Archives pour la catégorie Romance historique

Belgravia – Julian Fellowes


Résumé : Le 15 juin 1815, le bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond réunit à Bruxelles tous les grands noms de la société anglaise. La plupart des beaux officiers présents ce soir-là périront quelques heures plus tard sur le champ de bataille de Waterloo, faisant de cette réception l’une des plus tragiques de l’histoire. Mais cette nuit va aussi bouleverser le destin de Sophia Trenchard, la ravissante responsable de l’intendance du duc de Wellington. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard, en pleine ascension sociale, se sont installés dans le nouveau quartier de Belgravia et pensaient laisser derrière eux ces terribles évènements. Mais dans un monde en mutation où l’aristocratie côtoie désormais la classe émergente des nouveaux riches, certains sont prêts à tout pour que les secrets du passé ne menacent pas leurs privilèges…

Mon avis :

La raison pour laquelle je me suis ruée sur ce livre c’est le nom de l’auteur : Julian Fellowes, qui est le producteur de ma série chouchou Downton Abbey !

L’histoire est assez similaire à Downton Abbey puisqu’on suit une famille riche et leurs domestiques. Après le reste est assez différent. Les domestiques sont tout de même beaucoup moins présents que dans Downton Abbey et forcément ils ont moins de « consistance » (je ne vois pas trop comment le dire autrement : moins d’épaisseur ?). L’intrigue principale tourne autour de Charles Pope qui est le lien entre les deux familles : les Richmond et les Trenchard. J’ai beaucoup aimé les répliques que s’échangent les deux familles et je voulais à tout prix savoir comment allait se terminer cette histoire et comment Charles Pope allait se sortir de cette situation. Pour certains il n’y aura pas assez d’action dans ce livre mais ce n’est pas ce qui compte pour moi c’est surtout la complexité des personnages, l’univers bien détaillé et les nombreux rebondissements qui arrivent aux personnages. Il faut aimer les romans à l’aspect un peu historique pour lire ce roman. Ce roman est totalement dans la même veine que Downton Abbey même si les domestiques ont une importance moindre.

Concernant les personnages il y en a une profusion aussi je parlerai que des personnages principaux. Au début il est difficile de s’y retrouver car on passe d’une famille à une autre. J’ai beaucoup apprécié découvrir toute la palette de personnages, honnêtement il n’y en a aucun qui a ma préférence, ils sont tous différents et sont tous à un moment attachants ou agaçants.. Au final je trouve que l’auteur dresse un portrait réaliste de cette société avec les défauts et les qualités qu’elle comporte à travers chaque personnage.

Concernant l’écriture, j’ai adoré lire la plume de Julian Fellowes. Les descriptions sont bien détaillées sans trop l’être, les dialogues sont bien construits et on retrouve toujours le côté un peu acerbe dans certains dialogues, comme dans Downton Abbey avec la comtesse Douairière (Violet Grantham).

En quelques mots : Une très belle lecture j’ai adoré découvrir la plume de Julian Fellowes et son univers qui a beaucoup de similitudes avec Downton Abbey.

La séparation – Dinah Jefferies


la-separation

Résumé : De la Malaisie à l’Angleterre des années 1950, la destinée tragique d’une mère et de ses filles, cruellement séparées. En Malaisie, la guerre civile fait rage en 1955. Chez les Cartwright, une famille de colons, le départ pour l’Angleterre est imminent : il est devenu trop dangereux de rester. Mais, du haut de ses onze ans, Emma ne comprend pas les raisons qui poussent son père à hâter les préparatifs sans même attendre le retour de sa mère, Lydia. Elle se heurte à un mur de silence et doit bientôt embarquer sur un bateau pour l’Europe avec lui et sa jeune soeur. Après un séjour passé au chevet d’une amie souffrante, Lydia rentre chez elle pour trouver sa maison vide. Aucun signe de son mari, Alec, ou de leurs filles, ni même des serviteurs. Désespérée, elle se lance dans un périlleux voyage à travers la Malaisie pour retrouver ses enfants, sans se douter que des milliers de kilomètres les séparent.

