j’ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l’un de ces guerriers celtes que toute l’Europe redoutait au Moyen Age. Or, en prêtant à ce garçon des origines si lointaines, je ne me suis pas trompée …

Mon avis :

Avant de le trouver à la médiathèque je n’avais pas entendu parler de ce roman mais le résumé m’a intriguée..

L’histoire se passe en Ecosse (un des points qui m’a fait craquer !) à notre époque. Liadan, l’héroïne, est orpheline. Elle habitait en Espagne mais décide de s’installer en Ecosse, pays dont sa mère est originaire. Elle fait ses études dans un pensionnat qui est dans un château. Il faut avouer que cela fait rêver ? Mais ce château semble hanter. Liadan va découvrir qu’elle peut communiquer avec des êtres qui n’existent pas pour la plupart des gens. J’ai beaucoup aimé ce roman. Je m’attendais à une histoire d’adolescents où chacun doit apprendre à vivre dans le monde de l’autre etc.. mais cette histoire est plus profonde que ça. Déjà avec le passé difficile de Liadan mais ensuite il y a des péripéties auxquelles je ne m’attendais pas ! Le récit est raconté par plusieurs personnages mais principalement par les deux héros principaux : Liadan et Alastair. J’aime les romans à plusieurs voix cela permet d’en savoir plus sur les personnages et d’avoir plusieurs points de vue sur les évènements. L’ambiance du roman est très intriguante et assez mystérieuse. J’avoue que j’ai trouvé un passage à la fin assez effrayant (je vous laisse lire le livre pour découvrir lequel !). Je pense que cette lecture serait parfaite pour Halloween : un peu sombre sans être trop effrayante !

Concernant les personnages, Liadan est une héroïne attachante. On ne peut rester insensible à son passé et à sa force de caractère pour survivre malgré ce drame. Sa meilleure amie, Aith, est une jeune fille assez banale : les garçons, la musique et les sorties sont ses principales activités. Mais elle est loin d’être bête ! Puis il y a Alastair qui est un garçon très mystérieux mais qui est un personnage assez complexe. Il y a bien d’autres personnages dans ce roman mais je préfère vous laisser les découvrir pour ne pas trop en dévoiler sur l’intrigue.

Concernant l’écriture j’ai bien aimé les descriptions et les dialogues qui sont assez simples mais prenants. L’histoire ne perd jamais en intensité et j’avais très envie d’en découvrir plus.

En quelques mots : Un roman à l’ambiance sombre dans un lieu sublime  avec des personnages attachants et mystérieux. Une lecture prenante !

Dragon de glace – George R.R. Martin

Résumé :  Adara ne se souvient plus de sa première rencontre avec le dragon de glace. Pour la petite fille, il a toujours fait partie de sa vie. Cette créature terrifiante ne laisse dans son sillage que le froid et la désolation. Pourtant, Adara ne le craint pas car elle est née durant l’hiver le plus glacial qui ait jamais existé. Mais l’année de ses sept ans, des dragons de feu venus du nord ravagent le paisible hameau où elle vit. Adara et son dragon de glace sont les seuls à pouvoir ramener la paix et sauver le monde de la destruction.

Mon avis :

L’histoire se passe dans un petit village. Adara, une jeune enfant se lie d’amitié avec un dragon de glace. Elle est fascinée par l’hiver et son effet sur le monde. Le fantastique est omniprésent avec les dragons. Cependant, c’est le seul élément fantastique le reste est très réaliste. Comme dans tous les romans il y a le bien et le mal. Ici, aucun doute n’est possible pour savoir quel clan est le bon et le mauvais. J’ai beaucoup aimé l’histoire touchante de cette enfant passionnée de dragons et la manière dont sa relation avec son dragon évolue au fil du roman. Ce roman plaira beaucoup aux enfants qui aiment l’hiver fantastique et qui sont aussi de petits lecteurs. En effet, le roman est très court (116 pages) et il y a de nombreuses illustrations pour aider le lecteur à s’imaginer l’action et les lieux. L’objet livre lui-même est sublime avec des en-têtes de pages et des décors de chapitres très bien réalisés !

Concernant les personnages je ne parlerai que d’Adara, qui est une jeune fille aventureuse et très imaginative. Elle aime s’inventer un monde et est très mystérieuse. D’ailleurs ses proches ont du mal à cerner sa personnalité. Son dragon est très fascinant et même s’il est décrit j’ai tout de même du mal à imaginer un dragon de glace, plus habituée à ceux de feu.

Je trouve que ce roman est parfait pour une première approche de l’écriture de George R.R. Martin. J’ai préféré commencer par celui-ci pour me faire une idée de son écriture. J’ai beaucoup aimé les descriptions donc je pense que je suis prête pour lire le Trône de fer ! Les illustrations de ce court roman sont juste sublimes ! Elles permettent au lecteur de bien s’imaginer le récit et de rajouter quelques détails aussi.

En quelques mots : Une jolie lecture qui plaira aux petits et au grands. Un premier pas dans l’univers de George R.R. Martin.

L’auberge entre les mondes : péril en cuisine ! – Jean-Luc Marcastel

Résumé : Nathan est apprenti cuisinier dans une auberge réputée pour ses bonnes recettes. Avec son ami Félix, il sent très vite que cet endroit regorge de mystères. Les murs bougent ; des créatures inquiétantes semblent vivre tapies dans l’ombre ; et il y a cette force qu’il ressent au plus profond de lui…

Mon avis :

Je crois que c’est la première fois que je lis cet auteur, il était temps !

L’histoire se passe à notre époque. Nathan est un jeune garçon orphelin qui veut devenir cuisinier. Avec son meilleur ami, Félix ils font un stage dans une auberge. Au début l’univers est assez simple, on apprend à connaître un peu les personnages. Puis au fur et à mesure l’auteur place des détails qui semblent instaurer une ambiance fantastique. J’ai beaucoup aimé l’approche du côté fantastique et la manière dont l’auteur l’exploite : c’est un univers assez riche et assez simple à comprendre pour les jeunes lecteurs. Le côté fantastique se met bien en place mais il reste assez secondaire, finalement à la fin du premier tome j’ai beaucoup de questions sans réponses. La fin de l’histoire laisse présager une suite avec plein de rebondissements et j’ai hâte de replonger dans l’univers assez loufoque par moments, de l’auteur !

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé suivre les aventures de Nathan, qui est un personnage attachant et assez enfantin, il est un peu naïf mais au fur et à mesure de l’intrigue il commence à mûrir. Felix son meilleur ami est assez mystérieux, même si on en sait un peu plus sur lui dans ce premier tome j’espère qu’on connaîtra son passé plus en détail dans la suite. Ensuite, il y a Mademoiselle Fan, elle m’a beaucoup fait rire et reste assez en retrait. J’ai hâte d’en savoir plus sur ce qu’elle est. Puis il y a Monsieur Raymond qui est l’adulte de la situation, il donne un côté plus sérieux à l’histoire et n’en révèle pas trop sur l’intrigue.

Concernant l’écriture avec la progression du personnage de Nathan, il y a un certain côté du roman d’apprentissage : le personnage principal grandit et apprend de ses erreurs. Bien qu’à la fin il soit toujours un peu naïf cela annonce une suite où il va mûrir de plus en plus. Je ne sais pas si je suis très clair dans mes propos. L’écriture est agréable et la lecture est très fluide. L’auteur a mis en place un univers assez riche et qui laisse entendre une suite tout aussi prenante.

En quelques mots : Un univers riches, des personnages intéressants qui laissent entrevoir une suite pleine de rebondissements dans ce monde fantastique et assez loufoque.