Archives du mot-clé Jean-François Chabas

Les chroniques de Zi livre 1 Phelan – Jean-François Chabas

Résumé : Au royaume des mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier pour le dévorer. Un évènement étrange se produit alors… Bien des années après, dans un petit village, Phelan, adolescent expert au maniement de l’épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Un seul regard lui a suffi… Or le cheval de la princesse s’est emballé et l’a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l’Ogre qui y règne. Personne n’est jamais ressorti vivant de ces montagnes. Mais Phelan ne peut abandonner l’amour de sa vie. Il s’élance pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami, Turi aux cheveux bleus, dont la force n’a d’égale que la susceptibilité. Avant même d’atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée de dangers. Sans compter que, sur leur chemin, plane l’ombre d’une mystérieuse sorcière…

Mon avis :

Peut-on parler de cette très belle couverture ? Je trouve qu’elle illustre parfaitement le roman puisqu’il y a les deux camps : La sorcière que l’on voit bien être maléfique et le héros : Phélan su son cheval. J’adore cette couverture. La magie est surtout présente au tout début du roman puisqu’on parle de la sorcière. Toutefois, elle est très peu présente, j’espère qu’on en saura plus sur elle et ses pouvoirs dans le tome 2. Ensuite, on suit Phelan, qui est un adolescent ordinaire vivant à la campagne. Il va vivre des aventures d’apprenti chevalier. J’ai aimé découvrir le début de ses aventures même si je reste sur ma fin comme ce tome est vraiment très court. Pour moi il incarne le personnage moyenâgeux qui fait une quête afin de devenir un véritable héros. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai pensé à Lancelot dans Merlin l’enchanteur par exemple.

Concernant les personnages, ils restent tous assez mystérieux même à la fin du roman. J’ai déjà parlé de la sorcière dans le paragraphe précédent. L’ami de Phélan, Turi est lui aussi assez peu décrit et finalement assez effacé. Phelan lui-même, qui est le personnage principal, est peu développé et peu décrit. Il est un futur héros et rempli parfaitement son rôle : partir en tant qu’apprenti chevalier afin de combattre l’Ogre et sauver la princesse. J’ai hâte d’en savoir plus sur le passé des personnages, leur caractère et les aventures qui les attendent.

L’époque du roman est difficile à définir mais ce que je peux dire c’est que je n’ai lu aucun élément qui illustre notre époque moderne. Pour moi ce premier tome ressemble à un conte. Il ne manquerait plus au début que le « il était une fois » mais pour être un conte à la Belle au bois dormant il faudrait une méchante un peu moins effrayante ! J’ai vraiment envie de lire la suite ce premier tome amorce l’histoire et laisse planer un mystère. Par contre, je l’ai trouvé trop court et j’aurai voulu une centaine de pages en plus.

En quelques mots : Un premier tome qui introduit l’univers de l’auteur avec sa magie et ses mystères. Une quête dans la lignée des contes. Je regrette toutefois que le premier tome ne soit pas plus long.

Publicités