Mon avis :

L’histoire se passe dans les années 1950, j’ai une passion pour les romans historiques, se passant dans une époque que je n’ai pas connue. Là double dépaysement puisqu’il s’agit d’une époque où je n’étais pas née mais en plus d’un pays inconnu : La Malaisie. Je ne savais absolument rien de ce pays et j’ai découvert un pays où la vie est difficile et où la guerre ravage la population.. La Malaisie reste présente tout au long du roman et j’ai aimé découvrir l’histoire et les paysages de ce pays méconnu. Le roman oscille donc entre ce pays et l’Angleterre où vivent Alec avec Emma et Fleur. Dans ce roman on passe du rire aux larmes. Il se passe de nombreuses péripéties que ça soit dans l’un ou l’autre des pays. Les personnages font des rencontres qui les changent et leur permet  de grandir. Chaque personnage a son importance dans ce roman et c’est un gros point fort. J’ai ris et eu les larmes aux yeux dans ma lecture car le destin de ces personnages ne peut que bouleverser la lectrice que je suis ! C’est une histoire de famille peu commune, une histoire dont on ne peut rester insensible. Un roman fort en émotions. On s’attache à ces personnages et on les voit évoluer. Le seul bémol pour moi est la fin du roman. J’ai trouvé cette fin abrupte on ne sait pas ce qui se passe pour certains personnages qui ont leur importance.

Concernant les personnages au début j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à Lydia, je la trouvais assez frivole et finalement peu intéressante. Mais au fur et à mesure de l’histoire et des rebondissements, elle devient adulte et donc devient plus mature. Ensuite il y a Emma, qui est pour moi le personnage le plus attachant. C’est elle qui évolue le plus dans l’histoire et c’est elle aussi qui subit des épreuves, épreuves que j’ai eu du mal à lire.. Il y a Fleur, sa petite sœur, elle est assez peu présente dans le roman et je ne vois pas trop ce qu’elle apporte en plus. En dernier il y a Alec, leur père. Dès le début j’ai eu du mal à le cerner et un point de vue assez précis sur lui. Je dois dire que je ne m’étais pas trompée !

Concernant l’écriture j’ai beaucoup aimé les descriptions de la Malaisie : les paysages mais aussi l’histoire de ce pays très peu connu.

En quelques mots : Un roman fort en émotions, j’ai beaucoup aimé découvrir les personnages et leur histoire !

lectrice-charleston

Le jardin de l’oubli – Clarisse Sabard

Résumé : 1910. La jeune Agathe, repasseuse, fait la connaissance de la Belle Otero, célèbre danseuse, dans la villa dans laquelle elle est employée. Une rencontre qui va bouleverser sa vie, deux destins liés à jamais par le poids d’un secret. Un siècle plus tard, Faustine, journaliste qui se remet tout juste d’une dépression, se rend dans l’arrière-pays niçois afin d’écrire un article sur la Belle Epoque. Sa grand-tante va lui révéler l’histoire d’Agathe, leur aïeule hors du commun. En plongeant dans les secrets de sa famille, la jeune femme va remettre en question son avenir.

Mon avis :

J’ai déjà lu cette auteur et j’adore ses ouvrages aussi j’avais hâte de découvrir son dernier livre !

L’histoire se passe entre deux époques, la nôtre où une jeune femme, Faustine, sort d’une dépression sévère après une période difficile pour diverses raisons (je ne vais quand même pas vous dire !). En parallèle on suite Agathe qui vit au début du 20ème siècle dans la campagne niçoise. J’ai trouvé les deux époques très intéressantes même si pour moi celle du passé prend plus d’importance, j’avais hâte de découvrir la vie d’Agathe et ses secrets. J’en avais découvert quelques-uns et surtout la fin mais cela n’a rien gâché à ma lecture. Au début je m’attendais à une toute autre histoire pour Agathe, elle aurait pu prendre plusieurs chemins différents et je ne pensais pas qu’elle allait prendre celui-là. Oui je fais de nombreux mystères mais je veux vraiment que vous découvriez ce roman sans en savoir trop. L’auteur décrit merveilleusement bien les deux époques et leurs différences surtout au niveau de la condition de la femme avec ses libertés et ses « devoirs ». J’ai eu l’impression de voyager à Nice et de me retrouver en compagnie des personnages qui semblaient faire partie de mon entourage. Un roman que j’ai tout simplement dévoré ! Merci encore Clarisse pour ce délicieux moment de lecture !

