Archives du mot-clé Lucia

Lucia Lucia – Adriana Trigiani

Résumé : New York, 1950. À vingt-cinq ans, Lucia Sartori est certainement la plus jolie fille du quartier. L’après-guerre a ouvert de nombreuses possibilités aux jeunes femmes ambitieuses, et Lucia vient de commencer comme apprentie couturière au très chic grand magasin B. Altman sur la 5e Avenue. Son père, qui a brillamment réussi dans les affaires et tient l’épicerie fine italienne la plus réputée, l’a toujours encouragée dans ses ambitions, mais les traditions sont tenaces… Fiancée à son amour d’enfant, l’inébranlable Dante DeMartino, Lucia est déchirée lorsqu’elle rencontre un bel inconnu qui lui promet une vie de luxe dans les beaux quartiers, une vie comme elle n’en lit que dans les magazines. Forcée de choisir entre sa famille et ses rêves, Lucia se retrouve au centre d’un scandale qui révélera des secrets enfouis. L’honneur des Sartori est en jeu…

Mon avis :

Ce roman se passe sur deux époques : l’époque contemporaine qui est très peu présente, elle permet d’installer le roman et de former la conclusion. La deuxième époque se passe dans les années 1950 si je me souviens bien. Lucia est une jeune femme d’origine italienne elle vit avec ses parents et ses frères. Lucia travaille dans un grand magasin de couturier. Ce roman traite de la condition de la femme à cette époque : le fait qu’une femme soit indépendante et donc travaille pour subvenir à ses besoins. Ses origines italiennes n’aident pas puisque dans ces familles une femme lorsqu’elle se marie doit abandonner son travail pour s’occuper de la maison et des enfants. Une superstition pèse sur la famille de Lucia, superstition qu’elle découvre que pendant le roman. Difficile de faire la part des choses en se disant si c’est la superstition qui empêche les évènements d’arriver ou bien le fait de croire à cette superstition qui empêche les évènements d’arriver ? C’est un débat qui peut durer longtemps. J’ai beaucoup aimé suivre Lucia et sa vie quotidienne. Elle évolue et est pour l’indépendance des femmes. Malgré des évènements difficiles elle arrive toujours à rebondir.

Concernant les personnages j’ai bien aimé celui de Lucia, elle est une jeune femme indépendante qui veut réussir par elle-même et savoir se débrouiller sans l’aide d’un mari. Elle ne veut pas de la condition de femme « soumise » et veut s’affranchir. Elle a du caractère mais comme toute personne lorsqu’on trouve le grand amour on est prêt à tout pour le garder. Ensuite il y a sa famille, qui est omniprésente dans le roman. Ils sont tous attachants à leur manière et font tout pour protéger Lucia qui est la seule fille de la famille. Dante, est un jeune homme un peu macho j’ai eu des difficultés à m’attacher à son personnage. John Talbot me fait un peu penser à un stéréotype de gentleman qui mise tout sur l’apparence. Son caractère est assez ambigu.

Concernant l’écriture, je l’ai trouvée très fluide et agréable. Les sujets comme l’indépendance de la femme, l’envie d’émancipation et la famille etc.. sont très bien détaillés et permettent aux lecteurs de se faire une idée assez précise sur les difficultés de cette époque et des changements qu’elle annonce surtout pour les femmes.

Publicités