La planète des 7 dormants – Gaël Aymon

 

Résumé : Pour réparer leur vaisseau endommagé, des explorateurs spatiaux atterrissent en catastrophe sur une planète inconnue. La découverte de ruines d’une civilisation disparue ravive l’espoir de la capitaine : cette nouvelle planète pourrait-elle être habitable ? Mais une partie de l’équipage est prête à tout pour repartir au plus vite, malgré l’état du vaisseau… La rencontre soudaine avec un peuple primitif qui les prend pour des dieux, les Sept Dormants, les place devant un choix crucial : jouer les usurpateurs ou détromper ceux qui les accueillent ?

Mon avis :

Ce roman a un côté philosophique pour moi : la question de la place de l’Homme dans le monde et est-ce-que l’Homme possède tous les savoirs ? Ici, on rencontre une autre civilisation, une autre planète, un autre univers. L’Homme reste bien difficile à cerner et lorsqu’il se retrouve en terre inconnue il retrouve ses instincts primitifs. J’ai beaucoup aimé découvrir cet univers qui a aussi un côté poétique par moments. Surtout à travers le langage de certains personnages. Au final, j’ai eu des difficultés à savoir qui sont les gentils et qui sont les méchants. Le seul bémol que j’aurai à reprocher à ce roman c’est qu’il y a très peu d’actions. Même les moments charnières du romans sont racontés dans la narration comme si tout se passait très vite mais sans ce sentiment d’attente pour le lecteur. Il y a beaucoup de dialogues et de descriptions même si le livre est court cela permet d’être totalement ancré dans l’univers. Pour les lecteurs qui aiment les univers avec plein de rebondissements je ne pense pas que ce livre plaira. J’ai trouvé la fin un peu rapide mais le roman étant assez court cela se comprend. La fin amène des réponses à nos questions mais je ne m’attendais pas à cette fin.

J’ai aimé découvrir les personnages et surtout leur caractère bien distinct à tous. La barrière entre le bien et le mal est mince et il n’est pas rare de basculer d’un côté à l’autre rapidement. Difficile de savoir avec certitude si tel ou tel personnage est du côté des bons ou des méchants. Je ne me suis attachée à aucun personnage mais cela ne m’a pas dérangé car j’avais l’impression de découvrir une civilisation inconnue. J’ai compris certains de leurs comportements et d’autres m’ont parus absurdes. Malgré cela j’ai tout de même apprécié ma lecture.

Concernant l’écriture j’ai trouvé l’univers intéressant et travaillé. L’histoire se passe dans le futur mais un futur assez différent de ceux que j’ai l’habitude de lire. J’ai aimé découvrir une nouvelle planète, de nouvelles formes de vies, un langage inconnu… L’auteur ancre bien son récit dans cette civilisation. L’auteur joue avec le côté ambigu de ses personnages et fait douter le lecteur à chaque instant sur ce qu’il vient de lire.

En quelques mots : Un univers riche mais qui aurait mérité d’être plus développé. Ce roman a un côté poétique intéressant.

Les chevaliers Des Gringoles livre 1 : Les menhirs maudits – Erwan Ji – Papaya

Résumé : Bientôt, je participerai à un duel sur les Menhirs maudits. Si vous connaissez pas, c’est juste la course la plus dangereuse du monde. Tout ça parce qu’au collège de Cayou-des-Gringoles, un humain terrifiant l’a pris en grippe. C’est fou, non ? Comme diraient les humains, c’est la vie. Et comme on le dirait en zombi, Hjjlhhggllrfv. Traduction : « Euh, ça me paraît risqué, quand même, et j’ai un peu peur de faire dans mon pantalon. »

Mon avis :

L’histoire se passe sur une île. Wesley est un zombi. Il vient de déménager sur l’île avec ses parents. On suit alors son adaptation dans un nouvel endroit, sa nouvelle école et son quotidien. Ce roman jeunesse est agréable à lire. J’aime beaucoup les jeux de mots qu’emploie l’auteur comme pour New York dans le roman la ville est appelée « Nouille Ork ». De plus, il y a aussi de nombreuses expressions qui sont retranscrites autrement. Entre ces tournures de phrases et les paroles des personnages qui sont assez drôle on ne s’ennuie pas. J’ai trouvé l’histoire intéressante et assez originale, l’auteur met en avant des créatures et des caractéristiques humaines peu utilisées dans la littérature jeunesse.  Il y a plusieurs illustrations qui permettront aux enfants d’imaginer plus facilement les aventures des personnages. Ce premier tome est bien construit, certains secrets restent inconnus à la fin. L’aventure que vivent les héros est sympathique et plaira aux petits comme aux grands.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé la personnalité de Wesley qui est un jeune garçon comme tout le monde mais pas facile de s’adapter aux humains lorsqu’on est un zombi. Ensuite il y a Gus qui adore faire rire son entourage. Léo, est assez secrète et je pense qu’on en apprendra plus sur elle ainsi que sa famille dans les autres tomes. Puis, il y a Drake, forcément il faut un méchant dans les romans. Toutefois, j’ai eu du mal à le voir comme véritablement mauvais je pense surtout que c’est les circonstances et son quotidien qui le rendent méfiant vis-à-vis particulièrement des jeunes de son âge.