Concernant les personnages j’ai beaucoup aimé Faustine qui est attachante et qui se bat pour revivre après un passé et une dépression douloureux. Elle est une jeune femme passionnée par l’histoire et j’avais vraiment l’impression de vivre cette passion à travers elle –il faut dire aussi que j’aime beaucoup l’histoire aussi- et de faire les découvertes en même temps qu’elle. Il n’y a qu’un seul moment où elle m’a un peu déçue et je n’ai pas compris sa décision. Ensuite il y a sa grande tante Caroline, une femme de presque 90 ans. Je l’ai trouvée pétillante et pleine de vie. Elle ne fait vraiment pas son âge. C’est une femme qui a plein de ressources ! Puis je vais vous parler d’Agathe qui a été un mystère pour moi pendant un long moment lors de ma lecture. J’avais du mal à prévoir ses réactions et ses décisions. Elle veut changer sa vie tout en gardant ce qu’elle a déjà, difficile pour une femme à cette époque de prendre autant de décision sans l’aide d’un mari pour le faire à sa place.

Concernant l’écriture, le vocabulaire, les descriptions et les dialogues respectent tout à fait les deux époques différentes. Le vocabulaire est adapté et surtout les manières de vivre à ces deux époques sont bien décrites. Une écriture fluide sans fioriture, assez simple tout en permettant de bien s’immerger dans l’histoire. Rien à redire !

En quelques mots : Un coup de cœur pour ce roman à deux époques. Des secrets enfouis ainsi que des destinées passionnantes. Merci Clarisse pour ce sublime roman !

Le Ranch des trois collines – Leila Meacham

le-ranch-des-trois-collines

Résumé : Printemps 1900. Séparés à leur naissance, des jumeaux, Nathan et Samantha, fêtent leur vingtième anniversaire, dans des comtés éloignés de l’État du Texas, sans se connaître ni soupçonner l’existence de l’autre… À la ferme de Barrows, Nathan reçoit une visite inattendue qui va bouleverser son existence. Trevor Waverling, un titan des premières heures du forage pétrolier, vient lui proposer un pacte des plus étranges… À Fort Worth, à trois jours de chevauchée au sud, Samantha décide que son destin se trouve sur les terres de Las Les Lomas, le ranch des Trois Collines, l’un des plus grands du Texas. La jeune fille entend aider son père adoptif à réaliser son rêve : devenir un titan de l’élevage texan. Mais malgré les secrets bien gardés, les routes de Nathan et Samantha sont appelées à se croiser… La vie réunira-t-elle les jumeaux séparés ?

Mon avis :

Je remercie les Editions Charleston pour ce partenariat !

L’histoire se passe au début du XXème siècle, aux Etats-Unis. Le contexte historique est très bien exploité au travers des habitations : les ranchs, la campagne environnante et les installations qui commencent à se faire. Puis l’exploitation du pétrole qui prend de plus en plus d’ampleur. Les habitudes vestimentaires ainsi que les us et coutumes sont aussi décrites sans pour autant rentrer trop dans les détails. J’ai beaucoup aimé découvrir cette époque aux Etats-Unis plus précisément dans le Texas, comté que je connais assez peu. Ensuite, l’histoire en elle-même est assez prenante. On suit en parallèle Nathan, jeune homme qui voit sa vie prendre un grand tournant, de grands changements s’opèrent pour lui très vite dans le roman. Il lui faut alors s’adapter à sa nouvelle vie. On ressent tous ses sentiments et ses doutes face à cette nouvelle vie et nous aussi on s’adapte au fur et à mesure comme lui. Puis on suit Samantha, fille unique d’un couple qui possède un ranch. On voit dès le début une destinée toute tracée pour elle mais au final ce n’est pas dérangeant car certains évènements viennent aussi tout bouleversé. L’auteur dépeint une fresque familiale, montre aussi le contexte économique et historique de cette époque. Les changements qui s’opèrent dans ces familles se font petits à petit. J’ai beaucoup aimé découvrir ces familles et j’avais l’impression d’évoluer en leur compagnie.

