Archives du mot-clé éditions du Chat Noir

Comment le dire à la nuit – Vincent Tassy

comment le dire à la nuit

Résumé : la dame en noir vivait seule dans son château. Elle ne pouvait pas mourir. De tout ce temps qu’elle avait, elle ne faisait rien. Et puis, un jour, elle trouva sur son chemin le garçon aux cheveux blancs. Elle l’enleva. Elle voulait vivre une histoire. Une histoire d’amour et de nuit qui traverserait les siècles.

J’ai lu ce livre dans le cadre du PLIB 2019.
Malheureusement, je n’ai pas apprécié ce livre. J’ai dû en lire 15% (je l’ai lu en numérique ne le trouvant pas en papier au moment de ma lecture) mais je n’ai pas pu aller plus loin. Les destins croisés des personnages ne m’ont pas derangée c’est surtout l’histoire en elle-même. En effet, j’ai trouvé le début très sombre. J’aime la littérature gothique mais là j’ai surtout trouvé que c’était dérangeant,inquiétant et je ne me suis pas sentie à l’aise pendant ma lecture. De plus, je n’ai pas réussi à m’intéresser aux personnages. Je ne les ai pas trouvés attachants et je suis restée totalement extérieure à l’histoire. Vous l’aurez compris, la bonne lecture n’était pas au rendez-vous pour moi et j’ai préféré stopper ma lecture plutôt que de me forcer. Peut-être que ce n’était pas le bon moment de le lire pour moi.

La dernière fée de Bourbon – Ophélie Bruneau

la-derniere-fee-de-bourbon

Résumé : Empire Britannique, 1873, sur l’ïle Bourbon hantée par les diwas, des créatures magiques, imprévisibles et dangereuses.

Lisha Payet, retirée toute petite à sa famille, a grandi sur l’île Maurice voisine. Quatorze ans plus tard, elle revient à Bourbon pour y devenir une parfaite épouse victorienne, sous l’œil critique de la bonne société saint-pauloise.

C’est sans compter le conflit qui éclate sur l’île. Prise malgré elle dans ce soulèvement, Lisha devra choisir son camp. Famille adoptive ou liens du sang ? Obéissance ou transgression ? Ami d’enfance ou officier à la beauté troublante ? Si encore elle ne jouait que sa propre vie ! Mais l’île Bourbon, à travers sa dernière fée, lui a confié son destin et celui de toutes les créatures qui l’habitent. Du battant des lames au sommet des montagnes, Lisha en apprendra plus qu’elle ne l’aurait souhaité sur les diwas, les hommes et sur elle-même.

Mon avis : 

Lu en LC avec Méli du Bazar de la littérature

J’aime beaucoup les publications du chat Noir qui sont de très bonne qualité aussi bien sur le fond que sur la forme et La dernière fée de Bourbon ne fait pas exception !

L’histoire est très riche, elle se passe à la fin du XIXème siècle, entre magie et réalité il n’y a qu’un pas dans ces îles mystérieuses. Le passé refait surface et jusqu’à la fin on ne sait pas où l’auteur nous emmène, ce qui est vrai ou non. J’ai beaucoup aimé les passages pleins de magies qui sont de petites touches amenant de l’originalité et des légendes locales qui rendent le récit plus vivant. Le récit a une grande partie historique entre des batailles et le passé historique de l’île mais il est aussi mystique à travers des créatures que je ne connaissais pas. L’histoire est tellement riche que de vous résumer tout ce qui se passe ou encore les points importants me paraissent très durs. J’ai beaucoup aimé l’histoire mais j’ai bien du mal à tout retenir et avec Méli on a eu cette même impression.

Concernant les personnages j’ai bien aimé Lisha mais je n’ai pas réussi à m’attacher à elle. Certes, je la plains et la comprend mais elle me semble un peu superficielle par moments et je déteste ça ! Même à travers toutes ses épreuves, et pourtant on la suit du début à la fin, je n’ai pas réussi à m’attacher à son personnage qui je trouve reste en surface. Rares sont les romans où je ne m’attache pas aux personnages mais malheureusement celui-ci en fait partie et c’est le gros point négatif du roman pour moi. Par contre j’ai adoré le personnage de Kala, qui est présent dans la majorité du roman, elle est mystérieuse et j’adore ses manières franches et joviales. Toutefois, elle non plus je ne me suis pas attachée à elle car elle est trop inaccessible d’une certaine manière (ça je vous laisse découvrir en lisant le livre !). 

Concernant l’écriture c’est le point fort de l’histoire. Elle est très travaillée, le vocabulaire est recherché. Il y a un contexte historique, un autre plus magique et l’histoire entre tout ça. Les trois se mêlent vraiment très bien et j’aime beaucoup la plume de l’auteur (là je peux le dire puisque ce n’est pas une traduction ^^)

En quelques mots : Une très agréable lecture : un univers riche, des descriptions très bien écrites mais des personnages dont je n’ai pas su être attachée ..