Concernant l’écriture, je l’ai trouvée agréable, l’auteur joue avec la langue : jeux de mots, inventions etc… et cela plaira aux enfants. Toutefois, pour moi, les enfants ayant quelques difficultés en lecture et compréhension (dyslexie…) risquent de confondre certaines structures de phrases. J’ai trouvé aussi qu’il y avait un fond très intéressant autre que le côté fantastique : la différence. En effet, à travers le personnage de Wesley, l’auteur met en avant l’acceptation des différences entre enfants. D’ailleurs, il y a d’autres personnages qui se sentent différents mais je vous laisse les découvrir par vous-mêmes. Entre enfants, on n’est parfois plus dur que les adultes, moins tolérants. Tout le monde doit jouer aux mêmes jeux, s’habiller de la même manière … et là les différences poussent les leaders à se moquer ouvertement et gratuitement des différences. Ce roman montre que peu importe la société la différence est encore loin d’être totalement acceptée.

En quelques mots : Une lecture divertissante avec des personnages attachants et drôles. Un sujet important tel que la différence est au cœur du roman. Je lirai la suite avec plaisir.

Fille des cauchemars tome 1 – Kendare Blake


fille-des-cauchemars-tome-1

Résumé : Il s’appelle Thésée Cassio Lowood. Exterminer les fantômes, c’est sa mission. Elle s’appelle Anna Korlov, « Anna à la robe de sang ». Il traque, chasse, tue, sans remords. Elle extermine sans pitié ceux qui osent l’approcher. Pour lui, elle est une déesse de la mort ; pour elle, il n’est qu’une proie comme les autres. Pourtant, elle a décidé d’épargner sa vie..

Mon avis :

Ce livre est parfait pour la période d’Halloween d’où le fait qu’il soit enfin sorti de ma PAL !

L’histoire se passe à notre époque majoritairement au Canada (seul le tout début se passe ailleurs). L’ambiance est de mise pour une histoire assez effrayante. Cas, le surnom du personnage principal, est un chasseur de fantôme. Il les chasse depuis plusieurs années et pourtant il n’est qu’un lycéen. A Thunder Bay, ville où il déménage, il y a un fantôme qui sème la terreur mais qui surtout tue de nombreuses personnes qui osent s’approcher de la maison qu’il hante. Je dis il mais c’est une jeune femme qui hante la maison. J’ai beaucoup aimé l’ambiance pesante du roman, on ne sait pas du tout ce qu’il va se passer et j’ai plusieurs fois été très surprise par la tournure des évènements. Je ne m’attendais pas à certains rebondissements. Le devoir de Cas est le point central du roman mais il est aussi question de s’adapter à un nouvel environnement et de comprendre certains évènements.

Concernant les personnages, je ne parlerai que des deux principaux afin, comme je le fais la plupart du temps, de vous laisser le loisir de découvrir les autres si vous voulez lire le livre. Cas, est un jeune homme courageux. Je trouve que sur certains aspects il est un peu trop mûr pour son âge, mais, lorsqu’on en apprend plus sur son passé on comprend pourquoi il a mûrit vite. Puis il y a Anna, qui est très mystérieuse. Elle n’a que le rôle d’une proie mais j’ai trouvé très intéressant de découvrir sa personnalité et d’en apprendre plus sur elle.

Concernant l’écriture, l’ambiance est parfaite pour halloween. Pas trop effrayante pour ceux qui ont peur des romans très noirs mais tout de même on éprouve quelques frissons à certains moments. Surtout si vous lisez ce livre avant de dormir !