Concernant les personnages, Nathan, est un jeune homme plein d’esprit et attachant. Il possède un caractère doux et est toujours là pour ses proches. Je le trouve par contre parfois un peu trop malléable et j’aurai aimé qu’il fasse preuve de plus de caractère. Petit aparté j’adore la relation qu’il a avec son chien ! Ensuite il y a Samantha, qui elle, possède un vrai caractère et veut aller au bout de ses ambitions quitte à ce que ça ne plaise pas à tout le monde. Il y a de nombreux personnages qui les entourent et qui ont chacun leur importance à leur manière. Certains personnages m’ont fait penser à des personnages de romans classiques. On a vraiment l’impression de voir évoluer une famille sous nos yeux et de faire partie de leurs moments privilégiés entre eux.

Concernant l’écriture elle est assez fluide. Malgré la présence de descriptions assez courantes cela ne casse pas le récit et au contraire donne plus de relief au roman. Pour moi ce roman est une fresque familiale où l’on suit les personnages avec chacun son passé et ses caractéristiques. Chacun de nous peut se retrouver dans ce roman et se reconnaître en l’un des personnages. Le récit est d’autant plus réaliste avec la présence de certaines évolutions qui ont lieu au début du XXème siècle.

En quelques mots : Une très belle lecture, une histoire intéressante, des personnages bien travaillés et j’ai aimé découvrir cette époque dont je n’ai que peu de connaissances.

lectrice-charleston

Summerset Abbey T1 : les héritières – T.J. Brown

summerset-abbey-tome-1-les-heritieres

Résumé : Londres, 1913. Prudence a grandi auprès de Rowena et Victoria, qu’elle considère comme ses sœurs, oubliant parfois qu’elle n’est que la fille de la préceptrice. À la mort de sir Philip, les deux orphelines sont recueillies par leur oncle au domaine de Summerset Abbey, mais pour rester avec elles, Prudence doit accepter de rejoindre le rang des domestiques. Alors que le monde moderne frappe à la porte du manoir, la jeune femme se retrouve face à son destin.

Mon avis :

Qu’il y ait marqué « Downton abbey » en quatrième de couverture m’a légèrement donné envie de le lire (c’est peu dire..)

Je commence tout de suite par vous dire qu’il ne faut en aucun cas identifier cette lecture à l’univers de Downton Abbey. Il faut surtout aimer les romances historiques car les domestiques sont peu présents dans le roman. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ici, ce n’est pas du tout moitié moitié. La plupart de l’intrigue a lieu dans la haute société. J’ai aimé découvrir une société totalement éparse, la famille n’est qu’apparence et il y a de nombreux sujets de discordes. Les femmes commencent à vouloir prendre leur indépendance et surtout à oser la prendre ! La vie de Prudence et les soucis qu’elle découvre au fur et à mesure montre le fossé entre ces deux sociétés. Difficile de s’habituer à servir les personnes dont on se sent l’égale… Une jolie histoire et une peinture d’une société en plein changements.

Concernant les personnages Rowena, l’ainée est assez froide. Au début j’ai bien aimé son personnage assez protecteur vis-à-vis de Victoria et de Prudence, mais plus j’avançais dans le roman et plus je n’arrivais pas à définir son caractère. Même à la fin de ce premier tome je reste dubitative. Ensuite il y a Victoria, elle a un tempérament très impulsif, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense que ça plaise ou non. J’aime beaucoup sa franchise et son envie de bien faire pour tout le monde. Puis il y a Prudence, le personnage que j’ai préféré dans ce premier tome. Elle n’a pas eu une vie facile contrairement à ce que l’on pourrait croire et pendant ce premier tome j’ai ressenti sa détresse et son sentiment d’être perdue dans une société qu’elle n’aime pas.

Concernant l’écriture j’ai aimé les aspects historiques concernant le début du XXème siècle et le langage un peu plus soutenu que celui d’aujourd’hui. La fin me donne envie d’ouvrir tout de suite le second tome, ce qui me retient : je ne l’ai pas encore ^^

En quelques mots : Une très belle lecture qui me donne envie de me précipiter sur la suite !