En quelques mots : Une lecture très prenante du début à la fin. Une ambiance parfaite pour halloween ! Il va falloir que j’achète le tome 2 bientôt

Aux livres exquis – Fanny Vandermeersch

Mon avis :

J’ai été assez vite plongée dans l’histoire de l’auteur. On suit le quotidien d’une femme, Chloé, (que je suppose trentenaire) qui a deux enfants et un mari. Bien sûr des changements importants vont survenir au cours du roman qui vont perturber son quotidien et apporter une vie nouvelle. Ce livre met en avant le rôle d’épouse et de mère, combien il est parfois difficile de jongler entre les deux mais aussi de vouloir être indépendante en ayant un travail. Cette histoire est tout de même plus profonde puisqu’on en apprend un peu plus sur le passé de Chloé ce qui lui permet de construire entièrement. Puis il y a un dernier thème assez central dans le roman, le thème qui, pour moi, dirige et regroupe les autres, le café littéraire. Tout démarre à partir du moment où Chloé franchit la porte de ce café littéraire. En lisant les descriptions faites par l’auteur j’avais l’impression d’être moi-même immergée dans l’ambiance de ce café et d’être une cliente parmi les autres. Toutefois, j’aurai bien aimé que le roman soit plus long et que les éléments sur le passé de Chloé soient plus exploités, ici, j’avais plus l’impression qu’ils étaient survolés.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé Chloé qui est un personnage au caractère fort et qui fait tout pour son bien-être et fait passer ses enfants avant tout le reste. Les enfants auraient pu être plus présents car ils apportent un peu plus de fraicheur au livre. Ensuite il y a Thierry, son mari qui est finalement peu présent dans le livre. Clara, qui est la meilleure amie de Chloé est très drôle et a toujours le mot pour faire sourire son amie. Elle est entièrement dévouée à leur amitié. Elle a un côté un peu folle mais attachante. David et Tristan sont les deux personnes qui s’occupent du café littéraire. Ils ont un caractère opposé : David est assez distant et peu joyeux alors que Tristan aime rire et fait toujours en sorte que tout le monde se sente bien.

Concernant l’écriture, j’ai beaucoup aimé les descriptions et les dialogues, ce livre se lit vraiment très vite. C’est un moment un peu cocooning et je pense même que ce roman a un côté feel-good. Il y a aussi des touches d’humour qui permettent de bien détendre l’atmosphère quand celle-ci devient un peu plus sérieuse.

Belgravia – Julian Fellowes


Résumé : Le 15 juin 1815, le bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond réunit à Bruxelles tous les grands noms de la société anglaise. La plupart des beaux officiers présents ce soir-là périront quelques heures plus tard sur le champ de bataille de Waterloo, faisant de cette réception l’une des plus tragiques de l’histoire. Mais cette nuit va aussi bouleverser le destin de Sophia Trenchard, la ravissante responsable de l’intendance du duc de Wellington. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard, en pleine ascension sociale, se sont installés dans le nouveau quartier de Belgravia et pensaient laisser derrière eux ces terribles évènements. Mais dans un monde en mutation où l’aristocratie côtoie désormais la classe émergente des nouveaux riches, certains sont prêts à tout pour que les secrets du passé ne menacent pas leurs privilèges…

Mon avis :

La raison pour laquelle je me suis ruée sur ce livre c’est le nom de l’auteur : Julian Fellowes, qui est le producteur de ma série chouchou Downton Abbey !

L’histoire est assez similaire à Downton Abbey puisqu’on suit une famille riche et leurs domestiques. Après le reste est assez différent. Les domestiques sont tout de même beaucoup moins présents que dans Downton Abbey et forcément ils ont moins de « consistance » (je ne vois pas trop comment le dire autrement : moins d’épaisseur ?). L’intrigue principale tourne autour de Charles Pope qui est le lien entre les deux familles : les Richmond et les Trenchard. J’ai beaucoup aimé les répliques que s’échangent les deux familles et je voulais à tout prix savoir comment allait se terminer cette histoire et comment Charles Pope allait se sortir de cette situation. Pour certains il n’y aura pas assez d’action dans ce livre mais ce n’est pas ce qui compte pour moi c’est surtout la complexité des personnages, l’univers bien détaillé et les nombreux rebondissements qui arrivent aux personnages. Il faut aimer les romans à l’aspect un peu historique pour lire ce roman. Ce roman est totalement dans la même veine que Downton Abbey même si les domestiques ont une importance moindre.

Concernant les personnages il y en a une profusion aussi je parlerai que des personnages principaux. Au début il est difficile de s’y retrouver car on passe d’une famille à une autre. J’ai beaucoup apprécié découvrir toute la palette de personnages, honnêtement il n’y en a aucun qui a ma préférence, ils sont tous différents et sont tous à un moment attachants ou agaçants.. Au final je trouve que l’auteur dresse un portrait réaliste de cette société avec les défauts et les qualités qu’elle comporte à travers chaque personnage.

Concernant l’écriture, j’ai adoré lire la plume de Julian Fellowes. Les descriptions sont bien détaillées sans trop l’être, les dialogues sont bien construits et on retrouve toujours le côté un peu acerbe dans certains dialogues, comme dans Downton Abbey avec la comtesse Douairière (Violet Grantham).

En quelques mots : Une très belle lecture j’ai adoré découvrir la plume de Julian Fellowes et son univers qui a beaucoup de similitudes avec Downton Abbey.